En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© Reuters
Une enquête montre qu'un tiers des poissons vendus aux Etats-Unis ne sont pas ce qu'ils sont censés être.
Il n'y a pas que le bœuf dans la vie

59% du thon consommé aux Etats-Unis n'est pas du thon... après le cheval dans les lasagnes, le scandale des étiquettes sur le poisson

Publié le 25 février 2013
Une enquête montre qu'un tiers des poissons vendus aux Etats-Unis ne sont pas ce qu'ils sont censés être.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une enquête montre qu'un tiers des poissons vendus aux Etats-Unis ne sont pas ce qu'ils sont censés être.

Il n'y a pas qu'en Europe que la nourriture a des problèmes d'étiquetage. Après le scandale de la viande de cheval, qui a débuté en Irlande avant de toucher 20 pays européen (dont la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne et le Portugal), c'est au tour des Etats-Unis de se pencher sur ce que contient vraiment la nourriture… et il y a quelques surprises.

D'après une enquête d'Oceana - une ONG spécialisée dans la protection de l'océan - citée par le New York Times, le poisson dégusté aux Etats-Unis n'est souvent pas le même que celui inscrit sur l'étiquette... Parmi les 1 215 échantillons de poissons achetés et testés dans 674 points de vente de 21 Etats du pays - que ce soit dans des restaurants, des marchés ou des sushis bar - l'ONG a trouvé... que près d'un tiers des poissons achetés et mangés aux Etats-Unis ne sont tout simplement pas ce qu'ils sont censés être. 59% du thon consommé aux Etats-Unis n'est pas du thon, détaille The Atlantic. Les plus mauvais résultats sont trouvés pour les "vivaneaux rouges", puisque 161 des 186 de ces poissons étaient mal étiquetés (soit 87% !). 

L'étude, publiée aux Etats-Unis jeudi, montre que les endroits où vous avez le moins de chances d'avoir dans votre assiette le poisson que vous avez commandé sont les sushis bars (74% de fraude), et ce dans toutes les villes étudiées, alors que les marchés semblent être les lieux les plus "honnêtes" concernant l'étiquetage des produits vendus ("seulement" 18% de fraude). Comme l'explique CBS News, l'étude montre qu'il est courant que les poissons soient mal étiquetés au profit de poissons que les consommateurs préfèrent : par exemple deux tiers des saumons "sauvages" testés étaient en fait des saumons issus de l'aquaculture, qui est considéré moins bon pour la santé et l'environnement.

Selon le docteur Kimberly Warner, qui s'est chargée de l'étude, le problème principal - hormis le fait, évidemment, de payer (cher souvent) pour quelque chose que l'on n'a pas commandé - c'est que ces résultats sont alarmants du point de vue de la santé. En effet il est connu que certains poissons sont connus pour leur capacité à accumuler du mercure dans leur chair et doivent donc être évités, en particulier par les femmes enceintes. Or, parmi les échantillons testés, des "Malacanthidae" connus pour leur teneur importante en mercure, étaient vendus en tant que vivaneaux rouges ou même en tant que flétan. Toutefois, comme le souligne le site de Fox News, l'étude d'Oceana n'a pas pu déterminer qui était responsable du mauvais étiquetage, du vendeur en gros, au détaillant en passant par le pêcheur lui-même. L'étude ne dit pas non plus si les mauvais étiquetages proviennent d'une incompréhension entre les différents maillons de la chaîne alimentaire ou bien d'une dissimulation délibérée.

Le plus prudent pour les consommateurs reste de poser des questions sur la provenance des fruits de mer et des poissons qu'ils mangent... et de se méfier des prix trop bas, conseille le LA Times. "Si le prix est trop beau pour être honnête, alors c'est probablement le cas et vous risquez d'acheter une espèce de poisson totalement différente que celle que vous souhaitiez et qui est indiquée sur l'étiquette", avertit l'étude.

Reste que, tout comme en Europe, cet épisode jette à nouveau une lumière crue sur les problèmes alimentaires que traverse le monde. Ces problèmes d'étiquetage ne menacent pour l'instant pas vraiment la santé des consommateurs… jusqu'au prochain scandale ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

05.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

07.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
phidias
- 25/02/2013 - 21:25
A lire les news...
... j'ai des souchis...

Blague à part, si j'ai mangé du dauphin à la place de thon et que j'ai aimé quel est le problème à part l'info que l'on me devait ?
 
J'ai goûté du cheval, de l'autruche, du kangourou, de l'âne et du chien; il me manquait le dauphin et la baleine... c'est peut-être déjà fait à l'insu de mon plein gré !
Jean-Francois Morf
- 25/02/2013 - 19:26
J'ai acheté du "thon frais" aux USA: c'était du poisson coloré!
Une fois le jus de betteraves rouges pressé hors du poisson, on voyait bien que ce n'était pas du thon!
On l'a quand même mangé haché cru, avec du citron et de la mayonnaise au thon, et c'était bon!
walküre
- 25/02/2013 - 14:20
Pourtant
le thon est un des rares poissons pour lesquels on ne peut gustativement se tromper.... Mais les Américains ont-ils du goût ?