En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

07.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

01.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 1 heure 5 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 1 heure 49 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 2 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 3 heures 56 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 4 heures 20 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 4 heures 55 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Robots, intelligence artificielle : qu’est-ce qui va fondamentalement changer pour votre métier ?

il y a 5 heures 20 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 1 heure 20 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 2 heures 18 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 3 heures 15 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 4 heures 25 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 4 heures 46 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 5 heures 5 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Monde de demain : les bienfaits de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé

il y a 5 heures 20 min
© Flickr / DenisGiles
L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac a reconnu mardi détenir un compte à l'étranger depuis une vingtaine d'années.
© Flickr / DenisGiles
L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac a reconnu mardi détenir un compte à l'étranger depuis une vingtaine d'années.
Pinocchio

Spirale du mensonge : est-il plus difficile de mentir à l'Assemblée nationale qu'à sa femme ?

Publié le 03 avril 2013
Après avoir farouchement nié pendant plusieurs semaines avoir détenu un compte bancaire à l'étranger, l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac a avoué le contraire mardi. Dans une lettre, il explique s'être fourvoyé dans "une spirale du mensonge".
Jean-Paul Mialet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Mialet est psychiatre, ancien Chef de Clinique à l’Hôpital Sainte-Anne et Directeur d’enseignement à l’Université Paris V.Ses recherches portent essentiellement sur l'attention, la douleur, et dernièrement, la différence des sexes.Ses...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir farouchement nié pendant plusieurs semaines avoir détenu un compte bancaire à l'étranger, l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac a avoué le contraire mardi. Dans une lettre, il explique s'être fourvoyé dans "une spirale du mensonge".

Atlantico : Jérôme Cahuzac a évoqué une "spirale du mensonge". Quelle est la définition de la spirale du mensonge ?

Jean-Paul Mialet : Le mensonge appelle le mensonge. Pour ne pas se recouper, il faut inventer de nouveaux mensonges quand sont évoqués autour de soi des faits qui pourraient être contradictoires et attester de la tromperie.

A partir de quand devient-on prisonnier de son mensonge ? Quelle est la différence entre un petit menteur et un menteur chronique ?

Tout dépend de l’enjeu. Le mensonge peut couvrir des faits mineurs sur lesquels il ne sera jamais fait enquête : ils feront partie du passé sans que l’on ait à y revenir et le mensonge restera une tricherie isolée. Quand un mensonge travestit des faits graves - une inconduite condamnable que l’on ne veut pas révéler - il faut faire face à des questions auxquelles on doit répondre en mentant pour maintenir une cohérence. De même lorsque le mensonge recouvre des faits qui se prolongent dans la vie quotidienne, comme l’infidélité d’une "double vie".

Le petit menteur est un menteur occasionnel qui travestit la vérité pour la rendre plus acceptable quand il sent que la révélation crue des faits sera inutilement dangereuse et douloureuse. Toute vérité n’est pas bonne à dire. Il peut même être utile de mentir pour servir de bonnes causes : c’est tout l’art délicat de la diplomatie. Le petit menteur n’aime pas forcément le mensonge et le pratique par nécessité. A l’inverse, le menteur chronique aime entretenir une fiction qui le met en valeur ou qui maintient sur certaines de ses faiblesses un voile pudique. Il peut également jouir de son pouvoir d’abuser l’autre, de lui raconter des histoires auxquelles il adhère. A l’extrême, on tombe dans cette pathologie qualifiée de "mythomanie" correspondant à une mise en scène de sa vie dans laquelle on s’abuse en abusant l’autre. La spirale de mensonge devient alors une façon d’être qui d’ailleurs, comme me le confiait un patient, réclame une grande mémoire…

Le mensonge est-il différent selon le contexte ? Est ce que mentir à une autorité, un juge est comparable à mentir à sa mère ?

Il y a en effet des mensonges « véniels ». L’enfant apprend très tôt à mentir pour concilier ses intérêts propres et sa peur de perdre l’amour de sa mère : ces petits mensonges de l’enfance ne doivent pas être encouragés – ils doivent même être réprimandés - mais ils correspondent à une première prise d’autonomie. Ultérieurement, savoir se servir utilement du mensonge peut représenter une force : pas de relations sociales possibles sans une certaine hypocrisie. Mais certes, mentir à un juge est d’une toute autre nature. Cependant, lorsque l’on est conduit à comparaître devant un juge ou une autorité, c’est que l’on a pris la liberté de mentir pour des faits qualifiés de graves par la société dans laquelle on vit : pourquoi ne continuerait-on pas à mentir devant les tribunaux de cette société alors que l’on n’a pas hésité à franchir les limites autorisées par son tribunal intérieur ? Dans ce cas, deux éventualités : soit on se dit en accord avec les valeurs de la société, et le mensonge révèle une imposture ; soit on s’y oppose et le mensonge résulte d’une révolte : je suppose que les résistants n’avaient pas grand scrupule à mentir devant les autorités d’occupation. Tout est finalement une question de jugement intime sur les motivations qui conduisent à mentir, c'est-à-dire de morale personnelle…


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
mensonge, Jérôme Cahuzac
Thématiques :
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vertigo
- 03/04/2013 - 17:54
A priori
Ce ne semble pas si difficile que ça, puisqu'il est désormais établi que Mr Valls a également menti jusque devant le représentation nationale et avec le même aplomb concernant le nombre de participants à la manifestation du 24 mars ainsi que sur la cause des débordements.
Ici encore, qu'importe le pour ou contre concernant l'objet du débat, ce n'est pas non plus le nombre qui importe désormais, mais la gravité de ce dans quoi ce mensonge s'inscrit, implique et les conséquences dramatiques que cela aurait pu engendrer.
Le révélation du mensonge de Mr Cazuhac est d'autant plus aggravante pour Mr Valls qui connaît aujourd'hui les conséquences d'un tel mensonge et ne pourra demain plaider aucune circonstance atténuante.
Mr Valls, sachez que chaque jour qui passe avant que vous ne posiez votre démission est à retenir au titre de circonstances aggravantes, je vous souhaite que chaque jour qui passe vous taraude de plus en plus intérieurement Monsieur le Ministre de l'intérieur.
On ne lâche rien et certainement pas vous.
pidmerd
- 03/04/2013 - 17:42
BEURK !!!!!!
Pour un pris la main dans le sac, combien passent à travers les mailles du filet ? Le propre du politicar est de mentir, promettre, trahir (ils apprennent çà dans leurs grandes écoles), bref se rouler dans la forfaiture afin de parvenir au pouvoir pour se remplir les poches.
Quand on pense que tous ces nuls doivent leur pouvoir à un petit bulletin dans une urne ...
HERMES26
- 03/04/2013 - 17:33
erratum
il fallait lire NON ,bien sur..mais vous l'aurez rectifié de vous même