En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

05.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 13 heures 24 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 14 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 15 heures 25 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 16 heures 57 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 18 heures 21 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 20 heures 19 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 20 heures 54 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 21 heures 43 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 23 heures 3 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 23 heures 27 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 13 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 15 heures 3 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 16 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 17 heures 45 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 20 heures 2 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 20 heures 43 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 22 heures 26 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 23 heures 23 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 23 heures 31 min
© Capture d'écran
Causeur sort son premier magazine dans les kiosques ce jeudi.
© Capture d'écran
Causeur sort son premier magazine dans les kiosques ce jeudi.
Iconoclaste

Causeur arrive en kiosque : que veulent y apporter Elisabeth Levy et Gil Mihaely ?

Publié le 03 avril 2013
Jusqu'alors présent uniquement sur le Web, Causeur sort son premier magazine dans les kiosques ce jeudi.
Gil Mihaely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gil Mihaely est historien et journaliste. Il est actuellement éditeur et directeur de Causeur.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jusqu'alors présent uniquement sur le Web, Causeur sort son premier magazine dans les kiosques ce jeudi.

Atlantico : Le magazine Causeur sort pour la première fois dans les kiosques, le 4 avril. Causeur a-t-il réussi à faire entendre une voix différente dans le grand concert de la presse d’opinion. Est-ce l’une des clefs de votre réussite ?

Gil Mihaely : Oui ! Je crois que, sur la forme comme sur le fond, Causeur propose à ses lecteurs quelque chose qu’ils ne peuvent pas trouver ailleurs. À l’instar de notre rédactrice en chef Elisabeth Lévy, nous avons une idée très large du débat, parce que nous ne prenons pas nos opinions et nos idées pour des vérités révélées. Autrement dit, nous sommes habités par un doute permanent : et si mon contradicteur avait raison ? Quant à la forme, nous consacrons beaucoup de temps et de moyens aux textes publiés, surtout dans le magazine. Nous épargnons à nos lecteurs autant que possible lieux communs, poncifs, phrases alambiquées et articles mal structurés ou bourrés de répétitions. Enfin, nous essayons de donner du sens sans oublier de rire, car avoir de l’humour c’est aussi ne pas se prendre trop au sérieux. 

Si nous sommes là aujourd’hui à la veille de notre lancement en kiosque et à quelques mois de notre cinquième anniversaire, c’est que le style et l’esprit de Causeur ont séduit un lectorat.       

De manière générale, diriez-vous que le paysage médiatique français est trop uniforme ? Comment lutter contre ce manque de diversité ? Est-ce un problème purement économique ou également idéologique ? 

En France, le journalisme devient de moins en moins un métier intellectuel. Pour aller vite, plusieurs médias et journalistes se voient d’abord comme des militants au service d’une idée ou d’un camp. Cela les empêche d’appréhender la réalité avec honnêteté dès lors qu’un fait de société contredit leurs a priori idéologiques. Avant de prendre leur plume, certains journalistes, se demandent quel sera l’effet de leur article sur le vote UMP, PS ou FN. C’est un sérieux problème pour la presse française.

Mais la nouvelle donne technologique a rebattu les cartes de la profession. Aujourd’hui, on peut créer un médium d’information sans devoir lever des fonds très importants. Grâce à cette ouverture du marché, de nouveaux acteurs pluralistes comme Causeur et Atlantico peuvent se développer. Évidemment, pour devenir pérennes, ces nouveaux médias doivent construire un modèle économique viable. C’est justement ce qui nous sommes en train de faire.                     

Causeur existe depuis 5 ans. Pourquoi faire ce choix de sortir en kiosque aujourd’hui ?

Ce choix découle d’une décision prise il y a quatre ans : accompagner le site internet Causeur.fr lancé en novembre 2007 par un magazine mensuel imprimé. Nous avons alors réalisé qu’il était impossible de faire vivre une rédaction digne de ce nom avec une audience internet de quelques centaines de milliers de visiteurs uniques par mois.

L’expérience nous a donné raison puisque le magazine assure aujourd’hui plus de 70% de nos recettes. Il était donc logique que nous augmentions notre capacité de diffusion, de notre seule boutique en ligne à 10 000 pointes de vente en France et à l’étranger…  

N’est-ce pas un peu anachronique à l’heure où l’avenir semble plutôt à la presse numérique ?

L’avenir a une fâcheuse tendance à déjouer  nos prévisions, qui ne sont bien souvent que des extrapolations du présent et du passé proche ! Plus sérieusement, j’observe qu’à quelques exceptions près, les nouveaux médias peinent à trouver leur équilibre économique tandis que certains périodiques tirent leur épingle du jeu. Esthétiquement parlant, nous avons fait de Causeur un bel objet. Si l’on ajoute l’originalité de notre propos, je crois que ceux qui détestent les robinets d’eau tiède seront servis !         

Est-ce important pour vous d’être présent sur le web et sur le papier ? Le web vous permet-il d’entretenir un lien plus direct avec vos lecteurs ?

Un medium contemporain joue sur les deux tableaux, virtuel et papier. Ce sont deux rythmes, deux modes d’écritures, deux rapports à l’actualité et aux lecteurs très différents mais complémentaires. Alors que nous sommes maintenant disponibles en kiosque, notre site internet et notre magazine sont plus interdépendants que jamais.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
saintonges
- 03/04/2013 - 12:53
causeur cher, ah bon ?
Je crois que l'abonnement numérique ne coûte que 34 euros et la version papier 59 euros par an. Mateo a dû se prendre les pieds dans les chiffres. Pour un mag de 84 pages, c'est plutôt bon marché non ?
mateo62
- 03/04/2013 - 10:48
Causeur : le délire
Je connais depuis plusieurs années Causeur et j'apprécie beaucoup les articles. Pas tous. Certains sont légers, mais humoristiques, d'autres polémiques mais bien écrits, et d'autres inaccessibles. Ce qui est ballot, parce que c'est bien souvent des journalistes intéressants qui écrivent sur des sujets intéressants qui ne sont accessibles qu'aux abonnés. Parlons-en de l'abonnement Causeur.
Est-ce que la rédaction se rend compte du coût exorbitant de l'abonnement ? Causeur ce n'est pas non plus Libé, Le Monde, ou le Figaro. entre 12 et 20 euros par mois (selon la saison), c'est du pur délire. Qui va débourser entre 140 et 220 € par an pour 1 journal et un seul ? Pour accéder aux deux ou trois articles réservés aux abonnés (évidemment les meilleurs articles). Voilà un beau frein au développement des clients internet. A 20 € par an, Causeur gagnerait du lectorat on line et augmenterait sa notoriété, mais il semblerait que la direction ne comprend pas qu'un lecteur qui souhaiterait s'abonner à 4 ou 5 sites comme Causeur, c'est-à-dire tournés vers le débat public, ne peut pas débourser 4 ou 5 fois 150 €. A 700 / 1000 € par an, il n'y a guère que les pros qui peuvent envisager la chose.
brennec
- 03/04/2013 - 09:30
Ce magazine sera-t-il
Ce magazine sera-t-il subventionné comme toute la presse papier? Est-ce que cela peut expliquer cette décision?