En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Le nouveau Premier ministre japonais est bien déterminé à obliger sa banque centrale à affaiblir le yen.
Decod'Eco

Ce que la Banque du Japon cherche à faire avec l'inflation du yen

Publié le 13 février 2013
En première ligne de l'inflation et de la guerre des monnaies, il y a... vous et votre patrimoine.
Dan Denning est un éditorialiste financier et auteur également de l'ouvrage à succès The Bull Hunter (John Wiley & Sons)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dan Denning
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dan Denning est un éditorialiste financier et auteur également de l'ouvrage à succès The Bull Hunter (John Wiley & Sons)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En première ligne de l'inflation et de la guerre des monnaies, il y a... vous et votre patrimoine.

Le nouveau Premier ministre japonais est bien déterminé à obliger sa banque centrale à affaiblir le yen. Pour cela, il y a deux moyens. Le premier est d'imprimer beaucoup d'argent et de racheter des actifs. C'est le seul bon argument qui pousse à acheter des actions. Si la Banque du Japon veut faire mieux que Ben Bernanke, elle devra imprimer des milliers de milliards de yens pour faire monter le prix des actifs. L'augmentation du prix des actifs est ce qui rend la dépréciation de la monnaie acceptable pour le public (pendant un certain temps).

Le second moyen d'affaiblir le yen et de cibler l'inflation est de chercher à atteindre des taux d'intérêt nominaux négatifs, c'est-à-dire de faire baisser les taux d'intérêt en dessous de zéro. Dans la réalité, lorsqu'on soustrait le taux d'inflation du taux d'intérêt, les taux d'intérêt sont déjà inférieurs à zéro au Japon. Mais même cela ne suffit pas pour obtenir que les gens acceptent de se séparer de leur argent, dépensent et adoptent une planification court terme irresponsable comme valeur centrale de leur vie. Alors, quelle solution ?

La solution est de pénaliser quiconque possède des liquidités, y compris les banques qui détiennent des réserves de liquidités "en excédent" avec la banque centrale. Sous un régime de taux d'intérêt nominaux négatifs (répétez cela trois fois très vite !), vous débutez l'année avec 100 $ à la banque pour la terminer avec 95 $ (si les taux d'intérêt sont à -5%). C'est garanti. Si vous êtes un déposant, vous payez à la banque un loyer pour qu'elle garde votre argent.

Les taux d'intérêt nominaux négatifs dissuadent fortement les banques de garder des liquidités en réserve de sécurité avec la banque centrale. Par exemple, il suffit de regarder ce que les banques américaines ont fait à la Fed depuis que le système financier mondial a commencé à se désintégrer en 2007. Plus de 1 400 milliards de dollars de réserves "en excédent" sont stockés aux Etats-Unis. Dans un monde de taux d'intérêt nominaux négatifs, les banques seraient assurées de perdre de l'argent sur cette somme.

 Source: St Louis Fed

Pourquoi des taux d'intérêt nominaux négatifs ?
La seule raison d'adopter un monde avec des taux d'intérêt nominaux négatifs est d'obliger les gens à se séparer de leur argent. On atteint là le summum de la stupidité des Keynésiens. Si on définit la croissance et la prospérité strictement en termes de consommation et de dépenses, alors il est parfaitement logique de détruire le système financier afin d'obliger les gens (et les banques) à dépenser leur argent.

Toutefois, il existe une raison pour laquelle les banques ne prêtent pas d'argent : il n'y a pas de risque intéressant à prendre. Et il existe une raison pour laquelle les gens ne dépensent pas leur argent dans des pays comme le Japon et les Etats-Unis : ils s'inquiètent de l'avenir. Dans les temps incertains, ils préfèrent avoir de l'argent liquide sous la main plutôt qu'un joli portefeuille d'actions surévaluées. S'il y a un qui pays va nous conduire dans le monde des taux d'intérêt nominaux négatifs, c'est bien le Japon. Le gouverneur sortant de la Banque du Japon, Masaaki Shirikawa, est trop lent à partir. Il était initialement prévu qu'il quitte son poste en avril. On a récemment appris qu'il partira le 19 mars, trois semaines avant la date prévue.

En termes de guerre des monnaies, cela signifie que l'offensive japonaise de printemps contre le yen pourrait débuter d'ici quelques semaines. Arrivera-t-on jusqu'à la guerre nucléaire sur les taux d'intérêt ? On voit bien que ce sont les gens ordinaires qui sont à présent pris entre deux feux. La plupart ont investi leur richesse dans des actions, des liquidités et des biens immobiliers. L'inflation du prix des actifs leur est bénéfique. Mais c'est l'avant-garde de l'inflation des prix à la consommation. Et ce genre d'inflation ne fait qu'inciter à brûler ses économies plus rapidement. L'inflation appauvrit les gens, dans la réalité.

[Pour en savoir plus sur la guerre des monnaies, l'inflation et les coulisses de l'économie mondiale, continuez votre lecture...]

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

03.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
General3Gaulle
- 13/02/2013 - 11:25
Le gouvernement Japonais est patriote
Bravo au japonais de prendre une decision en faveur des jeunes et de ceux qui n'ont pas de capital ce qui est la majorité du peuple japonais.

Y'a bien que l'oligarchie financiere et les rentiers et notamment les vieux poru voir d'un mauvais oeil cela.

Vivement que en France et en Europe face la meme chose.
L'oligarchie financiere et les rentiers qui sont NUMERIQUEMENT minoritaire dans les democraties occidentales doivent passer a la caisse.
C'est eux qui ont laisser la machine financiere creer des produits financiers en quantité astronomique et deconnecte de l'economie reelle et ils voudraient mettre les peuples dans l'esclavage... Mais allez vous faire foutre vous voulez la guerre vous allez la voir.
Moi j'ai rien a perdre...j'ai que de l'argent sur un compte courrant et zero économie... comme l'immense majorité des jeunes, de la classe populaire et d'une partie de la classe moyenne c'est a dire de la majorité de la population française.

La dette on va vous la payer mais en monnaie de singe... et pour cela on va aussi se debarasser de ce bi partisme ps ump qui tapinent pour les marchés finianciers.