En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

05.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Combien de temps dure le coronavirus sur les surfaces?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 9 min 43 sec
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 1 heure 1 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 1 heure 34 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 2 heures 18 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 3 heures 1 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 3 heures 55 min
décryptage > France
Vers une pénurie?

L‘agriculture cherche 200 000 saisonniers pour éviter une pénurie alimentaire et surtout une rupture de Vitamine C. Et ça n’est pas à l’Etat de trouver une solution ..

il y a 4 heures 34 min
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 21 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 1 jour 10 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 1 jour 1 heure
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 40 min 39 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 1 heure 30 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 2 heures 52 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 3 heures 24 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 4 heures 20 min
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 18 heures 56 min
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 23 heures 14 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 1 jour 41 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 1 jour 1 heure
Crise d'autorité

Eric Ciotti : "Il y a un lien de cause à effet entre la politique pénale d'impunité de Taubira et l'augmentation de la délinquance"

Publié le 04 avril 2013
L'UMP organise ce jeudi une convention consacrée au thème de l'autorité alors que 86% des Français jugent que "l’autorité est une valeur trop souvent critiquée aujourd’hui". 87% considèrent qu’il faut "un vrai chef pour remettre de l’ordre".
Eric Ciotti est député Les Républicains. Il a été président du conseil départemental des Alpes-Maritimes de 2008 à 2017. Il est également questeur de l'Assemblée nationale.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Ciotti
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Ciotti est député Les Républicains. Il a été président du conseil départemental des Alpes-Maritimes de 2008 à 2017. Il est également questeur de l'Assemblée nationale.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'UMP organise ce jeudi une convention consacrée au thème de l'autorité alors que 86% des Français jugent que "l’autorité est une valeur trop souvent critiquée aujourd’hui". 87% considèrent qu’il faut "un vrai chef pour remettre de l’ordre".

Atlantico : Alors que selon un sondage Ipsos/Cevipof, 87% des Français jugent  qu'il faut "un vrai chef pour remettre de l’ordre", l'UMP organise ce jeudi une convention sur le thème de l'autorité. La France est-elle confrontée à une crise de l'autorité ? 

Eric Ciotti : Les mots "autorité", "responsabilité", "sanction" paraissent être des mots tabous dans la bouche des socialistes. Depuis leur accession au pouvoir, ils n'ont eu de cesse de porter atteinte aux symboles de l'autorité et pas seulement en matière de lutte contre l'insécurité, mais également dans leur politique  éducative. Je pense en particulier à l'abrogation de la loi que j'avais portée visant à responsabiliser les parents d'élèves en situation d'absentéisme chronique en leur suspendant les allocations familiales. Cette loi a été abrogée sans qu'aucun autre dispositif s'y substitue.

Le but de cette convention est de replacer au cœur du discours public les notions d'autorité, de responsabilité. Mai 68 a porté un rude coup à ces valeurs. On voit les dégâts que cela a engendré sur notre société. Je pense en particulier à l'école de la République où pendant des décennies l'autorité du maître a permis de transmettre des valeurs comportementales essentielles à des générations entières. Aujourd'hui, le gouvernement veut supprimer les notes, les devoirs et le redoublement. Cela va à l'encontre même de cette indispensable valeur de l'autorité de l'école de la République.

Peut-on vraiment imputer les problèmes d'autorité et de sécurité au seul gouvernement socialiste ?

On ne peut nier que nos sociétés modernes génèrent plus de violence. C'est pour cela qu'il faut des réponses plus fermes face à cette violence. Ce qui est clair c'est que Madame Taubira a développé sa nouvelle politique pénale au travers d'une circulaire publiée le 19 septembre 2012 et depuis chaque mois la délinquance ne cesse de croître  Les chiffres le démontre et il suffit aussi d'évoquer la situation de la délinquance avec les policiers et les gendarmes pour mesurer la dégradation de la situation de notre pays en la matière. Je vois personnellement un lien de cause à  effet entre cette nouvelle politique pénale, dont le maître mot pourrait être "impunité", et l'augmentation de la délinquance.

La droite n'a-t-elle pas aussi une part de responsabilité dans les mauvais chiffres de la délinquance ?

Le gouvernement de François Fillon sous l'autorité de Nicolas Sarkozy n'a peut-être pas été assez loin, mais avait installé une politique très ferme et très rigoureuse de lutte contre l'insécurité. Je pense aux peines plancher ou à la loi sur l'absentéisme qui a été votée en septembre 2010 et appliquée dès le milieu de l'année 2011. Ce qui me choque chez les socialistes c'est la volonté de s'attaquer de façon aveugle à tous les principes d'autorité. Je pense à la politique conduite par la garde des Sceaux qui constitue une véritable révolution en matière de politique pénale dans notre pays avec la suppression des courtes peines de prison.

Aujourd'hui, quelqu'un condamné à deux ans de prison de ferme est quasiment certain de ne pas effectuer un seul jour de prison. Je pense aussi à sa volonté de supprimer les tribunaux pour mineurs ou à sa volonté de limiter le nombre de centres éducatifs fermés.On a véritablement le sentiment qu'aucune forme de sanction ne trouve grâce à ses yeux.  C'est une dérive qui aboutie à une augmentation record des chiffres de la délinquance.

Manuel Valls revendique également une politique de fermeté. Quel bilan faites-vous des premier pas du ministre de l'Intérieur ?

Le discours de Manuel Valls va dans le bon sens, mais un ministre de l'Intérieur ne peut se battre avec des mots. N'oublions jamais que les outils principaux de la lutte contre la délinquance sont entre les mains de la justice. Une justice faible aboutit inéluctablement à l'augmentation de la délinquance. J'ajoute que le discours du ministre de l'Intérieur relève plus de la stratégie de communication que d'une réelle volonté d'action.

Le livre controversé de Laurent Obertone, La France Orange mécanique, évoque l'explosion de l’ultra-violence en France ? Partagez-vous son constat ?

Ce livre décrit des réalités, pas forcément la réalité absolue. Il dresse un tableau très sombre. Je pense qu'il faut sortir du constat pour aller vers l'action. C'est ce qu'a fait Nicolas Sarkozy en faisant reculer la délinquance de 18% en dix ans dans notre pays. Il existe donc des solutions.

Quelles sont justement les solutions ?

La  solution passe par plusieurs maillons d'une chaîne qui doivent être solidaires entre eux. Les familles doivent être  mieux responsabilisées. Il n'est pas pensable qu'une famille se désintéresse d'un mineur délinquant récidiviste. L'école doit mieux jouer son rôle de transmetteur de repères. Nous devons refonder un modèle d'intégration. Enfin, la sanction pénale, ultime maillon de la chaîne, doit jouer pleinement sa fonction dissuasive en étant rapide et ferme.

Dans le livre Le coup monté (Plon), paru jeudi 28 mars, les journalistes Carole Barjon et Bruno Jeudy reviennent sur l'élection à la présidence de l'UMP de novembre dernier. Selon eux, François Fillon se serait fait volé l'élection. Mais au-delà des fraudes, le résultat de l'ancien Premier ministre n'est-il pas décevant ? Cela traduit-il un manque de leadership ?

Ce livre décrit parfaitement la situation que nous avons vécue et confirme l'illégitimité du scrutin de  novembre. C'est pour cela aujourd'hui que si l'UMP veut retrouver une vraie crédibilité, celle du premier parti politique de France, il faut revoir toute nos procédures et procéder à un nouveau vote. Sans ce vote, aucune équipe à la tête de l'UMP ne sera légitime.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

05.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Combien de temps dure le coronavirus sur les surfaces?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vivalaquintabrigada
- 05/04/2013 - 19:40
Mme TAUBIRA !!!
Il est indéniable que la complicité de Mme TAUBIRA avec augmentation de la délinquence (complicité fictive) Avec les mesures prises par Mme TAUBIRA l'insécurité va aller en augmentant. Mme TAUBIRA à un programme de lutte contre la délinquence totalement "à coté de la plaque" si CAHUZAC doit démisionner pour son escroquerie Mme TAUBIRA doit également démisionner non pas parce qu'elle aura commis une malhoneteté loin de là mais tout simplement qu'elle veut mettree ne place un programme de protection de la déliguence. Lors de son discours sur la clôture du mariage HOMO à l'assemblée nationale j'ai cru qu'elle avait mué vers plus de maturité hélas non toujours la même dommage !!!
Le gorille
- 05/04/2013 - 01:05
Absence d'autorité
"On ne peut nier que nos sociétés modernes génèrent plus de violence" dites-vous, Eric Ciotti. Absolument ! Mais pourquoi ?
Justement, ce que vous disiez au début : "Les mots "autorité", "responsabilité", "sanction" paraissent être des mots tabous dans la bouche des socialistes."
Dommage que votre entrevue n'explicite pas ce lien : la violence naît là où il n'existe ni autorité, ni sanction, ni responsabilité. C'est celui qui peut exprimer le plus de violence qui l'emporte alors.
Et l'école devrait justement un lieu d'éducation sur ces trois points. Les notes y participent ! Mais aussi la notion de devoir. Quant à la responsabilité, ce devrait être justement le grand oeuvre de l'encadrement ....
Bienconscient5454
- 04/04/2013 - 21:51
Rétablir les choses essentielles
Je souhaite que le prochain gouvernement mette en place comme cela se fait en SUISSE des référendums d’initiative citoyenne.
Surtout lorsqu'on touche à des problèmes important de société et de civilisation.
Je souhaite aussi que LE DROIT DU SOL SOIT SUPPRIMÉ et au plus vite car il n'amène rien de bon au contraire il divise le peuple entre , ces communautés qui ne se sentent pas Français mais qui sont venus sur notre territoire pour profiter de toutes les prestations sociales et soins gratuits (on ne peut que le constater dans les banlieues par leur langage envers le peuple de France, et même parmi nos foot-balleurs professionnels y compris Ribery devenu musulman, qui sont d'abord Algériens ou autre et
qui ne veulent pas volontairement chanter "la MARSEILLAISE"
La deuxième partie du peuple, les Français de souche, celle qui travaille, qui paie des impôts et qui fait vivre la première,
doit subir toutes les dégradations et impositions de leur culture , de ces dits Français du droit du sol.
Une poule née dans une étable, ne sera jamais une vache.
A quand le véritable changement et redressement de notre pays.