En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

05.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

06.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 2 heures 27 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 52 min
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 9 heures 2 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 10 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 12 heures 5 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 12 heures 28 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 13 heures 24 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 14 heures 46 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 16 heures 13 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 17 heures 18 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 2 heures 41 min
light > People
Parisian Way of Life
Une plaque a été installée dans un restaurant KFC à Paris après le passage de Kim Kardashian et Kanye West
il y a 7 heures 21 min
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 9 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 12 heures 13 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 12 heures 49 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 14 heures 28 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 15 heures 14 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 16 heures 42 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 17 heures 35 min
Y'a bon ?

Banania, Bécassine et les mrappeurs du politiquement correct

Publié le 30 mars 2011
Mrap vs Banania. Devant la cour d'appel de Versailles s'est tenu jeudi 24 mars dernier un procès sur la fin du slogan publicitaire "Y'a bon" de la célèbre marque. Un symbole du politiquement correct pour l'écrivain Christian Millau.
Grand reporter, critique littéraire notamment pour le journal Service Littéraire, satiriste, Christian Millau est aussi écrivain.Parmi ses parutions les plus récentes : Au galop des hussards (Grand prix de l'Académie française de la biographie et prix...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Millau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grand reporter, critique littéraire notamment pour le journal Service Littéraire, satiriste, Christian Millau est aussi écrivain.Parmi ses parutions les plus récentes : Au galop des hussards (Grand prix de l'Académie française de la biographie et prix...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mrap vs Banania. Devant la cour d'appel de Versailles s'est tenu jeudi 24 mars dernier un procès sur la fin du slogan publicitaire "Y'a bon" de la célèbre marque. Un symbole du politiquement correct pour l'écrivain Christian Millau.

A Abidjan, Gbagbo l’usurpateur fait tirer au mortier sur les marchés par ses forces spéciales. Au Sénégal, le président (légitime) Abdoulaye Wade risque d’être renversé d’un jour à l’autre. Pendant ce temps, la cour d’Appel de Versailles s’interroge, aux frais du contribuable, sur cette question vitale pour l’avenir de la civilisation : "Y a bon" ou "Y a pas bon Banania" ? 

Une France tremblotante et frileuse ?

Le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) que préoccupent fort les tragédies du continent africain, a déclenché un tsunami dans la nurserie où l’on s’efforce de transformer en canards sans tête, confits dans le saindoux du prêt à penser, les héritiers de Voltaire, Guitry, Desproges et Coluche.

Les églises se vident mais d’autres s’emplissent de grenouilles de bénitier que les nouveaux dévots de la bien pensance engraissent à la guimauve du conformisme le plus abyssalement débile. Certains ont dit de la France qu’elle était moisie. Je dirais plutôt que tremblotante et frileuse, elle se couvre de lois et d’interdits comme les vieillards se couvrent de petites laines. L’air y devient aussi lourd que dans une caserne et gare à ceux qui feraient mine d’endosser un uniforme de fantaisie. On ne les enverrait pas aux galères – les nôtres, à propulsion nucléaire ayant souvent du mal à démarrer - mais peut être bien qu’en punition, on leur donnerait à recopier cent fois les 30 pages de Stéphane Hessel.

Donc revoilà sur le banc des prévenus notre brave et sympathique tirailleur « sénégalais » de la guerre de 1914 (originaire, en fait, de toute l’Afrique noire) avec sa bonne bouille rigolarde et ses dents plus blanches qu’une défense d’éléphant, qui, à l’heure du petit déjeuner, tendait une cuillère d’un truc au chocolat et à la banane qui nous faisait monter, à moi et à des milliers d’enfants la gourmandise à la bouche. Il a fallu qu’un certain Collectif des Antillais, Guyanais et Réunionnais, relayé par l’impayable Mrap, réclame 650 000 euros – à peine de quoi se payer un cargo de bananes - de dommages et intérêts à la société qui exploite la marque pour qu’on prenne conscience que l’ami Y’a bon était présenté, en fait, sous les traits d’un abruti, tout juste descendu de son baobab et stupidement heureux de sa servitude coloniale. Autrement dit, une victime de l’ex-Empire abhorré, qui a offert à notre belle jeunesse de l’agreste 95 aussi bien que de Neuilly-Auteuil-Passsy "une image dégradante et raciste des personnes de couleur noire, s’exprimant d’une manière primaire et à peine capables d’aligner trois mots en français".

De Banania à Bécassine...

En 2009, le tribunal de première instance de Nanterre, sans doute dans un moment d’inattention, avait envoyé bouler les Révoltés de la banane. Lesquels l’ayant en travers de la gorge, ont remis le couvert au prétexte qu’en dépit de l’accord passé avec le propriétaire de la marque, six produits portant la mention "Y’a bon" avaient été saisis dans une boutique. On imagine l’ampleur du cataclysme sur tout le continent africain et, pire encore, sur nos banlieues connues pour leur sensibilité à fleur de peau. Verra-t-on les veuves noires déposer à leur tour de justes plaintes car, après tout, il est peu agréable quand on est veuve et noire d’être confondue avec une variété d’araignée venimeuse ? Et puis, il y a aussi notre vieux Johnny qui chante l’insupportable "Noir, c’est noir", triste atteinte à la convivialité humaine.

La place, hélas, me manque pour développer comme l’urgence le réclamerait, un autre motif à colère citoyenne. Je veux parler de la Bécassine de notre enfance, encore présente au rayon des BD. Avec cette victime du racisme anti-breton, présentée comme une crêpe au sommet de l’imbécillité, il est temps qu’on en finisse. Le président de l’Association des États de Bretagne, Le Goarnig Kozh, s’est un jour exprimé avec netteté : "Par tous les moyens de propagande de la presse, de la télévision et d’importantes expositions", on a trop longtemps utilisé, comme pour le nazisme et le communisme, tous les appareils d’Etat contre des individus (les Bretons) sans défense, bafoués et humiliés". Banania et Breton, même combat. D’ailleurs, au début du siècle dernier, la gauche française ne disait-elle pas "peuple noir" pour dénoncer l’emprise des curés sur nos frères d’Armorique ? A propos, où se cache donc "le peuple le plus spirituel de la terre" ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Racisme, antiracisme
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

05.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

06.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
oliv3
- 30/03/2011 - 22:37
Toutes ces affaires se traitent en patois d'Auvergne le charabia
Balzac

(Plus exactement: Toutes ces affaires se traitent en patois d'Auvergne dit charabia)

Ou sont les plaintes? L'identite auvergnate est pourtant loin d'etre faible. Leur aptitude a reussir sans quota anticonstitutionnel egalement. Quel exemple doit on suivre?

Qu'on coupe vite vite vite les subventions a ces associations grand guignolesque dont l'unique but est la bonne fortune personnelle.
ISABLEUE
- 30/03/2011 - 10:35
A ANKOU
Oui, la France , de fait... on est bien obligé de subir toutes ces idioties : à quand le résultat...??
FIGAROCB
- 30/03/2011 - 09:17
LE MRAP ne sait pas quoi trouver !
Cet organisme, qui ne vit que grâce aux subventions étatiques, n'a pas autre chose à faire que de s'occuper de Y A BON! Quelle dérision. Par contre, s'occuper du racisme anti-blanc, alors là silence radio ! Leur action n'est valable que d'un un seul sens. Le fait de se faire traiter de "mangeur de hallouf" ou de "souchien" ne les trouble en aucune façon.
Les contribuables apprécieront !