En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

06.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

07.

Le RN servi par des critiques paresseux

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > International
Vers une nouvelle guerre froide ?
Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé
il y a 8 heures 36 min
pépite vidéo > Insolite
Visage humain
Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients
il y a 9 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

il y a 12 heures 28 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les couleurs éclatent et quand les sportives rayonnent : c’est l’actualité des montres en mode prairial
il y a 13 heures 34 min
pépites > Justice
Secret des sources
Affaire Geneviève Legay : suspension à Nice d'un policier soupçonné d'avoir renseigné Mediapart
il y a 14 heures 45 min
pépites > Economie
Inquiétudes pour l'emploi
Renault a l’intention de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France
il y a 15 heures 36 min
décryptage > International
Mirage ?

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

il y a 17 heures 45 min
décryptage > France
Atout pendant le confinement

Risques du télétravail : les techniques des négociateurs antiterroristes au secours des chefs d’entreprise sur la sellette

il y a 18 heures 17 min
décryptage > Santé
Méthode efficace

Radioscopie des armes rhétoriques des discours anti-establishment à la Raoult

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Science
Crew Dragon

Premier vol de SpaceX: le lancement qui risque de révolutionner le voyage spatial

il y a 19 heures 32 min
pépite vidéo > Media
Scène surréaliste
Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle" de François Lachaud : le confinement volontaire d’un sage japonais, plein de surprises et de poésie

il y a 12 heures 9 min
pépites > Politique
Lyon
Elections municipales : LREM retire son investiture à Gérard Collomb
il y a 13 heures 1 min
Embellie pour le commerce
Les Galeries Lafayette à Paris vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 30 mai
il y a 14 heures 2 min
pépites > International
Tensions maximales
Mort de George Floyd : nouvelle nuit d’émeutes à Minneapolis, un commissariat a été incendié
il y a 15 heures 13 min
pépite vidéo > Consommation
Grands magasins
Les images de la réouverture du Printemps Haussmann à Paris
il y a 16 heures 35 min
décryptage > Politique
État gadget

Inciter à faire du vélo plutôt que d’empêcher qu’on les vole : SOS fonctions régaliennes disparues

il y a 18 heures 1 min
décryptage > Media
Internet Protocol Television

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

il y a 18 heures 44 min
décryptage > France
Roman national ?

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

il y a 19 heures 20 min
décryptage > France
Table des négociations

Démocratie sociale: monde d’après ou pas, le gouvernement conserve les mêmes travers

il y a 19 heures 57 min
© DR
© DR
Luxe TV

Regarder le sport à la télé va-t-il devenir un luxe ?

Publié le 19 février 2013
TF1, qui diffusait les Grands Prix de Formule 1 depuis 1992, vient de perdre les droits de retransmission au profit de la chaîne cryptée Canal+ pour les saisons 2013, 2014 et 2015. Regarder le sport à la télé va-t-il devenir un luxe ?
Jérôme Jessel est journaliste et écrivain. Il est l’auteur du best seller "La face cachée du foot business" (Flammarion) Il termine avec Bruno Godard "La décennie décadente des Bleus" relatant les scandales qui ont secoué l’équipe de France de 2002 à...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Jessel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Jessel est journaliste et écrivain. Il est l’auteur du best seller "La face cachée du foot business" (Flammarion) Il termine avec Bruno Godard "La décennie décadente des Bleus" relatant les scandales qui ont secoué l’équipe de France de 2002 à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
TF1, qui diffusait les Grands Prix de Formule 1 depuis 1992, vient de perdre les droits de retransmission au profit de la chaîne cryptée Canal+ pour les saisons 2013, 2014 et 2015. Regarder le sport à la télé va-t-il devenir un luxe ?

Atlantico : Canal+ vient d'annoncer avoir acquis en exclusivité les droits du championnat de Formule 1 jusqu'en 2015. Jusqu'ici, c'était TF1 qui diffusait la compétition en clair.  Se dirige-t-on vers un monopole payant de la télédiffusion du sport en France ? 

Jérôme Jessel : Oui, c’est une grande tendance des chaînes de télévision. L’exemple le plus frappant est qu’aujourd’hui, la Ligue des Champions, qui est quand même une des plus célèbres compétitions de sport en Europe et qui est diffusée sur Canal Plus et BeIn Sports. Elle n’est donc plus accessible aux couches les plus défavorisées de la population. Cela peut pénaliser le sport en lui-même et sa popularité.

Comment l'expliquer ? 

Le sport est un produit d’appel. Les chaînes traditionnelles n’ont plus les moyens d’acheter du sport, qui devient de plus en plus cher, et n’ont pas les modèles économiques adaptés pour pouvoir s’offrir de grandes compétitions, car elles coûtent plus d’argent qu’elles n’en rapportent. C’est important en terme d’image, mais les retours sur investissements sont très difficiles à réaliser. La publicité à elle seule ne suffit pas à financer des droits de télédiffusion de plus en plus chers. Le système d’acquisition des droits, celui des appels d’offre, est toujours profitable aux chaînes qui ont le plus de moyens. 

La diffusion gratuite des évènements sportifs à la télévision devrait-elle être considérée comme une mission de service public ?

Effectivement, on le voit notamment pour le Tour de France, qui est encore une des dernières grandes manifestations populaires diffusées par le service public. La question est « jusqu’à quand ?». Il n’est pas sûr que les organisateurs du Tour de France pourront résister éternellement à l’appel de l’argent. C’est aussi une question d’opportunité financière. France Télévisions, en terme de diffusion de football, est  finalement marginal. Il y a aussi un manque de vision de la part des chaînes : la Ligue des Champions ne faisait pas de grandes audiences sur TF1 ces dernières années, ce qui explique en partie son désintérêt. Mais c'est justement cette année que le PSG devient une équipe internationale, intéressante, composée de stars. C’est un manque de stratégie de la part des grandes chaînes. Ce n’est pas seulement le combat des "gentilles" chaînes gratuites contre les "méchantes" chaînes payantes. 

Faudrait-il en tout cas préserver certains rendez-vous sportifs (Coupe du Monde, d'Europe etc.) ?

Évidemment, les grandes manifestations comme l’Euro, les Jeux Olympiques, doivent rester sur les chaînes gratuites. Maintenant, l’évolution et la privatisation du sport n’incitent pas au plus vif optimisme.

En 2009, Cristina Kirchner a signé un accord pour dix ans avec la Fédération argentine de football, afin que les matchs de la première division argentine ne soient diffusés que sur la télévision publique. Est-ce envisageable en France ? Sous quelles conditions ?

L’État a aujourd’hui d’autres priorités, et il ne peut pas se substituer aux financements classiques. Ce serait même assez choquant d’un point de vue économique. En Argentine, le football a un vrai rôle social, beaucoup plus important qu’en France. Je ne vois pas, à court et à long terme, une intervention de l’État en France pour que le sport soit diffusé sur des chaînes gratuites.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

06.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

07.

Le RN servi par des critiques paresseux

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Mokamoka
- 20/02/2013 - 04:18
La F1 simplement en évolution (partie 3)
Ce qu'il faut simplement retirer de tout ça, c'est que la F1 ne se coupe pas du peuple à cause du virage vers la diffusion payante, son business model évolue tout simplement pour se concentrer sur ceux qui sont prêts à payer pour une couverture de qualité exigeante.

Bref, dommage que cette interview ait débordé sur le football dès la 1ere question...
Mokamoka
- 20/02/2013 - 04:17
La F1 simplement en évolution (partie 2)
Tercio, si l'on peut expliquer les piteuses audiences de TF1 par la couverture minimale et de piètre qualité, par l'incapacité à mettre en avant des pilotes français (3 en 2012), et par les 4 coupures de pub en plein milieu du grand-prix, ce ne sont évidemment pas les seuls facteurs. Nombre de fans de F1 sur les forums internet disent regarder les chaines européennes (en particulier la BBC et SkySportsF1 depuis l'an dernier) pour avoir une couverture de qualité. En somme, la réalité du marché c'est que les attentes de la clientèle F1 moderne monte en gamme avec le sport lui-même. Très (trop?) technique, la F1 n'a plus vocation à être le sport populaire où des légendes se forgeaient par la force du biceps aux années 90 avant l'adjonction de l'électronique, la CAD et l'augmentation drastique des budgets des écuries. C'est cette trend que Bernie a compris depuis 2008, et pour laquelle la prochaine étape est la captation/diffusion en HD. C'est cette trend qui explique l'impossibilité pour des chaines publiques comme BBC ou TF1 de suivre, car le modèle économique de la F1 moderne ne répond plus aux exigeances réclamées par des chaines financées exclusivement par la pub ou par l'Etat.
Mokamoka
- 20/02/2013 - 04:17
La F1 simplement en évolution (partie 1)
Primo, TF1 n'a pas "perdu" les droits de la F1. TF1 les a laissés par désintérêt suite au pivot stratégique sur le sport comme produit d'appel amorcé par Nonce Paolini. Pour preuve, TF1 payait la F1 40M€/an et Canal vient de signer pour 29M€/an, une aubaine, surtout à l'heure où 3 français sont pilotes (+ Jules Bianchi chez Force India hopefully) et où Renault est triple champion du monde en tant que motoriste avec Red Bull Racing.

Deuzio, une aubaine pour Bernie et la FOM qui savent que Canal+ mettra beaucoup plus de moyens pour couvrir l'évènement que TF1. En effet, TF1 ne diffusait depuis le début des années 2000 ni les essais, ni les qualifs, ni même l'après-course, résultant en une perte de valeur médiatique tant pour la FOM elle-même que pour les sponsors grand-prix, carrosserie et combi. L'assurance du bon traitement de la F1 par une chaine privée pour la FOM réside dans la couverture intégrale que Canal+ proposera dès l'an prochain, avec de surcroît une diffusion d'un magazine avec résumé long des grand-prix, essais et qualifications en clair et accessible à tous sur D8.