En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 11 heures 25 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 12 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 12 heures 49 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 14 heures 59 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 15 heures 44 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 17 heures 13 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 17 heures 45 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 18 heures 52 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 19 heures 16 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 19 heures 45 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 11 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 12 heures 35 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 13 heures 31 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 15 heures 32 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 17 heures 2 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 17 heures 15 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 18 heures 48 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 19 heures 3 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 19 heures 23 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 19 heures 50 min
© Ruetrs
Manifestation de l'association SOS racisme à Lyon.
© Ruetrs
Manifestation de l'association SOS racisme à Lyon.
Bonnes feuilles

Comment l'antiracisme s'est imposé comme cause de remplacement (facile) à la défense de la classe ouvrière

Publié le 02 février 2013
Comment le PS choisit ses pauvres, délaisse les ouvriers, et se tourne finalement vers la classe moyenne supérieure pour trouver des électeurs. Extrait de "De l'abandon au mépris" (1/2).
Bertrand Rothé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Rothé est agrégé d’économie, il enseigne à l’université de Cergy-Pontoise et collabore régulièrement à Marianne. Il est déjà l’auteur de Lebrac, trois mois de prison (2009) et co-auteur de Il n’y a pas d’alternative. (Trente ans de propagande...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Comment le PS choisit ses pauvres, délaisse les ouvriers, et se tourne finalement vers la classe moyenne supérieure pour trouver des électeurs. Extrait de "De l'abandon au mépris" (1/2).

"En 1991, le grand virage sera enfin mis par écrit. La classe ouvrière disparaît avec l'eau de la rigueur des préoccupations du Parti socialiste. Dans son nouveau projet, il préfère s'ouvrir un « nouvel horizon ». Le texte est clair : « Le socialisme ne s'identifie plus avec l'avènement au pouvoir de la classe ouvrière. »  

La classe ouvrière qui souffre en silence vit très mal cette infidélité. « Les campagnes “antiracistes” parisiennes et à forte couverture médiatique ont – c'est incontestable – hérissé de nombreux ouvriers. » Ce coup de foudre du PS déstabilise la classe ouvrière. Pourquoi vouloir d'abord aider les jeunes immigrés ? Sans en prendre vraiment conscience, le gouvernement vient de violer l'une des valeurs fondamentales de l'histoire du monde ouvrier : l'égalité de traitement. Les ouvriers « de souche » ou d'origine étrangère mais intégrés, comme ceux de Longwy, pensent que leurs enfants aussi devraient avoir droit aux mêmes attentions.
 
Pour le PS, le choix des jeunes immigrés offre un double avantage, « d'abord parce qu'ils appartiennent à une catégorie, par définition, minoritaire (ce qui restreint immédiatement le champ de l'injustice et, partant, celui de la mauvaise conscience), ensuite et surtout parce qu'il permet de renvoyer d'un seul coup, par sa seule existence, l'ensemble des travailleurs ordinaires, inclus dans le système d'exploitation classique, du côté des nantis et des privilégiés ». Mais cette stratégie présente néanmoins un inconvénient supplémentaire : les « potes » ne font pas suffisamment d'électeurs. Il faut donc élargir la cible.
 
Pour compenser la diminution constante du soutien électoral de la classe ouvrière, le PS va se focaliser sur les classes moyennes et les fonctionnaires, voire les classes moyennes supérieures. Avec le congrès d'Épinay en 1971, ces deux composantes avaient massivement suivi les principaux leaders du Parti socialiste unifié et intégré le jeune Parti socialiste. La très grande majorité continue d'apprécier les analyses de Michel Rocard, à commencer par sa condamnation des archaïsmes idéologiques. Ce nouvel électorat adhère aux nouveaux choix « réalistes » et européens du gouvernement. À partir de 1983, il vote et votera massivement pour les socialistes. Les professions intermédiaires votent systématiquement plus que la moyenne pour le PS, dans une fourchette comprise entre trois points aux élections présidentielle et législatives de 2002 et treize points pour les élections législatives de 1986. Dans ce groupe, les enseignants arrivent largement en tête des catégories socioprofessionnelles. Comme en écho, ce PS va maintenant se définir comme « le parti du salariat ».
 
En 2011, Benoît Hamon sera obligé d'en convenir, quand il déclare que « la gauche reste, historiquement, le camp du travail ». Historiquement, en effet. Elle a perdu le camp du travail depuis longtemps."
 



Extrait de De l'abandon au mépris, Seuil.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Satan
- 03/02/2013 - 18:14
Les ouvriers c'est de la merde!
Il faut supprimer la rémunération de ses bons à riens comme cela hausse de la compétitivité et on pourra continuer à s'en mettre plein les poches!
sam75
- 02/02/2013 - 19:02
PS
Il y a longtemps que le PS parti boboise et embourgeoise ne représente plus la classe ouvrière , d'ailleurs les socialistes ne comprennent pas ces gens trop éloignes de leur système de valeur. Le PS sachant que les élections se jouent a quelques % s'appuient sur les minorités, gens d'origine étrangère que l'on attire avec l'anti racisme , la construction de Mosquées, et le vote local les homos attires par la perspective du mariage et d'une reconnaissance.
Seule une dose de proportionnelle évitera a l'avenir cette dictature des minorités et ce clientélisme électoral.
Satan
- 02/02/2013 - 18:14
Beaucoup de trop de racisme envers les racistes!
On n'est tous le raciste de quelqu'un. Moi personnellement je n'aime pas les personnes qui ont entre 40 et 70 ans. J'ai remarqué que ce sont des feignassse qui ont contribué activement à l'écroulement de La France.