En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

02.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

03.

Mais qu’est-ce que le Boogaloo auquel aspirent nombre d’émeutiers américains ?

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Après le conflit israélo-palestinien la France importe les tensions raciales américaines

06.

Il y a un Covid-19 de gauche et un Covid-19 de droite ! Nous devons cette immense découverte à un épidémiologue, hélas encore peu connu, du nom de François Ruffin

07.

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Nouvelle requête
Affaire Adama Traoré : une contre-expertise indépendante a été demandée par sa famille
il y a 22 min 15 sec
pépite vidéo > Europe
Anniversaire
Il y a 67 ans, la reine Elizabeth II était couronnée
il y a 1 heure 19 min
décryptage > Economie
Conséquences du Covid-19

De l’inutilité des prédictions économiques actuelles

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Politique
Enfin la vérité

Il y a un Covid-19 de gauche et un Covid-19 de droite ! Nous devons cette immense découverte à un épidémiologue, hélas encore peu connu, du nom de François Ruffin

il y a 3 heures 36 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Après le Coronavirus, les criquets ?

il y a 4 heures 3 min
décryptage > Santé
Symptômes persistants ?

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

il y a 4 heures 38 min
décryptage > International
Alt-right

Mais qu’est-ce que le Boogaloo auquel aspirent nombre d’émeutiers américains ?

il y a 5 heures 21 min
décryptage > International
Emeutes

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

il y a 5 heures 36 min
light > Insolite
Concentration
La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant
il y a 17 heures 45 min
pépites > Santé
Bien-être psychologique
Ehpad : les conditions de visites vont être à nouveau assouplies dès le vendredi 5 juin
il y a 19 heures 41 min
pépite vidéo > International
Loi et ordre
Emeutes après la mort de George Floyd : Donald Trump se rend à l’église vandalisée de Washington
il y a 48 min 34 sec
décryptage > Santé
Organisation dynamique

L’obésité de notre système de santé face à l’agilité de ses acteurs

il y a 2 heures 35 min
décryptage > International
Parti de la loi et de l'ordre

Une tragédie américaine

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Politique
Bas les masques

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Société
Impact du confinement

Pourquoi les couples et les célibataires ont des styles de vie encore plus différents post-Coronavirus

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Société
Similitudes ?

Après le conflit israélo-palestinien la France importe les tensions raciales américaines

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Politique
Stratégie risquée ?

Alliance LREM / LR : le baiser de la mort... mais pour qui ?

il y a 5 heures 30 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Automobile, aéronautique, tourisme : tous ces secteurs menacés l’étaient bien avant la catastrophe sanitaire

il y a 5 heures 59 min
pépites > Economie
Impact économique
Déconfinement : la crainte du chômage est désormais plus forte que celle du Covid-19 chez les Français
il y a 18 heures 17 min
pépites > Politique
Cavalier seul
Elections municipales : Cédric Villani maintient sa candidature pour le second tour à Paris
il y a 20 heures 6 min
Y'a quelqu'un ?

Davos : cette année, la France brille surtout par son absence

Publié le 26 janvier 2013
Economistes et personnalités influentes sont réunis à Davos dans le cadre du Forum économique mondial. Pourtant très remarqué par sa taxe à 75%, François Hollande est l'un des rares dirigeants européens à n'avoir pas fait le déplacement.
Caroline Connan est correspondante à Paris pour la chaîne d'information Bloomberg.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Caroline Connan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Caroline Connan est correspondante à Paris pour la chaîne d'information Bloomberg.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Economistes et personnalités influentes sont réunis à Davos dans le cadre du Forum économique mondial. Pourtant très remarqué par sa taxe à 75%, François Hollande est l'un des rares dirigeants européens à n'avoir pas fait le déplacement.

Atlantico : Le Forum économique de Davos entre dans sa cinquième journée. Économistes,  chefs d'entreprises et autres personnalités d'influence se rencontrent pour discuter des grands enjeux mondiaux. Comment la France est-elle perçue aujourd'hui ?

Caroline Connan : Le principal fait marquant est l'absence de François Hollande au Forum économique de Davos. La chancelière allemande Angela Merkel ainsi que le Premier ministre britannique étaient pour leur part présents. Ce dernier a même annoncé l'organisation d'un référendum quant à une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne en 2017. Cette annonce a suscité énormément de réactions et d'attentes. L'Italie a réagit avec Mario Monti de même que l'Allemagne. Seule la voix française manquait.

Pierre Moscovici est arrivé seulement ce vendredi, soit trois jours après le début du forum. Angela Merkel en a profité pour, de manière assez surprenante, expliquer qu'elle comprenait la position de David Cameron sur la consultation des Britanniques et la nécessité de réformer les traités européens. De même, Michel Barnier, le Commissaire européen au Marché intérieur et aux Services au sein de la Commission européenne, n'était pas contre une renégociation des traités si celle-ci ne débouche pas sur un "détricotage" de l'Union. Il souhaite faire pression pour garder le pays dans au sein de l'Union. Face à ces déclarations, il n'y avait aucune voix française ce qui a suscité beaucoup de déception.

Quel sujet marque le plus les discussions autour de l'économie française ?

Les discussions ont beaucoup tourné autour de la taxe à 75%. Maurice Levy, le PDG de Publicis, qui est également un régulier du Forum économique de Davos, précisait que celle-ci était bien trop élevée et que le gouvernement devait revoir sa copie. L'opinion est partagée parmi les patrons français même si la plupart d'entre eux ne le disent pas aussi ouvertement.

Quelles sont les principales inquiétudes autour la zone euro ?

La plupart des discussions et des débats portaient sur la zone euro et la Banque centrale européenne et sa politique monétaire, notamment sur les injections de liquidités impulsées par Mario Draghi. La question centrale était de déterminer si les mesures prises par l'institution de Francfort et les différents gouvernements européens ne vont pas déboucher sur une nouvelle bulle financière.

Il s'agit clairement de la principale inquiétude. Elle est d'ailleurs particulièrement visible chez les banquiers américains comme Goldman Sachs ou JP Morgan. La BCE a utilisé la planche à billet pour imprimer de la nouvelle monnaie ce qui a quelque peu gonflé le marché de la dette : sa politique ne fait donc pas l'unanimité. Draghi a essayé de se défendre en précisant que le quantitative easing (la planche à billet, ndlr) avait permis d'éviter un credit crunch et que sans une telle politique, la zone euro aurait pu sombrer. Il a également précisé que lumière était au bout du tunnel pour l'Europe et que la situation en 2013 sera considérablement meilleure qu'en 2012.

Pierre Moscovici lui même, qui est arrivé ce vendredi, a souligné ces risques et essayé de ne pas critiquer ouvertement la BCE même s'il a mis en exergue le risque de création de nouvelles bulles et d'un euro trop fort.

Christine Lagarde, la présidente du Fonds monétaire international, a quant à elle précisé que nous avions évité un effondrement en 2012 et que ce n'était pas le moment de lâcher prise. Elle a clairement mis en garde les chefs d'Etats et de gouvernements européens à ne pas se relaxer trop vite. Réagissant aux critiques qu'elle a essuyé de la part des banques américaines, elle a rétorqué qu'il fallait faire attention et ne pas prendre la BCE en otage et que les banques centrales, de manière générale, devaient rester indépendantes et en aucun cas devenir l'apanage des politiques.

[Voir notre article décryptage sur le sujet : Faut-il remettre en cause l'indépendance des banques centrales comme le gouvernement japonais menace de le faire ?, ndlr]

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

02.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

03.

Mais qu’est-ce que le Boogaloo auquel aspirent nombre d’émeutiers américains ?

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Après le conflit israélo-palestinien la France importe les tensions raciales américaines

06.

Il y a un Covid-19 de gauche et un Covid-19 de droite ! Nous devons cette immense découverte à un épidémiologue, hélas encore peu connu, du nom de François Ruffin

07.

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
quesako
- 27/01/2013 - 01:05
Gros progrès déjà Hollande est passé de la Corrèze à la France !
On ne peut pas tout lui demander !
Il est complètement prisonnier de sa campagne. La haine de la finance et des patrons qu'il a attisée lui rendait difficile de s'y rendre.
Cette non présence est suicidaire pour la perception de la France dans le cadre de la globalisation.
La France de Hollande c'est bien sûr un pays derrière l'Allemagne, derrière l'Italie et qui risque de se retrouver derrière l'Espagne lors des fruits de la reprise car Hollande ne veut faire aucune réforme de l'état
letroll
- 26/01/2013 - 20:03
aucune importance ... c'est même mieux comme ça
le rdv annuel de Davos n'est qu'une occasion pour les fameux 1% de se congratuler et de raconter des âneries. Cela n'a rien d'officiel
ciceron
- 26/01/2013 - 15:55
Cette année, la France brille surtout par son absence
Si ce n'était que par son absence........
Elle brille de mille feux depuis qu'AnoMali 1er dit le Nain réside à l'Elysée.
Aucunes réformes, aucunes adaptations, aucunes économies et un maximum de taxes et de chômage
Étrange anomalie que le monde observe les yeux écarquillés
Heureusement que la crise est là, elle permet à tous ces menteurs de dire que c'est de sa faute... bien qu'elle n'existait pas sous Sarko....
Mosco-vicié vient de déclarer à l'Allemagne qu'elle devait consommée ! Ah mais, je vais vous donner des leçons moi !
Mosco-vicié, la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf !