En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

04.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

05.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

06.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

07.

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

06.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

ça vient d'être publié
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 15 heures 36 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 16 heures 32 min
pépite vidéo > Société
Minute choupi
Journée internationale du chat : dix choses que vous ne savez peut-être pas sur votre compagnon à quatre pattes
il y a 17 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Surface" d'Olivier Norek, quand la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 18 heures 57 min
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 22 heures 2 min
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 22 heures 20 min
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 22 heures 34 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 22 heures 39 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 1 jour 12 heures
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 15 heures 55 min
pépite vidéo > Media
Grand retour
Koh-Lanta : découvrez les portraits des 24 candidats de la nouvelle saison
il y a 17 heures 49 sec
pépite vidéo > Environnement
Alerte rouge
Canicule : un immense morceau d'un glacier des Alpes menace de s’effondrer
il y a 18 heures 29 min
pépites > International
Drame
Inde : au moins 17 morts après la sortie de piste d'un avion qui s'est cassé en deux
il y a 19 heures 35 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 21 heures 55 min
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

il y a 22 heures 8 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 22 heures 26 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

il y a 22 heures 38 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 22 heures 39 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 jour 12 heures
Perte de mémoire

Arnaud Montebourg se réclame de Roosevelt mais est-il bien conscient du vrai bilan du "New Deal" ?

Publié le 25 mars 2013
Lors d'une interview donnée ce week-end, Arnaud Montebourg a comparé la politique de redressement des comptes publics du gouvernement à celle menée dans les années 30 par le président américain Roosevelt. Mais le ministre du Redressement productif connait-il vraiment le bilan du New Deal ?
Florin Aftalion
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florin Aftalion est professeur émérite à l'ESSEC.Il a enseigné l’économie et la finance aux universités de New York, Northwestern et de Tel-Aviv. Il a cofondé la collection Libre Echange aux Presses universitaires de France. Son dernier ouvrage est  «...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors d'une interview donnée ce week-end, Arnaud Montebourg a comparé la politique de redressement des comptes publics du gouvernement à celle menée dans les années 30 par le président américain Roosevelt. Mais le ministre du Redressement productif connait-il vraiment le bilan du New Deal ?

Plusieurs Gérontes viennent de lancer dans Le Nouvel Obs un appel pour un "New Deal" à la française. Ils voudraient que François Hollande réussisse à l’échelle de la France ce que Franklin Roosevelt a réalisé pour les Etats-Unis de 1933. Malheureusement, ils font appel à des mythes et ignorent totalement la réalité de la Grande Dépression des années trente (et quelques autres faits économiques).

Le plus énorme de ces mythes concerne le "New Deal". C’est ainsi que pour vaincre la crise actuelle, nos Gérontes appellent François Hollande à s’inspirer de ce que Roosevelt à fait en 1933. Or FDR en deux présidences n’a pas sorti l’Amérique de la crise. Ce que montre l’évolution du chômage qui était encore de 15 % en 1940 (et s’était situé en moyenne à cette hauteur pendant ses deux présidences) ou la production industrielle qui à la même date ne représentait que 85 % de son niveau de 1929. Et que confirment les paroles de Henry Morgenthau, secrétaire d’État au Trésor et ami du président qui en 1939 avouait : « Après huit années de cette administration, nous avons autant de chômage que lorsque nous avons commencé. Et avec ça une énorme dette. »

Également d’après nos Gérontes, Franklin Roosevelt aurait changé « la donne » avec une rapidité étonnante (et c’est ce qu’ils conseillent à François Hollande de faire). Cependant, si certaines mesures du "New Deal" ont été bénéfiques, d’autres se sont avérées catastrophiques. Parmi les premières comptons la fermeture des banques le temps d’apaiser la panique (c’est certainement ce que feraient les pays de la zone euro si les retraits se précipitaient) ou la dévaluation de la monnaie (que Monsieur Hollande ne peut pas réaliser pour cause d’euro).

Au nombre des secondes, mentionnons une politique de cartellisation destinée à enchérir les prix et les salaires (frein brutal de la production cette mesure fut abolie par la Cour suprême) suivie par son exact contraire, l’application de sanctions aux monopoles. Remarquons en passant que si Franklin Roosevelt a élevé à 79 % le taux applicable à la tranche supérieure de l’impôt sur le revenu, les rentrées du fisc ne furent pas améliorées pour autant. Remarquons également que FDR a fortement augmenté les impôts indirects sur la consommation (fortement régressifs), qui ont fini par rapporter 2,5 fois plus que l’impôt sur le revenu.

Signalons à leurs lecteurs que l’appel « Roosevelt 2012 » se veut aussi une charge contre le néolibéralisme. Il y est dit que « jusqu’à l’arrivée de Ronald Reagan en 1981, l’économie américaine a fonctionné sans avoir besoin ni de dette privée ni de dette publique. » Ce qui est du pur fantasme.
Depuis la fin du XIXe siècle, la dette privée (les achats à tempérament) fait partie intégrante de la société de consommation, et la dette publique américaine, de l’ordre de 40 % en 1940 a dépassé 100 % de la production nationale à la fin cette décennie (sous le président démocrate Truman). Signalons enfin qu’avec le Barack Obama, la dette publique américaine a augmenté d’un tiers suite à la politique de relance du nouveau président (pas connu comme néolibéral).

Mentionnons enfin que, bizarrement, afin qu’il fasse « du Roosevelt », les Gérontes demandent à notre Président d’organiser un nouveau Bretton Woods. Or, les accords qui portent ce nom ont été signés trois mois après le décès de FDR qui n’a pris aucune part dans leur élaboration. Ils ont été conclus (pour ne pas dire imposés) grâce à la puissance hégémonique des États-Unis, puissance que la France est loin de posséder.

Cet article a déjà été publié le 29 juin 2012

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Salvatore Migondis
- 25/03/2013 - 23:34
Le vrai malheur..
de l'Amérique, et du monde libre avec, c'est que malgré le désastre chaque jour renouvelé de sa politique, le voyant désarmé et radotant dans son fauteuil d'infirme, il ne se soit trouvé personne pour mettre un terme aux souffrances de ce grand bourgeois vélléitaire rallié au socialisme bêlant. Souhaitons donc à notre Fanfan un sort différent.
Duffy
- 25/03/2013 - 23:05
Quand un fils de famille est nul
on le met en fac de droit.
Voilà comment on forme les élites politiques en France.
D'un autre côté les français votent pour eux alors!
Aprés Mitterand, avocat, Sarkosy, avocat, Montebourg, avocat les français sans nul doute voteront pour le changement: Marine Le Pen avocate! MDR
Hugues001001
- 25/03/2013 - 21:14
Mon dieu
Que nos élites énarchisées en viennent à se référer à FDR montre à quel point leur formation laisse à désirer et est coupée de toute réalité économique. Mais qu'attendre de personne qui n'ont jamais travaillé dans le privé ni pris des risques pour créer leur entreprise ou de l'emploi ? La seule chose que ça m'inspire, c'est la phrase de Desproges: la culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale. Là, c'est pareil: ils sont tellement incultes qu'ils se réfèrent à FDR. Ça fait bien, ça montre qu'on a appris ses cours d'histoire en première.