En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 13 heures 42 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 14 heures 39 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 15 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 16 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Jonas Fink, le libraire de Prague" : romance dérisoire, triste printemps, mais très bonne BD

il y a 17 heures 26 min
décryptage > Environnement
Transition

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

il y a 19 heures 58 sec
décryptage > Politique
Monde d'après

Le "rebranding" de la "marque"Macron, opération à risque

il y a 19 heures 37 min
décryptage > High-tech
Bienfaits

Pourquoi les jeux vidéo sont (aussi) un moyen essentiel pour les enfants de garder des liens sociaux

il y a 20 heures 6 min
décryptage > Economie
Etat stratège

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

il y a 20 heures 33 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

il y a 20 heures 56 min
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 14 heures 12 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 15 heures 1 min
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 15 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Sapiens", un livre formidablement intéressant et enrichissant

il y a 17 heures 24 min
décryptage > Economie
Rien ne change

L’épuisement du petit patron français devant la relance de l’activité…

il y a 18 heures 51 min
décryptage > International
Civilisation des algorithmes

Trump contre la Silicon Valley : la guerre culturelle féroce qui nous concerne beaucoup plus qu’on ne le croit

il y a 19 heures 24 min
décryptage > Politique
Angles morts

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

il y a 19 heures 51 min
décryptage > International
Nouvelle guerre froide ?

Le plan secret de la Chine pour tenter de restaurer son image (et gagner la bataille de la propagande)

il y a 20 heures 21 min
décryptage > Santé
Équation à inconnues multiples

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

il y a 20 heures 46 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne
il y a 20 heures 57 min
© Reuters
La politique du planning familial a été mise en place en 1979.
© Reuters
La politique du planning familial a été mise en place en 1979.
Un milliard de Chinois...

Politique de l'enfant unique : la Chine est-elle sur le point d'en payer le prix fort ?

Publié le 22 janvier 2013
Une étude australienne affirme que les Chinois nés de la politique de l'enfant unique ont moins d'aptitudes à prendre des risques et à devenir entrepreneurs. Ils auraient aussi moins confiance en eux et auraient moins l'esprit de compétition que les enfants nés avant 1980.
Pierre Picquart est docteur en Géopolitique de l’Université de Paris-VIII, spécialiste en Géographie humaine, expert international, et spécialiste de la Chine.Il a rédigé notamment La Chine dans vingt ans et le reste du monde. Demain, tous chinois ?...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Picquart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Picquart est docteur en Géopolitique de l’Université de Paris-VIII, spécialiste en Géographie humaine, expert international, et spécialiste de la Chine.Il a rédigé notamment La Chine dans vingt ans et le reste du monde. Demain, tous chinois ?...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude australienne affirme que les Chinois nés de la politique de l'enfant unique ont moins d'aptitudes à prendre des risques et à devenir entrepreneurs. Ils auraient aussi moins confiance en eux et auraient moins l'esprit de compétition que les enfants nés avant 1980.

Atlantico : Une étude australienne affirme que les enfants nés de la politique de l'enfant unique auraient moins d'aptitudes à prendre des risques et à devenir entrepreneurs. Ils seraient aussi moins confiants, moins sociables et auraient moins l'esprit de compétition que les enfants nés avant 1980. La Chine est-elle en train de payer le prix fort de sa politique de natalité ?

Pierre Picquart : Il y a eu un double mouvement de politiques de contrôle des naissances en Chine. Le premier que l’on a appelé le "mariage tardif". Le second est la politique du planning familial, mise en place en 1979. Cette politique ne concerne directement qu’une seule ethnie, les familles Han, qui représentent environ 90 % de la population. Ne sont concernées ni les autres ethnies minoritaires, ni la population paysanne chinoise. Depuis quelques temps, au regard des chiffres sur la démographie, on observe une tendance à accorder un deuxième enfant, notamment à Shanghai.

Est-ce que cette étude me paraît conforme ? Oui et non. Non parce que du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, et que ce soit dans les campagnes ou dans les villes, on observe un fantastique entrepreneuriat de la part des Chinois et des Chinoises, y compris parmi les plus jeunes de vingt, trente ou quarante ans. Et donc parmi cette génération d’ "enfants uniques", aussi appelés les "petits empereurs". Les Chinois ont chaque jour de nouvelles idées afin de créer quelque chose. En même temps, il est vrai que la politique de l’enfant unique a rendu les jeunes chinois un peu moins ouverts au regard de la société. Ce sont des "enfants-rois" comme on les rencontre au Canada, en France, aux Etats-Unis. Les jeunes ont même tendance à oublier les efforts faits par leurs grands-parents et leurs parents pour vivre et surtout pour survivre. Ils leur doivent beaucoup sur leur niveau de vie.

L'étude souligne les conséquences néfastes que ces comportements pourraient avoir sur l'économie. Qu'en est-il ?

Ces jeunes sont moins réalistes quant aux impératifs du "bien vivre ensemble" et notamment sur la sévérité. La jeunesse chinoise devient assez égoïste. Cela étant dit, ils sont bien formés et au contraire, sont culturellement très favorables à l'entrepreneuriat et à la liberté d’entreprise. Les enfants chinois, même uniques, sont élevés dans une logique de réussite : les études, les loisirs, le mariage, et pourquoi pas encourager à reprendre l’entreprise familiale pour continuer de la faire prospérer. Les parents investissent beaucoup sur leur enfant. On a donc des jeunes qui ont de nombreux atouts notamment en matière de culture ou de langues étrangères. Les jeunes des campagnes, eux, n’ont pas encore pu profiter de ces progrès. Un jeune citadin sera plus indépendant mais aussi plus individualiste. Il sera moins solidaire vis-à-vis de sa famille et de sa patrie. Tandis qu’un jeune des campagnes ou des montagnes n’aura pas les moyens d’apprendre comment fonder une entreprise mais sera plus solidaire et dynamique. Pour la plupart des enfants de la génération post-1979, ce qui compte c'est l’argent, l’argent, l’argent.

Quelle est la position du gouvernement chinois sur cette politique de la natalité ?

D’une façon générale, la Chine allie deux méthodes : la stabilité et les réformes. C’est ce qui permet sa réussite économique. Et cela concerne aussi bien la politique sociale, avec cette régulation de la natalité, que l’industrie, l’environnement ou l’agriculture. En effet, la Chine lorsqu’elle se réforme, fait des tests. D’où l’assouplissement de la politique de natalité. Par la suite, si les résultats sont satisfaisants, elle s’adapte. Et c’est là toute l’ambiguïté de leur politique.

L’autre explication à cette régulation, c’est la démographie qui doit également être contrôlée. On encourage de plus en plus les familles à avoir un deuxième enfant, ne serait-ce que pour assurer un futur équilibre des retraites. Car la Chine compte près de 1,4 milliard d’habitants. Face à ces assouplissements de la politique de natalité, les citadins, principalement de Shangaï se réjouissent de rejoindre le modèle occidental. La classe moyenne, ayant des revenus plus importants, est de plus en plus réceptive à l'idée d'agrandir ses foyers. Mais la majeure partie des Chinois estiment tout de même qu’il vaut mieux se concentrer sur l’éducation d’un seul enfant afin que celui-ci ait les meilleures chances de réussite.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 22/01/2013 - 21:39
Le problème de la Chine n'est pas l'enteprenariat
mais la créativité!
En annihilant par la prison ou par la mort toute une classe d'âge dans les années Mao, et jusqu'à encore récemment par la stigmatisation et le découragement de toute création individuelle, les Chinois se sont amputés volontairement de toute la partie imaginatrice et créatrice de l'œuvre.
Pour un peuple qui a reporté toute son énergie sur le "faire ensemble", cela lui a permis de surmonter les erreurs du dogmatisme Socialiste et d'accéder, après s'être ouvert au reste du monde, a l'enteprenariat mondialisé.
Mais leur crainte de l'individualisme est toujours vive, que ce soit dans l'art ou dans l'entreprise, et ceci les coupe de la création
Qui n'est qu'individuelle!
C'est le collectivisme dogmatique, et non la politique de l'enfant unique, qui les condamne à avoir dix ans de retard sur la RetD des pays les plus libres des libéraux...
Et de cela, l'Europe ne sait même pas profiter!...
Karamba
- 22/01/2013 - 14:43
En étant 3 milliards
les chinois auraient été plus entreprenants selon les chercheurs libéraux, mais d'un autre côté ils seraient probablement tous morts asphyxiés par leur surnombre... Que d'études bidons servant le toujours plus démographique de notre société de marché à l'humanisme consumériste mondialisé.
ISABLEUE
- 22/01/2013 - 10:50
Et pourquoi les HAN ????
" Pour la plupart des enfants de la génération post-1979, ce qui compte c'est l’argent, l’argent, l’argent"
Pareil ici !!!!