En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

ça vient d'être publié
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 4 heures 40 min
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 6 heures 59 min
pépites > Politique
Secret de polichinelle
Municipales à Paris : Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature "dans les prochaines semaines"
il y a 8 heures 28 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 10 heures 20 min
light > Insolite
"Pleure pas nostalgie"
Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion
il y a 11 heures 21 min
pépites > Politique
Vision politique
Valérie Pécresse plaide pour un "choc d'autorité" sur la question de l'immigration
il y a 12 heures 15 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" ; Un fossile rare datant de 10 millions d’années éclaire l’évolution de l’Homme
il y a 14 heures 50 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 15 heures 31 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 5 heures 12 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 7 heures 40 min
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 9 heures 8 min
pépites > Justice
Cour de justice de la République
Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard sous la menace d’un procès
il y a 10 heures 45 min
décryptage > France
Entretien

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

il y a 12 heures 1 min
pépite vidéo > Politique
Convictions
"ONPC" : François-Xavier Bellamy interpellé sur sa position sur la PMA et l'avortement
il y a 13 heures 22 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 15 heures 8 min
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 15 heures 46 min
© Flickr/unicellular
Les prix des biens immobiliers haut de gamme à Paris ont ainsi baissé de 10 à 15%.
© Flickr/unicellular
Les prix des biens immobiliers haut de gamme à Paris ont ainsi baissé de 10 à 15%.
Ouille !

L'immobilier : la prochaine claque qui attend l'économie française

Publié le 21 janvier 2013
Selon une étude réalisée par "The Economist", le marché immobilier français est le numéro un mondial pour la surévaluation des prix par rapport au revenu des ménages, et le quatrième plus surévalué par rapport aux loyers. Surévaluation de l'immobilier dans une économie chancelante : bon appétit.
Wolf Richter a dirigé pendant une décennie un grand concessionnaire Ford et ses filiales, expérience qui lui a inspiré son roman Testosterone Pit, une fiction humoristique sur le monde des commerciaux et de leurs managers. Après 20 ans d'expérience...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Wolf Richter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Wolf Richter a dirigé pendant une décennie un grand concessionnaire Ford et ses filiales, expérience qui lui a inspiré son roman Testosterone Pit, une fiction humoristique sur le monde des commerciaux et de leurs managers. Après 20 ans d'expérience...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude réalisée par "The Economist", le marché immobilier français est le numéro un mondial pour la surévaluation des prix par rapport au revenu des ménages, et le quatrième plus surévalué par rapport aux loyers. Surévaluation de l'immobilier dans une économie chancelante : bon appétit.

Les fondations économiques de la France se fissurent. Le taux de chômage atteint 10,5% et ne cesse de grimper. Le secteur privé s'endort lentement dans un coma profond. Les ventes de voitures ont dégringolé de 13,9% en 2012 par rapport à 2011, qui était pourtant déjà une mauvaise année. Cette baisse des ventes concerne particulièrement les constructeurs français : PSA Peugeot Citroën a baissé de 16,6% et Renault de 19,8%. Et tout le monde de pointer du doigt un coupable.

Dans le royaume des appartements parisiens estimés à 2 millions d'euros ou plus – ce montant ne permet plus d'acheter grand-chose à Paris de nos jours – un jeu de poules mouillées est en train de s'instaurer. Le nombre de transactions s'est en effet effondré de 42% en 2012.

L'agence immobilière britannique de prestige Barnes qui s'est spécialisée dans la vente de biens de grand standing en France mais aussi ailleurs s'est basée sur les données fournies par des notaires spécialistes des transactions immobilières pour réaliser son enquête. Les prix des biens immobiliers haut de gamme à Paris ont ainsi baissé de 10 à 15%. Pour les propriétés en dessous de deux millions d'euros, les transactions ont dégringolé de 28% alors que les prix sont restés stables.

L'étude rejette la faute sur "la confluence de la crise de l'euro, les élections et les impôts". Les mots sont durs.

"Les élections" se réfèrent bien évidemment au choix des Français d'élire le socialiste François Hollande président de la République mais aussi aux élections législatives lors desquelles le PS est sorti vainqueur et a pris le contrôle du Parlement. Le terme "impôts" se réfère quant à lui aux nombreuses nouvelles taxes proposées par le nouveau gouvernement, et qui ont été votées par le Parlement, même si l'une d'entre elles, la tranche d'imposition à 75%, a été rejetée par le Conseil constitutionnel (une version légalement plus acceptable pourraient néanmoins renaître de ses cendres plus vite qu'on ne l'imagine).

Le climat est donc devenu hostile pour les riches, et la rhétorique empoisonnée. Ils s'en vont donc en masse, et pas seulement les super-riches. Ces circonstances malheureuses – les riches qui fuient – "ont incité les vendeurs a accélérer le processus de mise en vente des bien immobiliers alors même qu'il y a moins de vendeurs", explique Barnes, inquiet.

L'optimisme n'est plus de mise dans le monde immobilier français. Barnes évoque un marché "hésitant" lors du premier trimestre de l'année 2013, "avec un faible taux de transactions" mais qui s'améliorera petit à petit néanmoins avec une "lente correction des prix" – plutôt qu'une correction soudaine, ou même un krach. D'autres experts voient un futur bien plus sombre pour le secteur.

"Les vendeurs n'ont toujours pas compris qu'ils doivent diminuer leur prix de façon drastique bien que ces derniers aient déjà baissé à Paris de plus de 10%" comme l'explique Philippe Chevalier, PDG du spécialiste de l'immobilier de prestige Emile Garcin. Il pointe notamment du doigt les acheteurs étrangers, ou plutôt la rareté soudaine d'étrangers, car peu de Français peuvent encore se permettre d'acheter un beau logement à Paris. Ils ont en effet été chassés du marché. Le problème est que les acheteurs étrangers ont désormais peur en raison de "l'accumulation des taxes sur les biens immobiliers" ajoute Philippe Chevalier.

Et ce n'est pas seulement le cas à Paris. Les ventes en province de biens immobiliers anciens ont également baissé de 20% pendant le troisième trimestre, accélérant par la même occasion de 16% le déclin du deuxième trimestre. Et les ventes de nouveaux biens immobiliers en France de plonger de 25% au troisième trimestre.

Pourtant, les prix en France, au moins au troisième trimestre de l'année dernière, n'ont pas vraiment diminué, les vendeurs ayant toujours l'espoir – qui s'est révélé illusoire dans tous les fiascos immobiliers jusqu'à présent – que cette tendance passera également. Et même si les taux hypothécaires se sont élevés en moyenne à 3,31% en novembre sur une durée moyenne de 208 mois, les prêts hypothécaires ont plongé de 32,6% par rapport à l'année précédente.

Le journal The Economist s'est intéressé au phénomène en publiant une étude des prix de l'immobilier international. Cela ne visait pas directement la France, contrairement à d'autres des articles du journal. Et pourtant, ça à touché l'Hexagone en plein cœur.

L'étude a utilisé deux mesures et les a comparées aux anciennes moyennes, remontant jusqu'en 1975. L'étude révèle que la France est aujourd'hui numéro un en Europe pour la surévaluation des loyers par rapport au prix de vente. Les tarifs français sont ainsi surcotés de 50% par rapport au niveau des loyers pratiqués derrière le Canada (78%), Hong Kong (69%) et Singapour (57%); et de 35% par rapport au revenu disponible, juste devant le Canada (34%). Cela fait donc de la France le marché immobilier numéro un mondial pour la surévaluation des prix par rapport au revenu des ménages, et le quatrième plus surévalué par rapport aux loyers. Surévaluation de l'immobilier dans une économie chancelante : bon appétit.

François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault sont donc encore plus impopulaires que jamais auparavant. Le scrutin est toutefois passé inaperçu avec l'intervention de la France au Mali – qui a entraîné une flopée de commentaires positifs et de soutiens venant de tous les côtés, au moins en ce qui concerne la France. Avec un timing impeccable.

Cet article a déjà été publié en anglais sur le blog testosterone pit.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (43)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
carabène
- 28/01/2013 - 07:30
Coulé mais renfloué (2).
@sicenetoi. Je partage quant à la responsabilité de l’empilage d’élus. 40 ans peut-être que nous nous dirigeons vers le mur et pas un qui donnerait un coup de volant !
@phil2. Parce que la loi du marché et le monétarisme ne vont pas le faire couler, le monde ?
@jean-françois morf. Je note votre bonne démonstration. Merci.
@vividejuin. D’accord avec vous : arnaques légales = lois légalisant = lois scélérates + parlementaires complices. Et combien de brigands reçoivent la Légion d’Honneur, hochet de Napoléon ?
Un dernier mot sur les Anglais bien que je n’aie rien contre l’entente pas si cordiale que ça : j’ai été choqué de lire que l’armée anglaise, dans le Nord, au printemps 40, a été critiquée en raison des pillages et de la paillardise. Quelle est la part de vérité ? Est-ce la rancœur et la rancune des chevaliers français qui ressort encore malgré les siècles ?
carabène
- 28/01/2013 - 07:08
Coulé mais renfloué (1).
Si l'article nous coule et si les politiques restent coupables de passivité, le bon sens des commentaires (de bonne tenue, ce qui n'est pas toujours le cas) nous laisse espérer.
@ ROSSKOPF. je partage mais éliminer le superflu, est contraire au consumérisme libéro-monétariste.
@ WARREN11. d'accord pour le clash puisque sans grosse baffe, rien ne change !
@ TITOUNET. Eh oui... perfide Albion !
@ AMUSéE. Merci pour cette bonne analyse !
@ ZADIG 974. Et nos politiques ne seraient responsables de rien !
@ vangog. Vous dites comme l'article "c'est la faute à ceux qui y sont". Votre exemple est juste mais la faute incombe à tous nos politiques : une fois la droite, une fois la gauche et toujours nous pour payer la casse ! Oui il faut dégraisser mais le travail, le logement sont des droits fondamentaux pourtant allègrement bafoués.
@ pidmerd. Condoléances solidaires en tant qu'escroqué par le Crédit Foncier avec l'aval de l'Etat (prêt aidé qu'ils disaient !), en tant que racketté par la taxe foncière (230 € /mois). Mais si je râle, mon beauf me dit d'aller en Somalie... C'est injuste, foncièrement compliqué... et profondément pourri aussi !
carabène
- 28/01/2013 - 05:51
Foutaises !
La spéculation, la bulle immobilière et finalement la faute à Hollande et au gouvernement. Non mais ! Il faut lire et gober ? De toute façon, les Anglais, comme faux amis ils nous font du mal ! Mieux vaut les avoir en ennemis et là ils nous font encore plus mal même si nous sommes plus nombreux ! Crécy, Azincourt, Trafalgar, Waterloo... la coupe du monde de rugby... Il nous reste d'être forts en gueule ! Alors puisqu'il se fout du monde, ce pigiste atlantiste, qu'il le fasse son tour du monde, qu'il reste en orbite et s'il revient qu'il aille atterrir ailleurs !