En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 13 heures 29 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 19 heures 49 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 20 heures 19 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 20 heures 46 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 20 heures 53 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 21 heures 11 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 21 heures 37 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 17 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 18 heures 56 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 20 heures 6 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 20 heures 28 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 20 heures 54 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 21 heures 24 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 13 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 17 heures
Côte d'Ivoire

Les premiers symptômes de la défaite de Laurent Gbagbo

Publié le 01 avril 2011
L'avancée des troupes de Ouattara dépendra beaucoup du rythme des défections dans l'armée pour Philippe Hugon, spécialiste de l'Afrique. La force Licorne est en tout cas déployée dans Abidjan, assiégée.
Philippe Hugon est directeur de recherche à l'IRIS (Institut des relations internationales et stratégiques), en charge de l'Afrique. Professeur émérite, agrégé de Sciences économiques à l'université Paris X, il vient de publier son dernier...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Hugon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Hugon est directeur de recherche à l'IRIS (Institut des relations internationales et stratégiques), en charge de l'Afrique. Professeur émérite, agrégé de Sciences économiques à l'université Paris X, il vient de publier son dernier...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'avancée des troupes de Ouattara dépendra beaucoup du rythme des défections dans l'armée pour Philippe Hugon, spécialiste de l'Afrique. La force Licorne est en tout cas déployée dans Abidjan, assiégée.

Atlantico : Les forces d'Alassane Ouattara ont réalisé une percée très rapide en Côte d'Ivoire. Le chef d'Etat major de Laurent Gbagbo, Philippe Mangou, vient de faire défection. Les choses ont l'air de se précipiter...

Philippe Hugon : Elles semblent effectivement progresser plus rapidement que prévu. C’est le résultat d’importantes défections, d'une part dans la gendarmerie, qui ont permis aux forces de Ouattara de reprendre des grandes villes comme Yamoussoukro [la capitale administrative du pays, ndlr], et d’autre part au niveau de l’armée, jusqu’ici acquise à Gbagbo, où il y avait énormément d’hésitations à prendre une position pro-partisane. Actuellement, les troupes de Ouattara qui ont reçu un fort équipement militaire sont en train d'arriver vers Abidjan. L’équilibre s’inverse, ce qui veut dire que les défections dans l’armée devraient s’accélérer.

Il ne reste plus à Gbagbo que les jeunes patriotes, les forces spéciales et quelques mercenaires. Il se retrouve pour la première fois dans une position de bête blessée. Ouattara, lui, a bénéficié d’appuis extérieurs en termes d’encadrement et d’équipement. Il a eu un feu vert des puissances occidentales et de l’ONU  pour faire ce qu’il n’avait pas pu faire en 2002.

 

A quoi peut-on s’attendre dans les jours qui viennent ?

C’est toujours très difficile à prévoir. Gbagbo est un jusqu’au-boutiste, un fin politique qui jusqu’à présent n’a jamais perdu. Trois grands scénarios sont envisageables :

-Le premier serait celui d’un départ relativement digne, avec la garantie de ne pas être accusé par la Cour pénale internationale, et de se retirer dans un pays d’accueil. On protège son entourage. On négocie son départ. Ce serait la moins mauvaise des solutions. Il vivrait dans une prison dorée – un palais ou une maison - et certainement pas dans la pauvreté.

Il pourrait se diriger vers l’Angola, un pays qui l’a beaucoup soutenu, et dont le président José Eduardo dos Santos a une dette personnelle envers lui. Il pourrait aussi se rendre au Zimbabwe. Mais le problème est qu’on ne parle pas français dans ces deux pays. Actuellement, il serait beaucoup plus difficile pour lui d’être accueilli dans l’Afrique francophone.

-Le deuxième scénario est celui du pire. Laurent Gbagbo attiserait la haine en mobilisant les jeunes patriotes, très présents à Abidjan et beaucoup plus sporadiquement dans quelques zones du sud du pays. La semaine dernière, il a déjà menacé d’armer ces 20 000 jeunes. S’il le faisait, il faudrait s’attendre à une guerre civile à Abidjan.

-Le dernier scénario pour Laurent Gbagbo consisterait à adopter une position suicidaire. Il s’agirait d’une posture presque religieuse, celle du martyr qui meurt pour défendre les valeurs de la Côte d’Ivoire et de la deuxième indépendance de l’Afrique face aux puissances occidentales. Il pourrait même se suicider, bien que cela semble peu probable.

On a pour la première fois depuis 4 mois les symptômes de la perte de Laurent Gbagbo, mais tout dépendra du rythme des défections dans l’armée. 

Les deux camps sont très lourdement armés. Il ne s’agit pas seulement de quelques tirs de kalachnikov. On peut donc s’attendre à des affrontements violents. Je pense que ça ne se fera pas sans effusions de sang. Mais si Gbagbo acceptait un départ négocié, les forces de Ouattara pourraient entrer dans Abidjan dès vendredi.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lrcb
- 01/04/2011 - 12:25
ah bon ?
ah bon ?