En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Dirty frog

Pourquoi la vie sexuelle des Français est bien plus palpitante que celle des Américains

Publié le 18 février 2013
Une chercheuse américaine prétend que l’amour « à la française » est plus palpitant que celui aux Etats-Unis. Cette étude parue ce jeudi dans Courrier International explique que l’on excelle finalement plus de part nos exploits sexuels plus que par notre romantisme. Aussi, de nombreux auteurs se sont penchés sur la question. Un véritable phénomène Outre-Atlantique. Pourquoi la vie sexuelle des Français est-elle bien plus palpitante que celle des Américains ?
Pascal de Sutter est psychologue-sexologue et enseigne dans plusieurs universités de France et de Belgique, dont Lille et Metz. Il est l'auteur, avec Catherine Solano, de plusieurs ouvrages sur la mécanique sexuelle des hommes aux éditions Robert...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal De Sutter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal de Sutter est psychologue-sexologue et enseigne dans plusieurs universités de France et de Belgique, dont Lille et Metz. Il est l'auteur, avec Catherine Solano, de plusieurs ouvrages sur la mécanique sexuelle des hommes aux éditions Robert...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une chercheuse américaine prétend que l’amour « à la française » est plus palpitant que celui aux Etats-Unis. Cette étude parue ce jeudi dans Courrier International explique que l’on excelle finalement plus de part nos exploits sexuels plus que par notre romantisme. Aussi, de nombreux auteurs se sont penchés sur la question. Un véritable phénomène Outre-Atlantique. Pourquoi la vie sexuelle des Français est-elle bien plus palpitante que celle des Américains ?

Atlantico : Une chercheuse américaine prétend que l’amour « à la française » est plus palpitant que celui aux Etats-Unis. Cette étude parue ce jeudi dans Courrier International explique que l’on excelle finalement plus de part nos exploits sexuels que par notre romantisme. Aussi, de nombreux auteurs se sont penchés sur la question. Un véritable phénomène Outre-Atlantique. Pourquoi la vie sexuelle des Français est-elle bien plus palpitante que celle des Américains ?

Pascal De Sutter : J’ai participé à une recherche sur un nouveau médicament, une pilule, permettant d’augmenter le désir sexuel des femmes. En observant les Européennes et les Américaines, on observe que ces dernières, à partir du moment où la fréquence de leurs rapports est plus rapprochée, voyaient leur satisfaction croître. Alors que pour les Françaises, cette hausse de l’envie n’a pas entraîné une hausse de leur satisfaction. Le fonctionnement sexuel des femmes est donc très différent Outre-Atlantique. En Europe et en France particulièrement, la qualité prime sur la quantité. On constate cela de façon générale d’ailleurs : les Français préfèrent manger peu mais bien, avoir un petit appartement mais dans un quartier cossu tandis que les Américains préfèrent les grosses voitures, les grandes propriétés, les fast-food. Les uns sont gourmets, les autres sont gourmands. C’est tout à fait transposable au comportement sexuel

Aussi, dans l’éducation sexuelle proposée par les parents, les amis ou les médias, il y a un double discours. A la fois, l’envie d’une sexualité palpitante comme elle peut être imagée dans certains clips musicaux et à la fois un grand puritanisme dans la plupart des Etats américains, religion qui considère la sexualité comme quelque chose de négatif, voire de dangereux. Parmi les programmes d’éducation, beaucoup prônent l’abstinence avant le mariage. Historiquement, la France est un pays catholique. Il y a bien sûr des interdits mais on ne met pas de côté le désir dans le couple. La culture protestante, elle, influence sans doute en grande partie la société américaine dans sa majorité, au point que, par définition, le sexe est quelque chose de très contrôlé. Les relations extraconjugales par exemple sont très mal perçues. Bill Clinton ou Tiger Woods ont été lourdement condamné pour ce genre de comportements –bien que consentis – alors qu’en France, à part peut-être Charles De Gaulle, les présidents de la Vème République ont tous eu des relations extraconjugales. La population n’en était pas pour autant choquée. Les histoires actuelles de François Hollande, font rire mais ne choquent pas. Dans l’appréciation des choses, les Américains sont consuméristes. Cela se retrouve sur le comportement au lit.

Les anglophones se sont accordés pour dire que le baiser le plus excitant est le « French kiss », on note aussi qu’ils ne traduisent plusieurs mots ayant trait à l'amour et au désir. Le mot « rendez-vous » sera souvent accompagné d'un regard charmeur. D’où vient cette admiration pour l’amour et le désir à la française ?

La satisfaction conjugale n’est pas la plus élevée en France. Simplement, il y a le « Label France » qui est associé au luxe. Ce label s’exporte extrêmement bien aux Etats-Unis. Le bien manger, le bien vivre, le bien aimer sont des caractéristiques qui pour les Américains sont propres aux Français. Par exemple, Jean Dujardin est le symbole de l’homme à la française : le charmeur, jamais insistant ni violent. Pour la femme, le constat est le même sur la question du charme, mais on lui attribue également une libido développée, parfois même on l’imagine libertine.

Pour ce qui est de l’expression « french kiss », c’est une tradition qui remonte au XVIIIè siècle, époque à laquelle l’aristocratie française avait un rayonnement culturel international. Le français était ainsi parlé par de nombreuses familles de la haute bourgeoisie (ce encore aujourd’hui). L’élégance de la langue de Molière a ainsi perduré, symbolisant chic et érotisme pour les anglo-saxons.

Dans d’autres enquêtes, la satisfaction moyenne des Français en matière de sexe se révèle plutôt bonne. Les couples expliquent qu’avoir une vie sexuelle satisfaisante est l’un des éléments qui fait la qualité de leur vie de couple. En effet, l’étude nous apprend qu’à la question : "L'amour peut-il exister sans vie sexuelle épanouie ?", 83% des Américains ont répondu oui contre seulement 34% des Français. Les aspects financiers et religieux prennent beaucoup plus de place dans l’appréciation du bonheur aux Etats-Unis. D’où le manque d’intérêt apporté à l’épanouissement dans les relations sexuelles. En France, l’Eglise catholique ayant perdu bon nombre de pratiquants, le rapport au sexe est bien plus simple, libéré.

Les Français ont-ils vraiment une façon bien à eux de voir l’amour et les relations sexuelles, ou n'est-ce qu'un fantasme anglo-saxon ?

Ce n’est pas typiquement Français. A certains égards, les pays scandinaves sont plus ouverts que la France. Le mariage homosexuel n’a, par exemple, absolument pas choqué ni les Belges, ni les Hollandais, ni les Suédois. Dans les pays scandinaves, il n’y a rien d’étonnant à voir hommes et femmes partager le même vestiaire ou à être nus, ensemble, dans un sauna. Les émissions de la télévision italienne montrent également bien plus le corps des femmes que les émissions françaises. Donc il ne faut pas croire que la France est la plus libérée en matière de sexe ! Cette étude oppose France et Etats-Unis, donc ce que l’on remarque c’est l’effet de contraste. Le général Petraeus trompe son épouse et l’Amérique puritaine est choquée. S’en suit un licenciement, décision inconcevable en France. Cette comparaison résulte donc en partie d’un fantasme des Américains, d’une vision enjolivée…

Ce qui saute aux yeux, c’est que les Américains n’ont pas l’habitude de la relation sensorielle. La maman est moins proche de ses enfants, de même les gens préfèrent ne pas se toucher. On se prend dans les bras pour se dire bonjour mais on ne s’embrasse pas sur la joue. Le rapport au corps est bien différent, plus froid. Le désir de la performance que ce soit au travail ou dans le couple est également la cause d’une frustration supplémentaire. Dans leur relation amoureuse, les Américains, puritains, mettent de côté le plaisir des cinq sens.

 

Propos recueillis par Mathilde Cambour

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

04.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

05.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

06.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

07.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mich2pains
- 18/02/2013 - 13:30
Plus sérieusement encore , ....
une explication s'impose :
A l'inverse des Américaines qui se contentent de dire " Oh my GODE "!
les Françaises , elles , s'en servent avec gourmandise !
Finalement , ç'est comme les fameuses FRITES Mc CAIN .....( je ne vous le refait pas ) !
jlbaty
- 18/02/2013 - 05:42
45/100 sont baisés par les
45/100 sont baisés par les évangélistes 5/100 par les mormons reste pas beaucoup de femmes pour rigoler
Ravidelacreche
- 17/02/2013 - 12:33
celle des Américains
Je ne m’intéresse qu'aux Américaines.