En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
light > Insolite
L'or sur
Voici un mystérieux masque d'or pour se protéger de la Covid-19
il y a 5 heures 48 min
pépites > Sport
Respect piloté
Des pilotes posent un genou à terre avant le départ du grand prix d'Autriche
il y a 7 heures 9 min
pépites > France
Un incendie pas encore éteint
Pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France la crise a été gérée sans prise en compte de principes fondamentaux
il y a 7 heures 48 min
pépites > Education
Médaille en chocolat
Dans certaines académies, on félicite les enseignants avec des badges
il y a 8 heures 50 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 12 heures 11 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 12 heures 14 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 12 heures 31 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 12 heures 45 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 13 heures 28 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 14 heures 9 min
pépites > International
Il y a toujours pire ailleurs
L'Angleterre réouvre les pubs dans la cacophonie générale
il y a 6 heures 21 min
pépites > Politique
Speedy Castex
À peine arrivé à Matignon, Jean Castex veut "aller vite"
il y a 7 heures 28 min
light > Insolite
La revanche des singes
En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville
il y a 8 heures 7 min
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 11 heures 41 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 12 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Caterina Bonvicini

il y a 12 heures 16 min
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 12 heures 34 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 13 heures 45 min
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 14 heures 29 min
© Reuters
La France a levé des obligations à 10 ans à un taux inférieur à 2%, une excellente opération.
© Reuters
La France a levé des obligations à 10 ans à un taux inférieur à 2%, une excellente opération.
Contournement

Les marchés sont-ils en train de se détourner de la dette française ?

Publié le 05 avril 2013
La France a emprunté à des taux inférieurs à 2% pour des échéances à 10 ans. Un record pour l'Hexagone qui traduit la confiance des investisseurs. Mais il pourrait en être autrement à plus long terme.
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France a emprunté à des taux inférieurs à 2% pour des échéances à 10 ans. Un record pour l'Hexagone qui traduit la confiance des investisseurs. Mais il pourrait en être autrement à plus long terme.

Atlantico : La France a emprunté à des taux records (inférieurs à 2%) pour des échéances à 10 ans. Mais cette situation est-elle amenée à se poursuivre ? Les marchés financiers, sur lesquels s'endette l'Etat français lorsqu'il émet de la dette, sont-ils en train, ou peuvent-ils commencer, de se détourner de la dette française ?

Philippe Herlin : Pas du tout, les marchés ne se détournent pas de la dette française. Encore hier - le 4 avril - la France a levé des obligations à 10 ans à un taux inférieur à 2%, une excellente opération, et un des taux les plus bas que puisse obtenir un pays à travers le monde. Malgré la perte de son triple A, l'aveu que l'objectif d'un déficit sous les 3% du PIB ne serait pas atteint cette année, la croissance zéro, la France continue de bénéficier d’une excellente signature.

Cela peut sembler bizarre mais c’est comme ça. Dans un autre domaine, l’or devrait monter, les banques centrales font tourner la planche à billets et avec Chypre, on sait désormais que les dépôts ne sont plus absolument sûrs, mais ce n’est pas le cas ! Ceci dit, il faut penser à long terme, et il vaut mieux acheter de l’or que des obligations françaises, ceux qui continuent d’investir dans la dette souveraine prennent de gros risques. Et puis lorsque l’on voit l’affaire Cahuzac et ses suites, on se dit aussi qu’une crise de régime pourrait vite alerter les marchés…

Si cela se produit non pas à court terme, mais à long terme, quelles seraient les conséquences pour l'économie française si les investisseurs n'accordaient plus leur confiance ?

Une remontée des taux, et très rapidement un étranglement des dernières marges de manœuvre dont nous disposons. Il faut rappeler que notre situation est pire que l’Italie : celle-ci a un budget excédentaire, mais qui devient déficitaire une fois que l’on incorpore les intérêts de la dette (on dit qu’elle a un excédent primaire), ce qui n’est même pas le cas de la France. Notre déficit structurel est nettement supérieur et on ne voit rien qui pourrait le réduire. Et surtout, si la France connaît des difficultés, qui va lui venir en aide ? Il n’y aura que l’Allemagne, ce qui sera bien trop lourd pour elle. Les fonds d’aide (FESF, MES) ne seraient que d’un secours très temporaires.

Il faudrait passer à autre chose, ce que nous avons vu à Chypre : la ponction des comptes bancaires. D’autant que le président de l’Eurogroupe a déclaré que Chypre constituait un « modèle » pour le futur, c'est-à-dire solliciter les épargnants plutôt que les autres pays européens. Et contrairement à Chypre, les dépôts de moins de 100.000 euros n’y échapperaient pas : Chypre a bénéficié de 10 milliards d’aide, pour la France il faudrait plusieurs centaines de milliards, ce qui est impossible. Il ne restera alors qu’à puiser dans les comptes bancaires…

Alors que François Hollande a déjà annoncé qu'il ne pourrait pas tenir son objectif de 3% en 2013, alors qu'il s'agissait d'une promesse de campagne, comment éviter un tel scénario ?

Le temps presse. En fait tout le monde sait ce qu’il faut faire, la Cour des comptes, les think-thank comme l’Ifrap, plusieurs économistes le disent depuis longtemps : il faut baisser la dépense publique, de l’Etat comme des collectivités locales où le gâchis est immense. Il manque la volonté politique, depuis 40 ans. La pression des événements peut-elle l’y aider ?

Nous glissons plutôt vers la crise politique, la crise de régime. Le salut peut-il encore venir de la classe politique actuelle ? J’en doute. Mais l’espoir existe, il faudrait que se lève un mouvement en faveur des libertés économiques… espérons.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
quesako
- 05/04/2013 - 18:24
Et si les marchés prévoyaient un changement de majorité ? !!
Bon je prends mais désirs pour des réalités ! Mais il est tellement minable que tout peut arriver !
Ilmryn
- 05/04/2013 - 17:26
Bizarre (!!!)
Ce n'est pas "bizarre" que les taux soient aussi bas, le marché de la dette Française est fortement distordu par des "achats/soutiens" liés aux états et aux banques "amies". Quand tout cet argent gratuit va s'épuiser la dette française reprendra sont vrai prix et ça va faire très mal à l'état et aux prêteurs.
EOLE
- 05/04/2013 - 10:57
La manne en circuit fermé
"Les marchés", comme vous dites, sont gavés d'argent par la création monétaire des banques centrales, BCE incluse.
Leur problème n'est plus "où faire le maximum de profits", ils ont les "produits dérivés" pour leur argent de poche (merci au laxisme politique mondial) mais "où placer à moindre risque" la patate chaude qu'il faudra refiler au plus vite aux banques centrales avec des maturités les plus courtes possibles (pour les marchés mais pas forcément pour les banques centrales).
Alors les marchés, en fait les banques, vont au plus rassurant: les "dettes souveraines" puisque ce sont ces mêmes états qui renflouent les banques quand ça tourne vinaigre (l'oeuf et la poule, vous voyez?).
Mais, forcément, un état qui emprunte a des problèmes de trésorerie... Alors, forcément, on prête à ceux qui parmi les plus gros emprunteurs apparaissent comme les moins risqués.
Et voilà, monsieur, madame, pourquoi, aujourd'hui, on prête plus facilement et donc moins cher à la France qu'à la Grèce, l'espagne, le Portugal ou l'Italie.
Quant à demain... qui vivra verra.