En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
La Saint-Valentin, l'ancienne fête des cocus.
Mon coeur, mon amour...
Si vous avez besoin d'un prétexte pour NE PAS fêter la Saint-Valentin, c'est ici...
Publié le 14 février 2013
Le 14 février est l'occasion pour les amoureux de célébrer le doux sentiment qui les unit... ou pas.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 14 février est l'occasion pour les amoureux de célébrer le doux sentiment qui les unit... ou pas.

La Saint-Valentin, LE jour des personnes qui s'aiment. Les couples ont coutume d'échanger des mots doux et des cadeaux. Mais célébrer la Saint-Valentin est aussi une source d'angoisse pour tous ceux (et toutes celles) que la perspective d'une célébration imposée refroidit.

Au cas où vous auriez besoin d'une raison "sérieuse" pour convaincre votre cavalier(e) que le dîner aux chandelles n'est pas une bonne idée, voici quelques éléments de langage :

  • Vous êtes un coeur pur et puritain et vous ne voulez pas célébrer une fête aux origines "troubles". Avant d'être celui des amoureux, le jour de la Saint-Valentin était en effet en réalité la fête des célibataires... mais aussi des aventures extra-conjugales. Les jeunes filles célibataires se dispersaient aux alentours de leur village et se cachaient en attendant que les jeunes hommes célibataires (ou pas, ouh les vilains!) les trouvent. À l’issue de ce cache-cache géant, les couples formés étaient amenés à se marier dans l’année. Cela permettait officiellement de stimuler la démographie et favoriser l’expansion des villages. Officieusement, cette pratique ouvrait aussi la voie à de nombreux libertinages.
 
  • Vous êtes musulman tendance wahhabite (ou vous songez sérieusement à vous convertir). Il est en effet interdit de célébrer n’importe quel rite lié à ce jour en Arabie Saoudite, qu'il s'agisse de partager un repas, choisir des vêtements ou colifichets y faisant référence, offrir des cadeaux, etc... Parce qu'aux yeux des autorités religieuses, cette fête est une fête chrétienne (censée célébrer le martyr d'un Saint par les Romains). Pire, la Saint-Valentin encouragerait les célibataires hommes et femmes à vivre ensemble "dans le péché" puisque tant qu’ils ne sont pas mariés l’homme et la femme ne peuvent pas sortir ensemble. En Arabie-Saoudite, les hommes de la police religieuse, les mutawas, sont tous les 14 février sur le qui-vive faisant une chasse impitoyable aux symboles honnis : roses rouges, ours en peluche brodés de cœurs rouges, boîtes de chocolats en formes de cœur... Alors même que ces produits sont en vente libre tout le reste de l'année dans le Royaume
 
  • Comme notre Président, vous êtes un homme normal et même moyen. Selon une étude de Gleeden.com, un site de rencontre pour personnes mariées, les hommes ne seraient que 32% à voir un intérêt à cette fête (contre 47% des femmes).
 
  • Vous n'êtes pas un simulateur : selon le même sondage Gleeden.com, 50% des hommes joueraient le jeu dans l'unique but de faire plaisir à leur femme.

  • Vous ne voulez pas prendre le risque de vous faire violer. Selon Peggy Sastre, journaliste scientifique au Nouvel Observateur, les risques d'agression sexuelle sont plus élevés ce jour là. Si à la fin d'un romantique tête à tête au restaurant, l'homme brandit sa carte bleue et paye tout, c'est peut-être parce qu'il s'attend à une prestation supplémentaire.

  • Vous refusez de célébrer un Saint qui n'existe pas. Les documents mentionnant les trois Saints appelés Valentin n'auraient aucune valeur historique réelle et depuis 1969, ce nom ne figure plus dans le calendrier en tant que Saint.
 
  • Vous êtes écolo et vous ne voulez pas accabler la planète plus encore qu'elle ne l'est déjà par notre terrible société de consommation. Toutes ces livraisons de marchandises vendues pour cette occasion, que ce soit pour fournir les magasins, les restaurants et autres fleuristes, font augmenter considérablement les émissions de CO2, environ 6,1% d'émissions en plus selon les spécialistes.
 
  • Vous êtes tellement romantique que vous souffrez terriblement de voir l'amour dégradé par des pros du marketing obsédés par le kitsch. Votre coeur saigne et vos yeux pleurent en constatant la prolifération d'objets absurdes transformé en objets "trop mignons". Le rouleau de papier toilette rebutant devient soudain un ravissant accessoire imprimé de cœurs. On le placerait volontiers sur le buffet à l'entrée. Et puis on trouve aussi, dans les vitrines des magasins, des cœurs retournés et transformés en "bijoux de famille" ou encore en paire de fesses.
 
  • Vous souffrez d'agoraphobie. Et le 14 février, tous les restaurants et les discothèques sont pleins (enfin plus fréquentés qu'un jour de semaine moyen). Les professionnels enregistrent en effet une hausse de 18% de leur fréquentation ce jour là. Le temps d’attente est souvent long en moyenne 9 à 12 minutes selon un rapport. Sans parler des prix parfois plus élevés pour l’occasion.

  • Vous refusez les discriminations : A l’heure du "mariage pour tous" et de l'égalité poussée sur tous les feux, on se demande encore pourquoi la Saint Valentin existe au mépris le plus élémentaire de toute solidarité avec les célibataires...
 
 

A part ça, bonne Saint-Valentin.


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
04.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
05.
Maltraitance dans les Ehpad : pourquoi des formations des personnels soignants peuvent faire une grande différence pour les personnes âgées
06.
14 tonnes d’aide humanitaire française pour le Venezuela confisquées à Caracas par la Garde nationale
07.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
06.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
www.mai68reloaded.com
- 15/02/2013 - 00:32
Copié-collé et pas de signature
Apparemment écris par un stagiaire, qui a copié-collé des blocs de texte à la virgule près. Merci Wikipédia...