En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

04.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

05.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

06.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

07.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

Covid-19 : l'Aide sociale à l’enfance au bord de l'explosion

03.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

04.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Egoïsme ?

Pourquoi il est si compliqué d’accepter les règles du confinement même quand on en a compris l’intérêt

il y a 6 heures 20 min
pépites > Politique
Solidarité européenne
Coronavirus : Emmanuel Macron défend la stratégie de la France face à l’épidémie
il y a 1 heure 34 min
pépites > Santé
Soulager les soignants et les travailleurs
Covid-19 : la France s’engage à commander un milliard de masques auprès de la Chine
il y a 3 heures 30 min
décryptage > Société
Tentation

Coronavirus : la dérive totalitaire ?

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Défense
Terrorisme

Afrique : malgré le coronavirus, la guerre continue

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Santé
Exemple chinois

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Science
Hécatombe

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

il y a 6 heures 58 min
décryptage > Santé
Nembro

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

il y a 7 heures 59 min
pépites > International
ONG
SOS Chrétiens d'Orient : libération de trois otages français en Irak
il y a 19 heures 39 min
pépite vidéo > France
Victimes françaises
Covid-19 : "les visages d’une tragédie"
il y a 22 heures 21 min
pépites > Société
Ravages des "fake news"
Plus d'un quart des Français considèrent que le Covid-19 a été fabriqué dans un laboratoire
il y a 54 min 48 sec
pépite vidéo > Religion
Solidarité avec les malades
Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"
il y a 2 heures 53 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Traquer et terrasser le fléau : la lutte acharnée de Pasteur et d’Adrien Loir contre le mal rouge des porcs dans le Vaucluse

il y a 5 heures
décryptage > Economie
Choix cornéliens

Covid-19 : des morts plutôt que la crise ?

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Economie
En toute sécurité

Comment les grandes entreprises ont parfois changé de locaux pour se cacher dans des bureaux "secrets"

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Finance
Nerf de la guerre

Crise de trésorerie généralisée : tensions (évitables) sur le secteur bancaire

il y a 6 heures 40 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad
il y a 7 heures 43 min
light > Culture
Fin du confinement ?
Olivier Py reste optimiste pour la prochaine édition du Festival d’Avignon en juillet 2020
il y a 18 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La fin de l'amour" d'Eva Illouz : quand Tinder, grand centre commercial de rencontres, détrône la cour amoureuse

il y a 20 heures 13 min
pépites > International
Lutter contre un retour du virus
Covid-19 : la Chine décide de fermer temporairement ses frontières aux étrangers
il y a 23 heures 24 min
L'art comme indicateur

Même les entreprises en bonne santé mettent la clé sous la porte : l’exemple d’une galerie d’art

Publié le 29 mars 2013
La fermeture de l’une des grandes galeries parisiennes n’a pas fait de bruit, pourtant elle témoigne de la régression économique française. A l’occasion du salon Paris Art Fair, au Grand Palais du 28 mars au 1er avril, revenons sur cet événement.
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La fermeture de l’une des grandes galeries parisiennes n’a pas fait de bruit, pourtant elle témoigne de la régression économique française. A l’occasion du salon Paris Art Fair, au Grand Palais du 28 mars au 1er avril, revenons sur cet événement.

L’événement n’a pas dépassé les cercles spécialisés, mais il est pourtant extrêmement révélateur du déplorable climat économique actuel : l’une des grands galeries parisiennes, à la réputation internationale, a décidé de fermer. Le 21 mars dernier, la galerie Jérôme de Noirmont annonce qu’elle met la clé sous la porte. Elle a pourtant sous contrat plusieurs artistes reconnus comme Jeff Koons, Pierre et Gilles, Fabrice Hyber ou Valérie Belin, c'est-à-dire des créateurs qui vendent, qui ont une cote élevée, qui font rentrer du chiffre d’affaires. Mais cela ne suffit plus.

Pour justifier leur décision, le couple Noirmont invoque une raison que n’aurait pas désavoué Gérard Depardieu, à savoir "une pression fiscale étouffante". Expliquant la nécessité, pour leur galerie, de franchir une étape supplémentaire en ouvrant des filiales à l’étranger, en embauchant, en investissant des sommes importantes, avec la prise de risque que cela implique, les Noirmont préfèrent jeter l’éponge. En cause: "Le mauvais contexte politique, économique et social de la France d’aujourd’hui, auquel s’ajoutent un climat idéologique malsain et une pression fiscale étouffante, obère toute perspective d’avenir du marché de l’art en France et altère tout enthousiasme comme tout esprit d’entreprendre !"

Le constat est clair, il a déjà été exprimé par beaucoup d’autres. Mais il est vraiment inquiétant parce que même une entreprise qui réussit, qui fait partie des leaders de son secteur, qui génère des bénéfices, mais qui doit franchir un palier important, préfère renoncer.

Dans une autre interview, Jérôme de Noirmont précise ce qu’il entend par "climat idéologique malsain" : "Ce qui est choquant pour moi, c’est d’entendre par exemple les propos d’une ministre de la culture en exercice qui «tape» sur un mécène français, le groupe Wendel, celui qui a financé une partie du Centre Pompidou Metz. En France, on monte les citoyens les uns contre les autres au lieu de les unir, on veut crucifier les grandes familles industrielles françaises… Je pense à certains discours de Monsieur Mélenchon et de Monsieur Montebourg… Le monde entier est choqué ! Attention, je ne vise pas une classe politique en particulier mais un état d’esprit général. Chaque année, le député UMP Monsieur Carrez remet sur le tapis l’idée d’intégrer les œuvres d’art dans l’ISF. Il oublie dans ses calculs que les œuvres d’art ne produisent pas d’intérêts. Au contraire, elles coûtent à leurs propriétaires, qui doivent payer des assurances importantes. Et ce sont les dations et les donations qui font la richesse des musées…  Je ne me voyais donc pas, dans une telle atmosphère,  prendre un risque entrepreneurial…"

Cette décision ne sera pas sans conséquence, l’un des responsables de la maison de vente aux enchères Artcurial, Francis Briest, y voit un sérieux préjudice pour la place de Paris: "Cette décision est très dommageable dans le cadre de la compétition de plus en plus acharnée à laquelle se livrent les autres places comme Londres, New York et Hongkong."

Car Paris demeure malgré tout une place importante pour l’art contemporain comme le prouve la nouvelle édition de Paris Art Fair qui se déroule au Grand palais du 28 mars au 1er avril. Longtemps dans l’ombre de la Fiac, cette foire prend son envol et affirme sa personnalité. Moins portée sur l’abstraction pure et l’art conceptuel souvent abscons de sa grande sœur, Paris Art Fair ne refuse pas la couleur, l’art figuratif, la sensualité, qui font de la déambulation un vrai moment de plaisir. 144 galeries sont présentes, dont 43% viennent de l’étranger, principalement de la Russie, mise à l’honneur à l’occasion de cette édition.

Paris garde sa capacité d’attraction, les talents sont là, des expositions et des salons attirent un public international, tout un fragile écosystème de galeries existe, mais le secteur souffre. Très proche des milieux culturels, on pouvait penser que la gauche se serait mise à l’écoute et apporte des réponses, mais même sur ce plan le gouvernement va à l’échec.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

04.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

05.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

06.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

07.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

Covid-19 : l'Aide sociale à l’enfance au bord de l'explosion

03.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

04.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LECANDIDE
- 30/03/2013 - 10:57
Laurentso, toujours égal à lui-même
Il n'a jamais dirigé de galerie d'art, jamais vendu un tableau, jamais dirigé une entreprise, mais il sait que l'argumentation des dirigeants de cette galerie est débile.
C'est déjà pas mal.
Mais il fait mieux avec ce joli "impossibilité de garnir ses fonds propres sans promettre 15% de rendement annuel"
Ben voyons!
Et l'incorporation des bénéfices dans le capital social, il en fait quoi, Laurentso? Ah, évidemment, il faut qu'il y ait bénéfices, cette chose abjecte (cachez ces bénéfices que je ne saurais voir! Rappelez-vous, Total naguère a annoncé un gros bénéfice; cela nous a permis à cette occasion de constater que la France était le seul pays au monde où ses habitants hurlaient contre l'abondance des bénéfices d'une société nationale), bénéfices cette chose abjecte, disais-je, aux yeux des gauchistes, et dont on s'aperçoit sur cet exemple précis qu'elle est quand même utile. Vitale.
Et que quand on charge trop la mule, elle s'écroule ou s'enfuit.
Nul doute que la mule ne relève de l'asile psychiatrique, n'est-ce pas, Laurentso?

Yongho
- 30/03/2013 - 10:51
Yongho
J'ai toujours pensé qu'il fallait être optimiste et que les taxes carbone, les pots catalytiques et autres n'étaient que des gadgets (qui valent mieux que rien toutefois) pour préserver notre environnement.
Il y a des mécanismes de régulation en dynamiques des populations un peu plus efficaces que ça. Notamment quand une population s'imagine pouvoir croître de manière indéfinie dans un milieu qui lui est fini. Le retour de bâton est souvent assez brutal.
Vous pouvez voter droite, gauche ou même les extrêmes ... Cela ne changera rien.
Les corrections sont en cours. Et quelque chose me dit qu'on va mieux respirer dans ce pays. Ainsi que marcher un peu plus. Et il n'y aura besoin d'aucune loi, d'aucune taxe.
Magique non ?
La vie est belle finalement et j'ai un peu plus le sourire chaque jour. L'économie va mal ? Prenons cela comme une bonne nouvelle vu ce que nos économistes et financiers nous envoyaient droit dans le mur. Je sais ... La vie sera peut-être un peu plus dure avec des maisons un peu moins chauffée, plus de vélo et pas de vacances au Maroc ...
Et ? Moi si je ne vois plus d'alerte pollution atmosphérique toutes les semaines, je me dis que ce n'est pas cher payé
Le gorille
- 30/03/2013 - 08:21
Qui croire ?
Laurentso ? Philippe Herlin ? Je crains que ni l'un ni l'autre ne connaisse correctement le dossier.
Donc, Atlantico, peut-on en savoir plus ?
Bref, une vraie enquête s'impose.