En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 8 heures 56 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 9 heures 57 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 11 heures 34 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 13 heures 8 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 15 heures 34 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 16 heures 5 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 16 heures 39 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 16 heures 56 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 9 heures 16 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 10 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 12 heures 58 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 13 heures 20 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 14 heures 51 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 16 heures 13 sec
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 17 heures 10 min
© Flickr
 Les Etats-Unis ont appelé le G20 à ne pas pratiquer de "dévaluation compétitive".
© Flickr
 Les Etats-Unis ont appelé le G20 à ne pas pratiquer de "dévaluation compétitive".
Tic tac, tic tac

Compte à rebours : combien de temps encore l'économie américaine pourra-t-elle se réfugier derrière le statut international du dollar ?

Publié le 13 février 2013
La montée des économies émergentes risque-t-elle de remettre en cause la suprématie du dollar dans les échanges internationaux ? L'économie américaine pourra-t-elle y survivre ?
Alexandra Estiot est économiste, spécialiste des Etats-Unis chez BNP Paribas.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandra Estiot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandra Estiot est économiste, spécialiste des Etats-Unis chez BNP Paribas.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La montée des économies émergentes risque-t-elle de remettre en cause la suprématie du dollar dans les échanges internationaux ? L'économie américaine pourra-t-elle y survivre ?

Atlantico : Les Etats-Unis ont appelé le G20 à ne pas pratiquer de "dévaluation compétitive", une réponse directe faite aux dernières mesures prises au Japon qui cherche à affaiblir sa monnaie (voir l'article en cliquant ici). Pourtant, les Américains jouissent d'un très gros avantages en commercialisant dans une monnaie qu'eux-mêmes émettent : le dollar. Quels sont les avantages procurés par cette monnaie ?

Alexandra Estiot : Le principal avantage pour les entreprises américaines est de ne pas supporter le risque de change. Pour une entreprise européenne, par exemple, un contrat de vente libellé en dollars, assure des recettes ou des coûts en dollars mais pas en euros. Les variations du taux de change auront donc des effets à la hausse ou à la baisse pour ces deux composantes : une appréciation de l’euro allègera la facture pétrolière en euros mais diminuera également le chiffre d’affaire. Pour une entreprise américaine, tous les contrats étant libellés en dollars, le risque de change disparaît.

Pour l’ensemble de l’économie américaine, le statut de monnaie de réserve internationale du dollar permet d’abaisser les taux d’intérêt. La détention de dollars par les banques centrales étrangères se traduit par des achats de titres de la dette américaine : cette demande augmente la demande totale, et à offre inchangée, augmente le prix de la dette, abaissant le taux d’intérêt. L’économie américaine n’a donc pas de problème à financer ses déficits, qu’ils soient publics ou extérieurs.

Pour ce qui est de la valeur du dollar (faible ou fort), les coûts et avantages pour les Etats-Unis sont relativement négligeables, dans la mesure où l’économie américaine est « fermée ». Le taux d’ouverture (qui prend en compte les importations et les exportations, ndlr) ne représente que 15% du PIB, contre 51% en Allemagne par exemple. Ainsi, une baisse du dollar, sous l’hypothèse qu’elle permette d’augmenter le volume des exportations, n’aura que des effets limités sur la croissance totale de l’économie. Par ailleurs, une baisse du dollar, sous l’hypothèse qu’elle conduise les pays importateurs à augmenter leurs prix de vente en dollar, aura des effets limités sur l’inflation.

Jusqu'à quand ces avantages peuvent-ils durer face à l'émergence de la Chine et des autres puissances émergentes ?

Le statut de monnaie de réserve internationale nécessite la conjonction de plusieurs éléments. La devise en question doit être celle d’une économie de taille significative, qui doit également être forte et stable, ce qui passe par un système financier mature et complet et des institutions crédibles. Les mouvements de capitaux doivent également être totalement libres.

En clair, la Chine, bien que son rôle dans l’économie mondiale soit de plus en plus important, ne répond pas à ces critères pour l’instant. L’euro pourrait représenter une alternative bien plus crédible, si ce n’est l’absence de marché unique de la dette publique. Ainsi, et pour le moment, aucun marché n’est aussi profond et liquide que celui des Treasuries américains.

Quelles seraient les conséquences d'une éventuelle remise en cause de ces avantages pour l'économie américaine et mondiale ?

La conséquence la plus préoccupante se ferait sentir via la remontée des taux d’intérêt. Si, à ce moment, l’Etat fédéral n’a toujours pas réduit son endettement, les charges d’intérêt absorberaient une part croissance des recettes, alors même que le recours au déficit serait moins aisé et plus coûteux. L’ajustement budgétaire deviendrait ainsi urgent, sans parler du cas extrême qui verrait l’Amérique touchée par une crise de la dette souveraine. Le phénomène s’accompagnerait d’une chute de la valeur du dollar, augmentant la désincitation pour les non-résidents à investir dans les actifs libellés en dollar.

En résumé, privée du statut de monnaie de réserve internationale du dollar, les Etats-Unis perdraient leur privilège exorbitant et pourraient, comme les autres pays, être touchés par une crise de balance des paiements. Dans la mesure où il est très improbable de voir le dollar perdre son statut de monnaie de réserve internationale du jour au lendemain, les ajustements seront lents et peu susceptibles d’aboutir à ce type de crise.

Propos recueillis par Olivier Harmant

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires