En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 2 heures 48 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 3 heures 58 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 4 heures 46 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 5 heures 16 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 21 heures 18 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 22 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 4 heures 11 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 4 heures 38 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 4 heures 45 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 5 heures 3 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 5 heures 29 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 22 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 1 jour 3 heures
Lettre d'Italie

"La gauche ne s'est pas saisie de la question de l'immigration"

Publié le 31 mars 2011
Auteur du best-seller "Le Monstre doux. L'Occident vire-t-il à droite ?" qui étudiait la progression de la droite en Europe, le philosophe italien Raffaele Simone évoque pour Atlantico la situation politique française actuelle. Classé "à gauche", il se montre sévère vis-à-vis de Nicolas Sarkozy, mais aussi de son propre camp qui, selon lui, "a totalement raté plusieurs rendez-vous avec l'histoire récente".
Raffaele Simone est linguiste et philosophe, spécialiste des idées politiques.Il a publié notamment Le monstre doux : l'Occident vire-t-il à droite ? (Gallimard, 2010), dans lequel il fait le lien entre le déclin de la gauche et l'apparition d'une...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Raffaele Simone
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Raffaele Simone est linguiste et philosophe, spécialiste des idées politiques.Il a publié notamment Le monstre doux : l'Occident vire-t-il à droite ? (Gallimard, 2010), dans lequel il fait le lien entre le déclin de la gauche et l'apparition d'une...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Auteur du best-seller "Le Monstre doux. L'Occident vire-t-il à droite ?" qui étudiait la progression de la droite en Europe, le philosophe italien Raffaele Simone évoque pour Atlantico la situation politique française actuelle. Classé "à gauche", il se montre sévère vis-à-vis de Nicolas Sarkozy, mais aussi de son propre camp qui, selon lui, "a totalement raté plusieurs rendez-vous avec l'histoire récente".

Atantico : Quel est votre avis sur le positionnement de la droite française aujourd’hui ?

Raffaele Simone : La France dispose d’une droite forte, très à droite, conséquence directe, me semble-t-il, du problème de l’immigration irrégulière et clandestine. C’est une situation que l’on retrouve dans d’autres pays d’Europe ; en Italie, par exemple. A mon avis, la progression de la droite est alimentée, soutenue et renforcée par le phénomène de l’immigration clandestine, ou de l’immigration tout court. En Angleterre ou en Allemagne ce phénomène est beaucoup plus limité et la clandestinité n’est pas un élément important de l’immigration.

Par ailleurs, la croissance de la droite française ou italienne s’explique par le fait que la gauche a totalement raté plusieurs rendez-vous avec l’histoire récente. Entre autres choses, elle ne s’est pas saisie de la question de l’immigration. Du coup, elle a, pour ainsi dire, fait cadeau de ce sujet à la droite, en n’élaborant pas de projets, de réponses ou de politiques qui ne soient pas seulement celles passives de l’accueil, de l’hospitalité, de la gentillesse. C’est une erreur historique qu’ils ont du mal à récupérer.

 

Pour vous, la gauche a traité la question de l’immigration uniquement d’un point de vue moral donc ?

Disons qu’ils n’ont pas compris qu’il s’agissait d’un dossier objectivement important, un problème qui inquiète les citoyens. Ils n’ont pas su y apporter une réponse politique et maintenant ils sont en retard par rapport à l’importance que cette question a prise.

C’est la droite qui a la première assumé ce problème et cherché des réponses. Il existe d’ailleurs des correspondances chronologiques étonnantes entre d’un côté l’augmentation des problèmes d’immigration et de l’autre la montée de la droite en France et en Italie.

La différence entre les deux pays, c’est que chez vous, le parti qui a le plus assumé cette question est le Front national. En Italie, c’est la Ligue du Nord d’Umberto Bossi - un parti que je qualifierais de « pré-fasciste » - qui a fait de ce dossier un sujet majeur.

 

Et le Front national, selon vous, c’est un part fasciste ?

Bien évidemment.

 

Pour quelles raisons ?

Disons que la transition de Jean-Marie à Marine Le Pen marque une légère évolution : le père était une sorte de fasciste en retard, la fille est une fasciste moderne. Elle a peut-être suivi, ou flairé, l’évolution de Gianfranco Fini en Italie. Madame Le Pen agit selon la même logique que lui. Elle ne parle plus de répression mais de contrôle, par exemple, elle évoque, moins la répression que l’aide dans leur pays. Il s’agit là d’une nuance moderne, mais au fond c’est du fascisme, il n’y a pas de doute, surtout en voyant le problème de l’extérieur, depuis l’Italie. Marine Le Pen a bien compris que les formules classiques ne sont pas adaptées à l’époque actuelle, à la mondialisation.

Aves de telles prémisses, son succès électoral était tout à fait prévisible. Encore une fois, il existe une correspondance quasi automatique entre progression de l’immigration clandestine et progression de la droite. C’est une sorte de loi politique avérée de manière évidente en Italie et qui se reproduit également en France.

 

Vous évoquiez la droite européenne dans votre livre Le Monstre doux. L'Occident vire-t-il à droite ? Pourriez-vous résumer les grands principes développés dans cet ouvrage et nous dire en quoi la droite française s’y inscrit ?

Le principe du « monstre doux » c’est : « Amusez-vous, ne vous préoccupez pas de politique, soyez égoïstes et imaginez que la réalité est toujours moins intéressante que le rêve, les vacances ou l’amusement ». C’est plus ou moins la synthèse des impulsions que le « monstre doux » nous lance et auxquelles beaucoup d’entre nous répondent positivement.

Je crois que la droite à la Le Pen n’en est pas encore là. Ils ne sont pas encore arrivés à la médiatisation du monde. Mais Nicolas Sarkozy est parfait dans ce rôle, avec ce monde médiatique dans lequel il évolue, sa femme, ses déclarations outrancières qu’il fait à chaque instant, son voisinage au monde de la finance et des médias, son intrusion personnelle dans ces domaines-là… Il correspond donc parfaitement à l’idéal du monstre doux, même si, à ce niveau-là, son ami Berlusconi le bat !

 

Est-ce que le succès du FN, doit pousser l’UMP se positionner politiquement plus à droite ?

Je vais vous répondre ainsi : il n’y a pas besoin d’un parti de centre-droit en France. Il n’y a besoin que d’une gauche et d’une droite. S’il y a une pression comme celle de l’immigration, il y a une polarisation des forces de droite. Même en considérant les différents échecs de Sarkozy, le centre-droit n’est plus nécessaire, c’est la droite qu’il faut comme réponse. Le bipartisme devient tout à fait légitime aujourd’hui.

 

Et la gauche ? Quel rôle peut-elle jouer en Europe face à une droite dominante ?

En matière de stratégie politique, les hommes et femmes de gauche devraient corriger les erreurs du passé et donc reconsidérer les sujet de l’immigration, de la mondialisation financière et économique. De la révolution numérique aussi qui marque de grandes avancées en terme de sources d’information, mais présente également des dangers (la pédophilie, par exemple).

C’est un vaste programme. Il ne faut pas organiser des réponses stalinistes, mais des réponses sensibles à la modernité. La tâche est énorme !

 

Une tâche énorme pour la gauche française ou pour la gauche européenne ?

Il s’agit d’un phénomène européen qui touche les pays qui ont connu le fascisme ou l’occupation. L’Italie, l’Espagne, les Pays Bas et la France… Il existe une flamme de droite qui n’est pas éteinte dans l’inconscient collectif. L’ Allemagne n’en semble pas concerné du fait, peut-être, de son sentiment de culpabilité. L’Europe est en ébullition et l’immigration ne fait qu’accentuer et stimuler la possibilité d’une réponse forte venant de droite.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DEL
- 03/04/2011 - 17:00
S'il fallait dire les choses...
On dirait aussi que la finance et le patronat encouragent l'immigration clandestine pour avoir de la main d'oeuvre pas chère, que l'Europe veut 10 millions d'immigrés offciels pour 2050, et que "la droite politique" semble ne pas le voir et surtout ne pas vouloir le dire. Car pour le savoir, elle le sait. Arrêtons d'être hypocrites, si on veut débattre...
tvargentine
- 03/04/2011 - 03:18
immigration économique et immigration politique
IL y a 2 types d'immigrations,celle qui est de nature politique ne posera jamais de problèmes car les gens sont cultivés et ont une culture de classe sociale. L'immigration économique est dangereuses car les gens ne cherchent pas à s'intégrer mais à disposer uniquement sans rien en retour,au risque de déstabiliser un pays,d'ou l'inquiétude légitime d' un pays sur son identité

405
- 02/04/2011 - 00:27
à vangog
Les immigrés rapportent 12 milliards d'euros par an à la France.