En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

07.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 10 min 4 sec
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 2 heures 14 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 4 heures 9 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 4 heures 43 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 21 heures 27 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 22 heures 23 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 23 heures 39 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 23 heures 56 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 1 heure 45 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 2 heures 58 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 4 heures 31 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 16 heures 24 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 22 heures 11 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 23 heures 1 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 23 heures 45 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 1 jour 14 min
© Reuters
Les opposants au mariage pour tous vont manifester ce dimanche.
© Reuters
Les opposants au mariage pour tous vont manifester ce dimanche.
Ils ne lâchent rien

Les organisateurs de la Manif pour tous ont-ils d'ores et déjà échoué à transformer l'essai ?

Publié le 24 mars 2013
Après la mobilisation massive du 13 janvier, les opposants au mariage pour tous se rassemblent ce dimanche sur un axe allant de l'arche de la Défense à la place de l'Etoile.
Tugdual Derville est fondateur d’A Bras Ouverts, délégué général d’Alliance VITA et co-initiateur du Courant pour une écologie humaine. Son dernier livre, Le temps de l’Homme, est paru chez Plon en juin 2016. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tugdual Derville
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tugdual Derville est fondateur d’A Bras Ouverts, délégué général d’Alliance VITA et co-initiateur du Courant pour une écologie humaine. Son dernier livre, Le temps de l’Homme, est paru chez Plon en juin 2016. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la mobilisation massive du 13 janvier, les opposants au mariage pour tous se rassemblent ce dimanche sur un axe allant de l'arche de la Défense à la place de l'Etoile.

Atlantico : Le sondage Ifop pour Alliance Vita montre que lorsqu’on interroge les Français à la fois sur le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe, ils sont seulement 37% à être favorables au projet de loi Taubira. Ce niveau est largement inférieur à celui obtenu lorsque la question ne parle que du mariage pour tous. Avez-vous l’impression que les Français ont été dupés sur les enjeux du débat ?

Tugdual Derville : Notre expérience montre que dans une société de la communication, ce sont trop souvent des formules réductrices qu’on érige en points de repères. Ici, c’est l’expression "mariage pour tous" qu’on a assenée. Elle continue jusqu’à aujourd’hui de manipuler les Français. Déjà, cette formule est inappropriée dans la mesure où ce projet ne permet aucunement à tout le monde de se marier avec qui il veut. Beaucoup de personnes, sans être concernées par l’homosexualité, sont dans l’impossibilité de se marier.

Mais surtout, peu de personnes ont compris que l’adoption est déjà intégrée dans la loi votée en première lecture à l’Assemblée nationale. Nous le vérifions dans nos actions de terrain : le Français de la rue n’a souvent retenu que l’expression "mariage pour tous". Quand on discute avec lui, il dit que le mariage a été voté, mais pas l’adoption. Si on lui explique que l’adoption plénière est rendue automatiquement possible par la loi sur le mariage, il est stupéfait, voire choqué.

Nous portons donc un regard critique sur les sondages qui, contrairement aux nôtres, n’ont pas montré la réalité de la loi et s’en sont tenus à un slogan réducteur.

Entre vos deux baromètres, l’opposition au projet de loi Taubira a progressé. Les Français semblent donc avoir entendu vos arguments. Pourtant, la loi devrait être adoptée et la préfecture de police table sur une mobilisation moindre aujourd’hui, par rapport à celle du 13 janvier. Est-ce le baroud d’honneur de la Manif pour tous ?

Le processus législatif engagé n’est pas terminé, d’autant plus que le gouvernement n’a pas caché son intention de nous vendre un immeuble complet en commençant par un appartement. Beaucoup de Français, en entendant que la loi avait été votée en première lecture, ont pu se dire : "c’est déjà fait". Et pourtant, le texte est encore susceptible d’être amendé, modifié, envoyé éventuellement en deuxième lecture.

Le mouvement de résistance à cette loi Taubira est à la fois classique et historique. Classique, car il ressemble à tous les mouvements sociaux : il part de la base, il a un côté anarchique et diversifié avec une grande vitalité associative. Historique pour une question de nombre, de qualité de ton et de diversité croissante des personnes mobilisées.

Même si la loi était adoptée, sa mise en œuvre n’est pas si simple ; nous le constatons avec les remarques de juristes, certains s’interrogeant sur sa constitutionnalité... Nous assistons selon moi à la naissance d’un grand mouvement d’écologie humaine. Son déclencheur est la résistance à la loi Taubira.

Les manifestants se sentent de plus en plus piétinés par le pouvoir en place, tout particulièrement depuis que notre pétition historique a été rejetée par le Cese. Ce fut comme un sabordage par ce Conseil de la démocratie participative. Révélation qu’il y a quelque chose de sclérosé dans nos institutions, qui prétendent ouvrir le débat à la demande des citoyens. La dynamique impulsée par les organisateurs de notre mobilisation ouvre des perspectives d’action radicalement nouvelles.

Quelle forme pourrait revêtir la suite du mouvement ?

Avec Gilles Heriard Dubreuil et  Pierre-Yves Gomez, nous avons annoncé dans La Croix la naissance d’un grand courant d’écologie humaine. Nous pensons qu’en complément du mouvement social, qui ne doit pas s’essouffler, il pourra fonder en grande profondeur notre réponse globale au courant de pensée incarné par la loi Taubira, qui relève de la toute-puissance.

Ce projet de loi provoque des questions majeures, au-delà du seul "mariage pour tous" : quelle est l’essence de l’homme ? Que signifie l’altérité sexuelle, mais aussi l’identité de chacun ? Autrement-dit, quels repères anthropologique allons-nous laisser aux générations futures ? Il est devenu nécessaire et urgent de reconnaitre patrimoine de ce qu’est l’humanité comme un bien précieux, pour le protéger et le transmettre.

Avez-vous eu l’impression d’être un peu abandonné en rase campagne sur ce combat, notamment par l’UMP ou les médias ?

Je note d’abord que le jeu médiatique est fondé sur la nouveauté, et à ce titre la Manif pour tous a été particulièrement créative. Mais on ne peut pas tous les jours sortir un nouveau sondage ou lancer une mobilisation nationale. Cette mobilisation a été en quelque sorte visionnaire, car elle n’était pas facile : son objet peut paraitre loin du quotidien.

La résistance légitime au projet de loi Taubira passe par un bras de fer cristallisant l’opposition droite-gauche : des partis de l’opposition appellent à manifester et seront là aujourd’hui, comme ils l’ont été le 13 janvier. Cependant des élus de la majorité actuelle seront là aussi. Mais le sujet qui émerge est métapolitique. L’enjeu, c’est  de prendre soin "de tout l’homme et de tout homme".

A partir du moment où l’on instaurerait un mariage de même sexe, on dira de certains enfants adoptés qu’ils sont nés de Pierre et de Paul (c’est bien ainsi que ce sera indiqué sur le livret de famille) puis serait engrangé un dispositif de fabrication artificielle d’enfants ; un système où l’être humain, au lieu d’être égal en droits avec ceux qui l’ont conçu, sera un produit acheté, livré et vérifié. Ce serait un basculement global de civilisation, qui nécessite une réponse globale, un autre projet de société. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

07.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (52)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Salvatore Migondis
- 25/03/2013 - 23:49
Hé..
Soyons juste.. Ils sont quand même moins méchants que Laval et les socialistes Vichyssois.. Les gamins... les bébés dans les poussettes.. ils les ont juste un peu gazés sur place.. en famille.. Ils ne les ont pas mis dans des wagons en partance pour l'Allemagne tout de même... Pour le moment.. tout va bien.
Lepongiste
- 25/03/2013 - 19:26
Cette manif a été un succès énorme..
mais les médias inféodés à la gauche ne veulent pas le reconnaître comme d'habitude !!!
Lepongiste
- 25/03/2013 - 19:24
Le peuple de gauche '' n'a plus le monopole de la manif !!
Bien sûr ce peuple de gauche est rodé depuis ''des siècles'' qu'il manifeste et qu'il fait grève bien encadré qu'il est par des syndicats
socialos communistes.
Il faut dire que la transmission du savoir manifester se fait de père en fils et de génération en génération de gauche.
Dès la naissance les bébés trouvent ça dans leur biberon !!! et ensuite ils vont à l'école encouragés par certains profs à descendre dans la rue pour défendre les intérêts des profs de gauche etc..etc..