En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

04.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

05.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

06.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

07.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La victoire des Conservateurs de Boris Johnson: conjoncturelle ou structurelle ?

il y a 5 min 54 sec
décryptage > Media
On va où là ?

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Economie
Bonne année !

Jerome Powell à la Fed et Christine Lagarde à la BCE nous souhaitent une bonne année 2020. Et voilà comment ils comptent nous la garantir

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Santé
App santé

Grève : si vous marchez jusqu’au bureau, attention, vous pourriez devenir addicts au sport

il y a 3 heures 36 min
décryptage > Politique
A court ou long terme ?

Grèves : la semaine du tournant sur les retraites ?

il y a 3 heures 55 min
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 6 heures 24 min
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 7 heures 38 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 9 heures 28 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Politique
(Petite) guerre ?

Sites miroir : la guerre (sans espoir) du gouvernement contre l’internet français continu

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Economie
Fibre sociale ?

Boris Johnson, l’homme qui voulait rendre une fibre sociale aux Conservateurs

il y a 2 heures 50 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
IA : pourquoi nous devrions songer à restreindre sérieusement les techniques de détection des émotions
il y a 3 heures 28 min
décryptage > Politique
Toxique ?

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

il y a 3 heures 53 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

il y a 3 heures 57 min
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 7 heures 1 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 8 heures 35 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 12 heures 54 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 21 heures 2 min
© Flickr/openDemocracy
Quel rôle la France peut-elle jouer dans la reconstruction ? Y a-t-il des possibilités de crispations ?
© Flickr/openDemocracy
Quel rôle la France peut-elle jouer dans la reconstruction ? Y a-t-il des possibilités de crispations ?
Girouette

Et les Maliens du sud dans tout ça : y a-t-il un risque de crispation anti-française si le conflit se prolonge ?

Publié le 21 janvier 2013
Alors que les Maliens ont bien accueilli l'intervention française, la situation pourrait changer. L'expérience libyenne nous montre que l'enthousiasme lié à l'arrivée du "sauveur" ne dure généralement qu'un temps.
Malika Groga-Bada est journaliste-reporter pour Jeune Afrique. Elle s'est plusieurs fois rendue au Mali et travaille actuellement sur l'état de l'opinion publique malienne face au conflit.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malika Groga-Bada
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malika Groga-Bada est journaliste-reporter pour Jeune Afrique. Elle s'est plusieurs fois rendue au Mali et travaille actuellement sur l'état de l'opinion publique malienne face au conflit.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les Maliens ont bien accueilli l'intervention française, la situation pourrait changer. L'expérience libyenne nous montre que l'enthousiasme lié à l'arrivée du "sauveur" ne dure généralement qu'un temps.

Atlantico : Comment la population malienne a-telle accueilli l'intervention française ? Peut-on s'attendre à une évolution ?

Malika Groga Bada : L'accueil a été des plus chaleureux, les Maliens étant sincèrement soulagés et enthousiastes depuis le déclenchement de l'opération Serval. Pour un temps ils semblent avoir l'impression que tous leurs problèmes sont résolus grâce à l'intervention de Paris dans le nord : on trouve un peu partout dans la rue des drapeaux français et des messages de remerciements. Loin d'être vue comme une force d'occupation, l'armée française fait ici figure de partenaire venu secourir le Mali à la suite d'une demande officielle du gouvernement local.

On peut s'attendre néanmoins à un changement, cet état de grâce ne pouvant perdurer éternellement. Il n'y a qu'a se rappeler les récents exemples ivoiriens ou libyens pour se souvenir que l'enthousiasme lié à l'arrivée du "sauveur" ne dure qu'un temps. Les forces françaises resteront logiquement un certain temps dans la région et cela mène selon moi à deux options concrètement envisageable :

  • Premièrement les combats au Nord se font sans trop de victimes civiles, ce qui permettra à la France de conserver son statut de protectrice providentielle.

 

  • Deuxièmement le conflit s'enlise et les dommages collatéraux deviennent difficilement inévitables, avec par exemple des balles perdues ou encore la destructions de troupeaux pendant un bombardement. Si ces incidents s'accumulent il y a effectivement un risque de saturation des populations locales qui ont déjà beaucoup perdu.

 

Le pays est traversé par de profondes divisions politiques depuis le coup d'Etat de l'année dernière, cela peut-il se retourner contre la France à terme ?

Comme chacun sait la situation politique à Bamako est aujourd'hui extrêmement complexe. Le coup d'état du 21 mars dernier emmené par le capitaine Amadou Sanogo a divisé la population entre partisans et opposants du nouveau régime, ce qui ne fait que fragiliser l'autorité du nouveau président Dioncounda Traoré, dont la représentativité est déjà quasi-nulle. La grogne populaire s'illustre par l'émergence de la CoPaM (Convergence Patriotique pour le Mali, ndlr) qui est une coalition d'associations et de petits partis exigeant la mise en exécution de l'accord passé entre la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et la junte militaire, dont l'objectif est d'assurer sereinement la transition démocratique.

Cet ensemble politique, au-delà de ses exigences, est fermement opposé à l'actuel président et penche plutôt pour le putschiste Sanogo, considéré comme plus charismatique et de meilleure initiative. M. Traoré de son côté est tenu comptable des errements de l'ancienne classe politique, à laquelle il appartient, et ce dernier ne semble de plus pas avoir les épaules pour gérer une situation aussi complexe et délicate que celle que vit aujourd'hui le Mali.

Il s'agit là d'une situation complexe à gérer alors que la France s'est engagée à la "démocratisation" du pays mais il ne faudrait pas minimiser le ressort de l'intérêt général dans un contexte aussi critique que celui du Mali actuellement.

A priori, Messieurs Traoré et Sanogo ils ont des relations cordiales. Dans la première semaine du mois de janvier de cette année, des manifestions violentes se sont produites dans les rues et certains slogans appelaient à la démission de Traoré. Beaucoup de Maliens sont persuadés que le capitaine Sanogo n’est pas étranger à ces manifestations car il aurait envie de revenir au centre du jeu et pourquoi pas devenir président.

La région est traditionnellement pratiquante d'un islam modéré, y a-t-il un risque de radicalisation de la population ?

Le phénomène wahhabisation (1) de l’islam malien qui est incontestable au même titre que la wahhabisation de l’islam ivoirien ou sénégalais par exemple. Je pense que cela peut s’expliquer par toutes les actions qui sont mises en place par les Wahhabites en Afrique subsaharienne. La vague est généralisée dans toute la sous-région mais je n’irai pas jusqu’à dire qu’ils sont djhadistes.

Il y a effectivement une radicalisation de l’islam dans la région, on aperçoit de plus en plus de femmes voilées. Il faut mettre cela en perspectives avec les crises économiques, sociales et morales, ce qui pousse les gens à se raccrocher, entre autres, à la religion.


Quel rôle la France peut-elle jouer dans la reconstruction ? Y a-t-il des possibilités de crispations ?

La France doit absolument éviter de passer pour un donneur de leçon et se présenter davantage comme un accompagnateur, que ce soit pour la reconstruction de l’armée malienne ou pour la mise en place d'un processus électoral clair afin d'organiser l'élection présidentielle.

La stabilité au Mali relève-t-elle d'un doux mirage ou peut-elle s'envisager d'ici quelques mois ?

Il faut mieux le souhaiter. Je pense que cela n’est pas une option, nous avons intérêt à ce que le Mali soit stable. C’est un pays bien trop grand et central. Nous n’avons pas le choix, le Mali ne doit pas tomber aux mains des islamistes. 

__________

(1) Le Wahhabisme est un courant né en Arabie Saoudite et caractérisé par son interprétation littérale et rigoriste de l'islam. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

04.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

05.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

06.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

07.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
CN13
- 21/01/2013 - 12:42
C'est malheureux à dire...
mais la presse télé et les médias ne voient rien venir !
Ils se contentent d'être béat d'admiration parce qu'un certain fonctionnaire de la Corrèze, devenu président par la grâce des anti-sarko et non pour ses con-pétences, a revêtu un costume de "légionnaire" tout en restant planqué avec gardes du corps renforcés.
J'avais parié en septembre qu'en retirant plus tôt nos soldats d'Afghanistan, Hollande avait une idée derrière sa tronche de les renvoyer dans une autre guerre. J'ai gagné le pari.
Et que, nous, pauvres citoyens, devions faire attention aux colis piégés...
Atlante13
- 21/01/2013 - 11:11
Inutile de vous poser la question,
c'est ce qui ne va pas tarder à arriver.