En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

07.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 10 heures 12 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 11 heures 46 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 12 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 14 heures 31 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 14 heures 54 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 16 heures 15 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 17 heures 10 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 17 heures 27 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 17 heures 46 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 11 heures 7 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 12 heures 29 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 13 heures 5 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 14 heures 35 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 15 heures 10 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 16 heures 46 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 17 heures 16 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 17 heures 34 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 17 heures 55 min
© Reuters
La loi sur le mariage pour tous est toujours débattue à l'Assemblée nationale.
© Reuters
La loi sur le mariage pour tous est toujours débattue à l'Assemblée nationale.
Indifférenciation mortifère

Mariage homo : la passion égalitaire, ou le projet fou d'abolir toutes formes de différences

Publié le 06 février 2013
Pour Tocqueville, l'égalité au sens où l'entend Christiane Taubira est une idéologie de la servitude, consistant à abolir tous les cadres sociaux indispensables à la construction d'une appartenance, d'une conscience de soi.
Alain Fabre est Conseil indépendant en Fusions & Acquisitions. Il est aussi expert économique auprès de la Fondation Robert Schuman, de l'Institut de l'Entreprise et du mouvement ETHIC. Il a récemment publié Allemagne : miracle de l'emploi ou désastre...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Fabre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Fabre est Conseil indépendant en Fusions & Acquisitions. Il est aussi expert économique auprès de la Fondation Robert Schuman, de l'Institut de l'Entreprise et du mouvement ETHIC. Il a récemment publié Allemagne : miracle de l'emploi ou désastre...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour Tocqueville, l'égalité au sens où l'entend Christiane Taubira est une idéologie de la servitude, consistant à abolir tous les cadres sociaux indispensables à la construction d'une appartenance, d'une conscience de soi.

Parlons de la question de l'égalité en général, puisque c'est au nom de l'égalité que les partisans du projet développent tous leurs arguments. De même que c'est au nom de l'égalité qu'on massacre les entreprises et les entrepreneurs. L'égalité est une idéologie de l'asservissement. Ce n'est pas la poursuite d'un projet politique tendant vers la justice. 

En fait derrière cette histoire il y a un projet dévastateur qui repose sur le projet proprement fou – presque faustien – de l'abolition de toute forme de différence. On a affaire à une histoire qui consiste à vouloir créer une société de l'indifférenciation. Il n'y a pas de projet sauf celui qui consiste à tout casser de la Nation à la Famille. Il faut oser les majuscules ! Une fois que l'on a tout démoli, que l'individu est affranchi de toute contrainte, qu'obtient-on ? Rien, parce que c'est le rien qui est l'objectif. 

Comme en fiscalité, l'objectif n'est pas d'ouvrir de nouveaux droits – là aux homo, sinon on ferait l'union civile – mais c'est d'abolir l'idée que l'autre peut être différent – l'homme de la femme, le patron du salarié – le projet ne cherche pas à enrichir les salariés mais à anéantir la richesse du patron. Dans le cas du mariage homo, on ne cherche à créer de nouveaux droits ; on cherche à abolir ce sur quoi le mariage repose, qui est : la différence des sexes. 

Il y a au moins deux familles de pensée libérale. Celle de Hayek : toute contrainte autre que celle que l'individu se donne est illégitime. Ce n'est pas la mienne même si je partage certains accords avec Hayek. Mais c'était l'époque du keynésianisme triomphant. Il ne faut pas oublier que des penseurs comme Hayek ou Schumpeter ont proclamé leur libéralisme avec la conviction très forte que le socialisme allait gagner. 

De mon côté, j'appartiens davantage au libéralisme "classique" de Montesquieu et de Tocqueville à Raymond Aron. En économie, cela donne Smith Ricardo ou Walras. Cela signifie que la société fonctionne sur l'idée qu'il faut des limites et des forces de rappel, faute de quoi on fabrique de la tyrannie. Il peut y avoir aussi une tyrannie des marchés. Et Tocqueville a beaucoup souligné le despotisme doux des sociétés où l'individu est souverain sans limite. 

Revenons à la France mais restons dans cette problématique. Pour dire les choses à la manière de Tocqueville, les socialistes manière Hollande veulent forcer l'émergence d'une société d"individus "semblables et isolés". Pour Tocqueville comme pour moi – Hayek aussi – l'égalité manière Taubira, est une idéologie de la servitude. Elle consiste à abolir tout ce qui constitue les cadres sociaux qui sont indispensables à la construction d'une appartenance, d'une conscience de soi. Cela se forge dans des cadres sociaux forts – la Nation, la famille, l'entreprise. Tocqueville souligne le rôle fondamental de la religion – à partir de son enquête américaine – par sa capacité à produire une sorte d'antidote et d'encadrement de la passion égalitaire. Cela fonctionne encore aujourd'hui.

En France,  - et il y a bien sûr des racines anciennes à cette idée – l'égalité est l'étendard qui justifie de tout casser : la Nation en coupant le lien entre vote et citoyenneté – l'entreprise en cassant tout ce qui peut paraître faire entrave à l'égalité : les entreprises sont sommées de fabriquer des emplois sur ordre du gouvernement mais il est hors de question d'admettre la réussite sociale de l'entrepreneur, la famille – Dieu sait si elle a montré son aptitude à résister aux totalitarismes qui ont toujours cherché les moyens de la dissoudre – qui protège contre l'Etat envahisseur , notamment le fait qu'elle est fondée sur la différence des sexes. Etc… 

Alors bien sûr le monde ne va pas s'écrouler deux jours après le vote de la loi Taubira, mais dans 30 ans quand ses effets auront été vérifiés. Dans les entreprises nous payons les effets de Mitterrand 81-83, nous payons les 35 heures de 1997-2000 etc.. 

Il est très difficile en démocratie de faire saisir à l'opinion des enjeux sur plusieurs décennies. Mais les écologistes y sont arrivés. 

Il ne faut pas s'excuser d'avoir raison.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

07.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (56)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
CADOUDAL
- 10/02/2013 - 14:10
EGALITE
Que veut dire ce mot dans cette comédie à l'italienne du mariage pour tous? Pour répondre à cette question, je me suis penché sur les tendances actuelles des socialistes à promouvoir le genre plutot que l'origine: je m'explique, en fait cette politique du genre à pris naissance aux USA, c'est propagée dans les milieux intellectuels de gauche, afin de gommer ce qui diférencie l'homme de la femme. En pensant ainsi nous arrivons à cette idée du mariage pour tous, puisque le sexe n'existe plus en tant que tel pour fonder une famille. L'important est basé sur le principe du plaisir comme source de droit et nous en commes là aujourd'hui. Les dérives du mensonge de la procréation normale conduit les socialistes vers la PMA, pour se subtituer à la nature. Tout est remis en cause comme la filiation,les régles civilles,la responsabilité ultra familiale comme les grands parents etc.. On peut se demander du pourquoi de cette réforme alors que la majorité des français ne l'ont jamais demandée, La raison est bien simple, sous la pression des lobbis homos, dont le célébre berger, les socialistes ont pris fait et cause pour cette minorité au détriment de la loi du plus grand nombre. C'est un déni
gabbrielle
- 09/02/2013 - 16:50
"Mariage pour tous ? Droit nulle part…"
"Mariage pour tous ? Droit nulle part…"
.
Thomas More, contributeur d'Atlantico, commente sur son blog les réserves du Conseil d'Etat dévoilées par la journaliste Natalia Trouiller.
.
http://thomasmore.wordpress.com/2013/02/09/mariage-pour-tous-droit-nulle-part/
zelectron
- 09/02/2013 - 10:54
la dialectique des heures sombres est à l'oeuvre
Taubira est une harpie socialiste