En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 5 heures 3 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 7 heures 33 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 9 heures 36 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 11 heures 20 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 12 heures 1 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 12 heures 3 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 12 heures 7 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 5 heures 30 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 9 heures 20 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 10 heures 55 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 11 heures 16 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 11 heures 47 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 12 heures 51 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 12 heures 2 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 12 heures 3 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 12 heures 7 min
L'ancienne Première dame est redevenue chanteuse.
L'ancienne Première dame est redevenue chanteuse.
Chansons douces

Pourquoi Carla Bruni et ses pairs fuient la chanson engagée

Publié le 31 janvier 2013
Avec Yves Derai
Les derniers révoltés de la scène française sont, paraît-il, ces rappeurs cernés par des bimbos dans leurs clips bling-bling et leurs rimes à deux balles qui stigmatisent la police, l’autorité, Sarkozy…
Yves Derai
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les derniers révoltés de la scène française sont, paraît-il, ces rappeurs cernés par des bimbos dans leurs clips bling-bling et leurs rimes à deux balles qui stigmatisent la police, l’autorité, Sarkozy…
Avec Yves Derai

Il y a sans doute des sujets plus importants que celui-là actuellement –guerres au Mali, en Syrie, mariage pour tous, droit de vote des étrangers, etc- mais après tout, les chansons accompagnent notre quotidien, nous émeuvent, nous font parfois même revivre des événements enfouis dans nos souvenirs avec une vigueur à laquelle on ne s’attendait plus. Pour toutes ces raisons, elles méritent, à mon sens, notre intérêt.

On a beaucoup parlé ces temps-ci du prochain album de Carla Bruni. Des journalistes auraient écouté quelques titres en avant-première. Moi-même, en 2009, j’avais eu le plaisir de découvrir une formidable chanson de cet auteur-compositeur-interprète que je considère comme une authentique artiste, une longue ballade intitulée Identité nationale. Le texte résonnait comme une douce provocation, servi par un humour jouissif et une mélodie primesautière dédramatisant un sujet qui nourrissait à l’époque une vive polémique. Selon certaines indiscrétions, cette chanson ne sera pas sur le nouvel album de Carla Bruni. Pas plus qu’un autre titre, Les diseurs, pamphlet brassenien visant les journalistes qui pourrait aussi disparaître de l’opus afin, j’imagine, de ne pas se mettre la presse à dos à l’occasion d’une sortie annoncée pour le printemps.

Carla Bruni, son agent et sa nouvelle maison de disque semblent céder à l’air du temps, vicié pour la chanson dite « engagée ». Où sont les Ferré, Brassens, Ferrat ou même Barbara du XXI e siècle ? Qui sont ces auteurs capables de vanter avec talent la réconciliation franco-allemande après la Shoah, la France des HLM et des usines ou de faire réfléchir sur la nécessité de « mourir pour des idées » ? Les grandes figures actuelles de la chanson française n’osent plus « segmenter le public ». Ils cherchent à rester « fédérateurs ». Dans son avant-dernier album, Francis Cabrel allait d’ailleurs jusqu’à regretter (Des gens formidables) que l’on attende des artistes des opinions tranchées et des combats courageux alors qu’eux-mêmes se satisfont de distraire gentiment leur public, sans autre prétention, et de « regarder ailleurs ». Les derniers révoltés de la scène française sont, paraît-il, ces rappeurs cernés par des bimbos dans leurs clips bling-bling et leurs rimes à deux balles qui stigmatisent la police, l’autorité, Sarkozy…

« A quoi sert une chanson quand elle est désarmée ? » s’interroge Julien Clerc dans Utile. Bonne question Monsieur Clerc, bonne question.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (45)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 01/02/2013 - 22:21
@hugo ne vous vexez pas car je vous avais bien lu!
Mais je ne faisais que décliner votre inégalité, "en matière d'art et de culture", à un autre domaine d'actualité, le mariage, car, après tout, il est bon de reconnaître que "tout ne se vaut pas" non plus, hors de l'art et de la culture...
BrunoG
- 01/02/2013 - 18:39
Je suis assez de l'avis de
Je suis assez de l'avis de Hugo, on ne peut pas mettre tous les chanteurs dans le même panier sauf à considérer que le talent est également réparti ce qui me semble contraire à l'expérience.
Alors oui, la chanteuse à laquelle il est fait allusion n'est pas l'égal de Barbara. J'ai peine à le dire, mais ce n'est pas l'égal de France Gall qui elle même est bien en deçà de Janet Joplin (puisqu'elle a été citée).
Le problème de cet article c'est que ce n'est pas un commentaire sur le fond (le talent de la chanteuse) mais sur le fait que ce soit engagé ou pas. Brassens n'était pas engagé (les anars le sont rarement), pas plus que Gainsbourg et pourtant "le poinçonneur des Lilas" ne vaut pas "on m'a dit".
Enfin bon, c'est vrai que dire que Mme Bruni est une chanteuse assez moyenne est être de gauche.. d'où la grande confusion intellectuelle de certain.
Hugo from Caracas
- 01/02/2013 - 13:22
@vangog
Comme bien trop souvent, vous ne lisez pas les écrits des autres. Vous deviez être du genre à calculer le périmètre quand on vous demandait de calculer l'aire à l'école primaire ou alors de prendre la route de Marseille alors que vous devez vous rendre à Lille....Je précise bien "en matière d'art en culture" il me semble non ?