En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 24 min 9 sec
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 1 heure 37 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 3 heures 28 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 18 heures 21 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 19 heures 29 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 20 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 23 heures 3 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 1 jour 14 sec
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 1 heure 17 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 2 heures 8 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 2 heures 29 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 3 heures 15 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 3 heures 44 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 18 heures 50 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 19 heures 59 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 21 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 23 heures 9 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 1 jour 45 min
© Reuters
La solidarité est une vraie question en Europe.
© Reuters
La solidarité est une vraie question en Europe.
Décod'Eco

Ce que révèle l'exemple des Länder allemands : la solidarité européenne, oui... mais à condition que droits riment avec devoirs

Publié le 21 février 2013
Le débat au sujet de système de compensation financière entre Länder en Allemagne rappelle qu'une politique de transferts à l’échelle européenne n’est envisageable que si les Etats ont au préalable harmonisé leurs politiques budgétaires fiscales et sociales.
Isabelle Mouilleseaux est directrice de publications chez Publications Agora.Elle a notamment co-écrit Le déclin du Dollar : une aubaine pour vos investissements ? (Valor, 2008).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle Mouilleseaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle Mouilleseaux est directrice de publications chez Publications Agora.Elle a notamment co-écrit Le déclin du Dollar : une aubaine pour vos investissements ? (Valor, 2008).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le débat au sujet de système de compensation financière entre Länder en Allemagne rappelle qu'une politique de transferts à l’échelle européenne n’est envisageable que si les Etats ont au préalable harmonisé leurs politiques budgétaires fiscales et sociales.

La plaisanterie à la mode en ce moment à Berlin ? "Le système de redistribution entre Länder est si complexe que seules trois personnes le comprennent : malheureusement la première est décédée, la seconde l’a oublié et la troisième est devenue folle..." dixit le très réputé Frankfürter Allgemeine Zeitung (FAZ)

Puisque nous défendons en France la mise en œuvre de transferts financiers massifs au cœur de la Zone euro entre les Etats déficitaires et excédentaires, penchons-nous donc sur le modèle in vivo allemand, véritable laboratoire à l’échelle nationale.

La Loi fondamentale allemande (la Constitution) exige qu’il y ait égalité du niveau de vie entre les Länder, d’où l’élaboration d’un système de compensation financière, véritable outils de redistribution des richesses entre Länder.

L’Allemagne est composée de seize Länder et les transferts s’élèvent à 7,9 milliards d'euros. Seuls trois Länder sont contributeurs : Bavière, Hesse et Bade-Wurtemberg ; les treize autres Länder sont bénéficiaires, donc déficitaires. Près de la moitié des fonds transférés sont apportés par la seule Bavière (3,9 milliards d'euros). Plus gros bénéficiaire : la ville-Etat de Berlin qui perçoit à elle seule 3,3 milliards d'euros. Le système se tend, la charge s’alourdissant tous les ans et les Etats contributeurs étant chaque année moins nombreux (ils étaient encore quatre l’an passé).

Tensions et dérapages

Depuis des années les Etats créditeurs, soit dit en passant tout à fait favorables au principe de redistribution, s’insurgent en revanche contre la gestion toujours plus laxiste et dépensière des Etats qu’ils renflouent. A titre d’exemple, la Rhénanie a contracté plus de dettes sur les trois dernières années que la Bavière depuis la Seconde Guerre mondiale...

Forcément le débat s’exacerbe, Bavière et Hesse saisissent le tribunal constitutionnel. A leurs yeux, le système de compensation actuel est injuste, opaque et contre-performant ; il punit les bons élèves aux finances rigoureuses et récompense les élèves dépensiers, les incitant à dépenser toujours plus. La charge financière étant de plus en plus lourde, et portée par de moins en moins d’épaules, le système devient intenable. Ce qui fait dire au ministre de l’Economie bavarois que le dérapage du système "est hors de contrôle".

Les mots sont forts : La saisie du Tribunal "est un acte politique de légitime défense" pour le président CDU de la Hesse. "Le point de douleur maximum a été atteint", explique le président CSU de la Bavière qui trouve inacceptable qu’un Etat à priori riche comme la Hesse se retrouve moins riche que certains Etats dépensiers une fois les transferts opérés.

Leur objectif : obtenir un plafonnement des contributions, obliger les Länder endettés à mettre de l’ordre dans leurs finances et ôter aux villes-Etat comme Berlin ou Brême leurs privilèges exorbitants.

Bavière et Hesse veulent bien payer, à condition que les mauvais élèves mettent de l’ordre dans leurs finances et de la rigueur dans leur gestion. Dit autrement, oui à la solidarité, mais sous conditions… Cela vous rappelle quelque chose ? En Allemagne, "droits" rime toujours avec "devoirs".

Qu’en déduire à l’échelle européenne ?

Avant de vous marier sous le régime matrimonial de la communauté universelle, mieux vaut vérifier que votre moitié gère correctement ses finances ; vous êtes solidaire de ses dettes...

Une politique de transferts à l’échelle européenne n’est envisageable que si les Etats ont au préalable harmonisé leurs politiques budgétaires fiscales et sociales, remis de l’ordre dans leurs finances dégradées et fait converger leurs compétitivités respectives. Elle n’est envisageable que s’il existe des limites et des contre-pouvoirs, quitte à y perdre un peu de sa souveraineté. Sans quoi, à l’image de ce qui se passe à l’échelle allemande, dérapages et discordes pourraient perpétuellement polluer les débats, mettre à mal la pérennité du système et réanimer des haines profondément ensevelies.

 

 Le récent rappel à l’ordre de Jörg Asmussen (membre du directoire de la BCE) quant à la nécessité pour la France de maintenir le déficit budgétaire sous 3% du PIB s’inscrit dans cette lignée : la France, noyau de la zone euro avec l’Allemagne, est responsable de la stabilité de l’euro.

Comme le font entendre Bavière, Hesse et Bade-Wurtembreg : solidarité rime avec sens des responsabilités, et droits avec devoirs.

[Suivez la crise de l'euro et ses répercussions au jour le jour : il suffit d'un clic...]

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jerem
- 24/02/2013 - 13:59
reste un bon sujet d'article
pour une fois on rentre un peu dans l'antre de l'allemagne qui n'est pas ce have de concensus social de gens tellement serieux qui n'auraient jamais aucune contradiction dans leurs politiques ni aucune lourdeur ou incidence facheuse.
Quel dommage de ne pas avoir des medias EUROPEENS pour bien nous montrer ce que sont les politiques des voisins ... dans le détail .
jerem
- 22/02/2013 - 23:34
@ile - 21/02/2013 - 11:23
oui mais cela on evite de nous en parler .... faut rester sur les reportages fascinants quand ils se font la bise apres le numero devant leur pupitre de chef d'etat .... pour le reste silence radio ....

vous avez entendu quelque chose sur les politiques en discussion pour les legislatives italiennes ? non !!!! exploit on sait tout de meme qu'il y a un scrutin ....

nettement moins important que tous les details sur la derniere bouffonerie de l'ulu berlu
jerem
- 22/02/2013 - 23:31
quand la natalité est en berne ... doucement les basses
voila plus de 30 ans que la natalité est en baisse. il ya eu un leurre pendant quelques années avec la reunification mais c'est repartie sur la pente de la dénatalité .....

quand on gere son pays au point de donner autant d'envie de poursuivre son aventure de la sorte ... on se regarde dabord dans son miroir avant de faire des lecons aux voisins.

les landers : des strucutres regionales qui gardent jalousement leurs prérogatives et vont dire aux etats voisins de laisser encore de la souverainete à bruxelles ..... y pas marqué "mongolitto land " sur le fronteau ....