En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

Comment l’imaginaire occidental a réinventé la Rome antique

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 5 heures 26 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 5 heures 57 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 6 heures 50 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 7 heures 35 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 11 heures 49 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 12 heures 10 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 12 heures 41 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 13 heures 37 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 13 heures 39 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 5 heures 40 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 6 heures 8 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 7 heures 18 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 7 heures 47 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 8 heures 43 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 12 heures 30 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 13 heures 36 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 13 heures 39 min
Enfin les vrais chiffres ?!

Le fact checking constitue-t-il forcément une avancée démocratique ?

Publié le 22 février 2013
Le fact checking, qui consiste à vérifier les informations données, parfois en temps réel, connaît un boom sur Internet, en télévision et en radio. Mentir sur les chiffres deviendrait donc difficile pour les hommes politiques... En effet, cette invention que l'on doit à la presse américaine pourrait bien révolutionner les débats. Mais le fact checking constitue-t-il forcément une avancée démocratique ?
Jean-Marie Charon est sociologue, spécialiste des médias et chercheur au CNRS. Il a notamment co-dirigé avec Arnaud Mercier l'ouvrage collectif Armes de communication massives : Informations de guerre en Irak 1991-2003  chez CNRS Éditions
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marie Charon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marie Charon est sociologue, spécialiste des médias et chercheur au CNRS. Il a notamment co-dirigé avec Arnaud Mercier l'ouvrage collectif Armes de communication massives : Informations de guerre en Irak 1991-2003  chez CNRS Éditions
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le fact checking, qui consiste à vérifier les informations données, parfois en temps réel, connaît un boom sur Internet, en télévision et en radio. Mentir sur les chiffres deviendrait donc difficile pour les hommes politiques... En effet, cette invention que l'on doit à la presse américaine pourrait bien révolutionner les débats. Mais le fact checking constitue-t-il forcément une avancée démocratique ?

Atlantico : Le fact checking constitue-t-il forcément une avancée démocratique ?

Jean-Marie Charon : Pour que le fact checking soit une avancée pour l’information et la démocratie il faut qu’il constitue un pas de côté vis-à-vis d’une actualité dont le rythme s’accélère sans cesse. L’équipe de fact checking qui suit l’actualité choisit dans celle-ci les sujets qui méritent d’être validés, vérifiés, enrichis. C’est dire que le fact checking est pratiqué par des journalistes expérimentés, qui sont susceptibles d’être alertés par une thèse, une affirmation, des chiffres, qui posent problème. Ils sont aussi des journalistes qui connaissent les ressources en matière de données, de connaissance et de documentation. Des journalistes qui savent mobiliser ces ressources permettant la vérification. Enfin des journalistes qui sauront expliquer en quoi une affirmation a pu être biaisée, sortie de son contexte ou complètement fausse, avec le souci de fournir au public les liens qui lui permettent de vérifier et comprendre à son tour. Si le fact checking s’enferme dans l’immédiateté ou la seule question des chiffres, il s’engage dans une impasse, s’exposant à superposer des approximations sur des approximations, sans permettre d’exprimer le potentiel de pédagogie qu’il recèle pour le public. C’est le programme que s’était fixé Politifact aux Etats-Unis, et c’est la démarche employée par des applications comme « désintox » (Libération) ou les « décodeurs » (Le Monde).

Comment utiliser de façon optimale cette méthode ?

A mon sens, la démarche la plus intéressante en matière de fact checking est celle qui ne se donne pas a priori de délais dans le traitement du sujet. L’avantage est double : d’abord il offre la garantie que le travail de vérification sera poussé à son terme, surtout si le sujet est complexe. Ensuite il s’agit d’une opportunité de revenir sur un fait, un évènement, une déclaration alors que précisément l’une des grandes faiblesses d’une information aussi abondante, délivrée à un rythme soutenu, c’est de ne jamais permettre de revenir sur l'annonce pour la remettre en perspective, en comprendre la portée. De ce point de vue le « véritomètre » qui n’est qu’un gadget marketing inventé par Politifact risque d’appauvrir le potentiel du fact checking en le soumettant aux exigences du rythme de la télévision. L’enjeu du fact checking, n’est pas une prouesse journalistique. Il ne s’agit pas d’instaurer le journaliste en position de savant suprême face à des acteurs politiques, économiques, etc. Ignorants ou truqueurs. Dans une période où le journaliste, comme le politique, se heurte à la défiance, il apporte alors des éléments de compréhension, des instruments d’analyse, des méthodes permettant de prendre du recul, au profit du citoyen, et de l’honnête homme.

L'opinion s'intéresse-t-elle vraiment à la véracité des chiffres ?

L’opinion ou le public, n’est pas un, surtout dans des sociétés aussi complexes dont le niveau de connaissances et de compétences s’élève sans cesse. L’un des principaux reproches fait aux journalistes de la part des destinataires de l’information c’est précisément le manque de fiabilité, de la petite approximation au gros contresens, en passant par l’incapacité à rectifier les discours orientés des acteurs de l’actualité. Il faut aussi distinguer les temps dans les réactions du public, qui peut être séduit, voire subjugué par la performance d’un acteur politique (discours, interview, etc.) alors que dans un second temps apparaîtra dans l’expérience vécue, tout l’écart à la réalité. Et c’est alors au journaliste que sera reproché de ne pas l’avoir perçu, dénoncé. Et c’est en quoi le fact checking apparaît comme une réponse adaptée, y compris dans cette temporalité décalée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

Comment l’imaginaire occidental a réinventé la Rome antique

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Decebal
- 23/02/2013 - 00:39
Bon sang
vous faites chiez avec ces anglicisme, par pitié essayer si vous le pouvez de parler Français ou alors ouvrez un dictionnaire ou lieu de copier sur vos confrères.
jerem
- 22/02/2013 - 23:19
le fact checking pour les journalistes
il serait d'autant plus perspicace si les journalistes au quotidien s'en servait pour lire les resultats avant de resservir toujours les meme idioties comme 25% des jeunes au chomage ..... sans comprendre et dire 25% des jeunes actifs (soit 9% de la tranche d'age et pas davantage).
miltrist
- 22/02/2013 - 12:35
Chaque récepteur d'un message est un "fact checkeur" !
Chacun négocie le sens du message qu'il reçoit. Et quand on s'indigne d'une erreur non contredite par le journaliste, on évacue trop rapidement la capacité individuelle de chacun à ne pas être dupe. Quand on s'indigne devant une énormité, on pense plus ou moins consciemment que d'autres que soi peuvent se faire abuser. Or chacun, selon les thématiques, est à la fois plus intelligent que la masse et moins intelligent que son voisin.
A l'évidence, les gens dupés sont surtout ceux qui le veulent bien, en général ,les partisans de la parole qui s'exprime. Et vu le nombre d'élus réélus après condamnation juridique ou morale, on peut s'interroger sur l'efficacité réélle du fact checking". Aux USA, les sites spécialisés n'ont pas fait bouger une voix.

Cela dit, c''est quand même la base du journalisme que d'être en position de contredire. Si le fact checking permet de retrouver un peu de crédit, ou d'estime de soi...