En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

03.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

04.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

05.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

Immigration : au coeur du choix des pays de destination pour les réfugiés

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 1 heure 16 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 2 heures 31 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 2 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 3 heures 12 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 3 heures 27 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 4 heures 9 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 6 heures 18 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 6 heures 37 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 6 heures 50 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 2 heures 19 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 2 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 3 heures 15 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 3 heures 46 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 4 heures 49 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 6 heures 5 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 6 heures 28 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Politique
Il ne vous est pas interdit de rire

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

il y a 6 heures 55 min
© Reuters
"Dans les populations qui bénéficient des prestations de la Caf, il existe une frange qui n’a plus rien à perdre et qui, si le robinet se referme trop, n’hésitera pas à user de violences"
© Reuters
"Dans les populations qui bénéficient des prestations de la Caf, il existe une frange qui n’a plus rien à perdre et qui, si le robinet se referme trop, n’hésitera pas à user de violences"
Pente glissante

Ce que l’engorgement des caisses d’allocations familiales révèle du drame social qui se prépare

Publié le 21 mars 2013
Avec H16
Le rapporteur du budget de la Sécurité sociale à l'Assemblée, Gérard Bapt (PS), préconise de diviser par deux les allocations familiales des ménages aisés pour réaliser des économies sur les prestations familiales. Pour le blogueur H16, un signal clair que le gouvernement "est aux abois"...
H16
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
H16 tient le blog Hashtable.Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le rapporteur du budget de la Sécurité sociale à l'Assemblée, Gérard Bapt (PS), préconise de diviser par deux les allocations familiales des ménages aisés pour réaliser des économies sur les prestations familiales. Pour le blogueur H16, un signal clair que le gouvernement "est aux abois"...
Avec H16

Ce week-end, nous avons tous découvert que la ponction directe sur les comptes bancaires, c’est possible ! Aujourd’hui, nous allons découvrir que le dépeçage du système social français (que Le Monde Nous Envie), c’est possible aussi…

Pour la saisie directe, on me dira : « C’est pour Chypre. C’est loin, Chypre, et puis ils sont tous corrompus, là-bas, tout gangrené de mafiosi russes ; et puis ils sont comme les Grecs, ils l’ont bien mérité, et patati c’est bien fait et patata tous des tricheurs ! » , exemple délicat de discours pas du tout xénophobe et emprunt de cette solidarité si spéciale dont se gargarisent ceux qui prétendent, justement, socialiser les pertes. Délicieux.

Pour le dépeçage du système social français, je me doute que ça ne se passera pas dans la même dentelle que pour Chypre, mais je n’ai aucune certitude. La résignation, la soumission face au collecteur d’impôts, à l’autorité (aussi néfaste soit-elle) des Français me surprend souvent.

Prenons les allocations familiales. Soyons clair : c’est la foire la plus compacte depuis qu’ont été murmurés des projets ministériels de lui assujettir d’amusantes ponctions, de nouveaux modes de calculs et autres modifications pour en diminuer globalement l’enveloppe qui commence à peser furieusement sur des comptes sociaux dans un état catastrophique.

Et par foire, j’entends bien « bordel généralisé d’ampleur biblique dans lequel une vache ne retrouverait pas ses chatons ». Il ne faut pas bien longtemps pour découvrir que, par exemple dans le sud de la France (Bouches-du-Rhône, en l’occurrence), on en est réduit à fermer boutique pendant deux semaines histoire de traiter les 100.000 dossiers en souffrance.

Et la situation, paroxystique à Marseille, est tout de même très dégradée partout ailleurs en France, au point que les articles se multiplient sur une Caisse d’Allocation Familiale au bord de la rupture. Pensez donc ! Pour qu’ils en soient au point d’écrire une lettre, le 6 mars dernier, adressée à la ministre déléguée à la Famille, l’illustre Dominique Bertinotti, c’est que toute les bornes des limites ont été franchies allègrement et foulées au pied par la poigne de fer qu’une situation économique catastrophique leur impose à tous (si vous me suivez).

Bien évidemment et comme d’habitude dans ce genre de cas où une administration croule sous le travail, le Revendicotron est allumé et fournit rapidement les demandes indispensables à la résolution du problème : il va falloir Plus De Moyens car Nous Manquons De Personnel.

Notons que si nous avions à faire avec France Télécom, GDF ou un problème logistique à la Poste, le gouvernement aurait probablement agi prudemment, touillant soixante fois sa langue dans sa bouche pour parler, prendre une décision. Ici, le rendez-vous avec la ministre déléguée va avoir lieu dès ce lundi, le problème devra être réglé et des moyens seront trouvés, soyez en sûr. Bien évidemment, la presse semble ne faire qu’un écho pondéré et circonstancié, calme pour ainsi dire, de ce qui se passe à la CAF actuellement, indiquant, par ci, par là, que la situation est un peu tendue, relatant les problèmes avec un détachement mesuré, en insistant (par exemple au travers d’un titre bien choisi) sur une situation globalement contrôlée …

Il n’est pas étonnant, dès lors, que la gravité de la situation échappe à l’œil inattentif du Français moyen, baigné qu’il est par les consternantes niaiseries dont on remplit sa télévision, par exemple en relatant abondamment les aventures de Cahuzac ou les déboires de touristes en périodes de sports d’hiver. La réalité est cependant extrêmement préoccupante et on ne peut que la deviner dans les quelques articles qui parlent des problèmes des Caisses.

Par exemple, on peut lire ceci :

"Pour l’instant, nous arrivons toujours à payer les droits le 5 du mois, grâce aux efforts des agents", assure le responsable. "En revanche, nous affichons des retards conséquents pour les nouveaux dossiers ou ceux qui nécessitent des modifications."

Ce qu’on peut comprendre assez facilement, c’est que la masse de travail et le manque de personnel provoque des tensions au niveau des paiements des prestations, au point que les dossiers s’entassent. Ce qu’on ne veut évidemment pas trop dire, c’est que le nombre de dossiers demandant des RSA, réclamant des droits, ou qui nécessitent des modifications (parce que le demandeur subit une période de chômage impromptue) enfle violemment. Ce que cela veut dire de façon limpide, c’est que la CAF est maintenant le thermomètre précis d’une situation sociale française explosive, où le nombre de chômeurs est très supérieur aux chiffres officiels aussi rigolos que bidonnés, où le nombre de ceux qui sont en fin de droit grimpe lui aussi dans des proportions inquiétantes, où le nombre des individus qui dépendent maintenant de façon vitale des prestations sociales fournies par la CAF atteint un niveau jamais vu auparavant.

Et bien évidemment, alors que les agents sentent monter l’agressivité des usagers de ces administrations tentaculaires et distributrices de tickets de rationnement camouflés en chèques sociaux, la presse se fait fort de ne quasiment pas s’étendre sur les modifications législatives récentes (au 1er février) élargissant le champ des rémunérations saisissables par l’administration fiscale ou les huissiers, dans lesquelles on retrouve justement les prestations familiales, jusqu’à 50% de leur total.

À l’évidence, le terrain se prépare doucement : le système est à bout.

D’un côté, le nombre de bénéficiaires augmente sans arrêt. De l’autre, le nombre de ceux qui abondent au tonneau des Danaïdes diminue. De surcroît, l’État et les administrations de Sécurité Sociale sont, pour être clair, exsangue alors que les marges de manœuvre en matière d’emprunts sur les marchés se sont réduites drastiquement (et avec la dernière petite cascade chypriote, on peut s’attendre à une tension encore plus grande à ce niveau).

Pas étonnant, dès lors, que des sondages sortent commodément en ce moment, découvrant (ô divine surprise) que les Français sont prêts à des concessions, à des sacrifices concernant les allocations familiales : alléluia, une petite baisse des prestations n’est plus un tabou !

Il est maintenant difficile de ne pas brosser l’état des lieux réaliste d’une situation à proprement parler catastrophique. Et le mot « catastrophique » n’est pas trop fort : il ne faut pas perdre de vue que, dans les populations qui bénéficient actuellement des prestations de la Caf, il en existe une frange qui n’a plus rien à perdre et qui, si le robinet se referme un peu trop, n’hésitera pas à user de violences parce qu’il ne lui restera que ce moyen pour subvenir à ses besoins.

Ne vous y trompez pas : lorsque ce gouvernement socialiste baissera effectivement les prestations sociales, cette distribution gratuite d’argent des autres à ces populations qu’ils ont eux-mêmes nourries pour qu’elles votent pour eux, vous aurez un signal clair qu’il est aux abois.

Ce jour là, les cabrioles bancaires de Chypre ressembleront à une blague.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
laurentso
- 22/03/2013 - 10:14
@presse-citron
(Eric Dupin ?)
Vous savez bien que nous sommes dans une Dictature marxiste, que l'on ne peut s'exprimer que sous couvert d'anonymat, sauf pour répéter le dogme des bobos-bien-pensants-droit-de-l'hommistes ! Hash Table est un grand libéral courageux, qui a choisit l'exil en Belgique pour réveiller la conscience des Français, tel De Gaulle en son temps. Tout ce qu'il dit est facilement vérifiable : d'ailleurs Madelin, Obertone, Allègre et Morandini sont d'accord avec lui. C'est dire.
Titan75
- 22/03/2013 - 03:41
Qui comprendra que TOUS les problèmes actuels de la France
Viennent d'une immigration de peuplement de bac -10 perpétuels assistés, agressifs, barbares, incompatibles avec notre civilisation.
L'immigration RUINE et DÉFIGURE la France.
-------------------
TOUS DANS LA RUE A PARIS LE 24 MARS !
Presse-Citron
- 22/03/2013 - 01:01
Anonymat absurde et blog contestable!!!
Comment Atlantico peut-il donner la parole à des personnes qui prétendent donner des leçon sous le sceau lâche de l'anonymat? C'est totalement insensé et ne fait pas honneur à un site tel que le vôtre. Vous ne devriez pas donner un tel aval à des agissements intellectuels douteux. Voici ce que j'ai adressé à "Monsieur Masque à Gaz" sur le mail de son blog:
J’ai beau avoir des diplômes, avoir évolué dans la sphère des médias, détenir quelques miettes de culture et maîtriser les fondements de l’économie, je ne comprends pas grand-chose à ce que vous écrivez. Vous n’avez aucune crédibilité, ou si peu, avec une manière de vous exprimer ampoulée, péremptoire, enflée, satisfaisant en premier lieu votre égo. Excusez-moi, mais cela relève de la pire des lâchetés intellectuelles que de s’abriter derrière une image composée de toutes pièces, un masque à gaz : comment peut-on accorder de l’importance aux propos d’une personne qui se prend pour supérieure aux autres par le simple fait de faire de l’humour derrière, précisément, un masque, prétendant avoir réponse à tout et donnant une opinions au sujet de presque tout.
Vous seriez plus utile à la société si vous militiez au sein d’une ONG
YleH