En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 7 heures 27 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 8 heures 16 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 9 heures 2 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 10 heures 29 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 10 heures 48 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 14 heures 12 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 14 heures 51 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 15 heures 14 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 15 heures 15 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 15 heures 16 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 7 heures 51 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 8 heures 39 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 9 heures 54 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 10 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 13 heures 54 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 14 heures 40 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 15 heures 14 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 15 heures 15 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 15 heures 16 min
Contre-intuitif

Les difficultés qui pourraient empêcher l'Asie de dominer le XXIe siècle

Publié le 11 février 2013
L'augmentation des coûts de production en Chine pourrait rééquilibrer le jeu mondial au profit des Etats-Unis et d'une Europe réindustrialisés.
Jean-Joseph Boillot est agrégé de sciences économiques et sociales et Docteur en économie. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Joseph Boillot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Joseph Boillot est agrégé de sciences économiques et sociales et Docteur en économie. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'augmentation des coûts de production en Chine pourrait rééquilibrer le jeu mondial au profit des Etats-Unis et d'une Europe réindustrialisés.

Cela ne date pas d'hier. Le mythe d'une Asie triomphante refermée sur elle-même et sur des "valeurs asiatiques" remonte au moins aux années 1980. Ce fut d'abord le Japon dans sa grande confrontation avec les États-Unis qui cherchaient déjà à neutraliser son mercantilisme en imposant le relèvement du yen par rapport au dollar. Résultat, les firmes japonaises se sont délocalisées vers l'Asean mais pour réexporter vers les pays développé

L'effet statistique est alors évident : apparemment plus de commerce intra-asiatique, mais en réalité confiné à la chaîne de valeur ajoutée. Car, in fine, le débouché ultime est resté le monde développé.

Puis ce fut le tour de la Chine dans les années 90. Mais cette fois au détriment de l’Asean qui a connu un choc de compétitivité vis à vis du made in china. Ceci explique pourquoi elle fut la plus touchée par la grande crise asiatique de 1997. Tout au plus, les pays riches en matières premières minérales ou agricoles, comme l'Indonésie ou la Malaisie, se sont mis à réorienter leurs exportations vers la Chine qui elle-même assemblait les composants japonais, coréens ou taïwanais pour les réexporter vers le monde occidental.

Bref, le « circuit intégré asiatique » avait changé de lieu mais pas de logique comme on le dit bien dans un livre paru en 2001 : Chine, Hong Kong, Taïwan: une nouvelle géographie économique de l'Asie. Car évidemment, le modèle asiatique mercantile n'avait pas beaucoup changé de nature entre temps. La part de la consommation finale dans le PIB chinois ne dépasse ainsi toujours pas 40 % contre près de 75 % dans les pays développés. 

Montée des coûts

Il reste qu'on est peut-être rentré dans une 3e phase de l'intégration asiatique avec la crise de 2009, et marquée par le retour de l'Asean dans le jeu compte tenu de trois facteurs :

1. Sur le plan économique, c’est d’abord la montée incroyable des coûts en Chine, y compris environnementaux, et la pression à la réévaluation du yuan. Comme pour le Japon dans le passé, tout pousse à se relocaliser, y compris de la part des entreprises chinoises, et notamment vers des pays comme le Vietnam ou le Bangladesh pour le textile ou l'électronique, mais aussi vers la Thaïlande qui retrouve petit à petit un rôle de hub et notamment dans l'automobile.

2. Deuxième facteur, toujours économique : la stagnation de la demande occidentale qu'on perçoit comme durable en raison de la crise de la dette, se double d'un mouvement de relocalisation en Occident même : la réindustrialisation américaine est en marche (même s’il faut rester prudent), mais aussi en Europe car les deux ensembles retrouvent des marges de compétitivité vis-à-vis de l'Asie. 

3. Enfin troisième facteur, politique cette fois : la peur de la domination de la Chine en Asie se traduit par une volonté d'élargir le jeu et de trouver un terrain neutre entre les trois grandes puissances de la région : Chine, Japon et… Etats-Unis. Et ici l’Asean tente de jouer la double carte économique et politique d'une zone d'attraction et d’apaisement. 

L'Asie désunie

Ce n'est pas pour rien que le concept de « valeurs asiatiques » soit venu de nos amis de Singapour et notamment du Premier ministre Lee Kuan Yew, chinois d’origine et grand penseur du modèle singapourien autoritaire. Mais aussi d'un Indien de Singapour, Kishore Mahbubani, diplomate singapourien pendant 15 ans et père de la théorie du « Siècle de l'Asie ». 

Tout cela est bien paradoxal. Car, en réalité, chaque pays d'Asie se méfie de son voisin, d'où les échecs de l'intégration de l’Asean jusqu'à présent. Il représente moins du quart de son commerce total, contre plus de 60% dans l’Union Européenne.

D'où aussi l'annonce d'un élargissement des négociations commerciales pour créer un marché commun régional (RCEP) avec non seulement l’Asean, mais aussi l'Australie, la Chine, l'Inde et le Japon. Or les États-Unis ne laisseront pas faire bien sûr et jouent sur la peur de la menace chinoise pour rester dans le jeu. Quant à l'Europe, elle a déjà des accords de libre-échange avec la Corée et négocie en ce moment avec le Japon et l'Inde à leur demande d'ailleurs.

Bref, le différentiel de croissance entre l'Asie et les pays occidentaux va jouer mécaniquement en faveur de la demande asiatique. Mais il n'y a pas à craindre de forteresse Asie. On peut tout au contraire souhaiter que les pays d'Asie de l'Est se débarrassent de leur modèle mercantiliste, et ce au profit du bien-être de leur population. Ce sont autant d'opportunités pour réindustrialiser l'Europe et permettre aux firmes européennes implantées directement en Asie de faire valoir leurs avantages compétitifs certains. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires