En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

04.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Attention chiffre choc : et le nombre réel de policiers pour assurer le confinement et l’ordre public dans Paris n’est plus que de...

07.

Les secrets du modèle coréen : des masques et des tests pour tout le monde, mais pas de confinement ni de vie privée

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

Covid-19 : l'Aide sociale à l’enfance au bord de l'explosion

03.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

04.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

ça vient d'être publié
décryptage > Finance
Nerf de la guerre

Crise de trésorerie généralisée : tensions (évitables) sur le secteur bancaire

il y a 13 min 39 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad
il y a 1 heure 17 min
light > Culture
Fin du confinement ?
Olivier Py reste optimiste pour la prochaine édition du Festival d’Avignon en juillet 2020
il y a 12 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La fin de l'amour" d'Eva Illouz : quand Tinder, grand centre commercial de rencontres, détrône la cour amoureuse

il y a 13 heures 46 min
pépites > International
Lutter contre un retour du virus
Covid-19 : la Chine décide de fermer temporairement ses frontières aux étrangers
il y a 16 heures 57 min
light > France
Changement d’heure
Malgré le confinement, n’oubliez pas le passage à l’heure d’été ce week-end
il y a 18 heures 41 min
pépites > Politique
Face à la vague
Covid-19 : Edouard Philippe alerte contre "la vague extrêmement élevée" qui "déferle"
il y a 19 heures 42 min
décryptage > Politique
Ami entends-tu...

Et Didier Guillaume lança un appel à l'armée des ombres !

il y a 21 heures 5 min
pépites > Europe
Nouvelle personnalité
Royaume-Uni : le Premier ministre Boris Johnson a été testé positif au coronavirus
il y a 21 heures 45 min
décryptage > Politique
Conséquences politiques

Philippe Gosselin : "Nous avons refusé que l’équivalent des pleins pouvoirs soient votés pour le Premier ministre. Mais nous devons rester vigilants"

il y a 23 heures 49 min
décryptage > Science
Hécatombe

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

il y a 31 min 28 sec
décryptage > Santé
Nembro

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

il y a 1 heure 32 min
pépites > International
ONG
SOS Chrétiens d'Orient : libération de trois otages français en Irak
il y a 13 heures 12 min
pépite vidéo > France
Victimes françaises
Covid-19 : "les visages d’une tragédie"
il y a 15 heures 54 min
pépites > Politique
Deux semaines de plus
Coronavirus : Edouard Philippe officialise le prolongement du confinement jusqu’au 15 avril
il y a 17 heures 23 min
pépites > Religion
"Urbi et Orbi"
Vatican : le pape François va présider une prière planétaire et bénir le monde entier face au Covid-19
il y a 19 heures 7 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le bulldog baille et quand les clous d’or piquent le ciel : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 20 heures 18 min
pépite vidéo > Santé
Immense tristesse
Julie, 16 ans, est la plus jeune victime du Covid-19 en France
il y a 21 heures 15 min
décryptage > Europe
Commission européenne

Union européenne : l’intérêt général otage des bien-pensants ?

il y a 22 heures 47 min
décryptage > Social
Impact de la crise sanitaire

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

il y a 1 jour 5 min
Editorial

La révolution qui vient : la France enfin décidée à recourir à la flexibilité du travail

Publié le 18 janvier 2013
Après trois mois de négociations parfois tendues sur la réforme du marché du travail, les organisations patronales ont obtenu ce qu'elles souhaitaient : plus de flexibilité. Les entreprises en difficulté pourront conclure des accords d'ajustement du temps de travail et des rémunérations, pour deux ans au maximum.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après trois mois de négociations parfois tendues sur la réforme du marché du travail, les organisations patronales ont obtenu ce qu'elles souhaitaient : plus de flexibilité. Les entreprises en difficulté pourront conclure des accords d'ajustement du temps de travail et des rémunérations, pour deux ans au maximum.

C’est déjà l’un des mots les plus importants en ce début d’année, même si François Hollande s’est bien gardé de le prononcer dans ses vœux aux forces vives. Car la flexibilité faisait partie de ces termes à l’odeur de soufre, comme s’il représentait aux yeux d’une grande partie des socialistes l’antichambre du chômage. Et pour en adoucir la résonance dans l’opinion, il a été associé, à l’issue d’un marathon épique entre partenaires sociaux, à une notion presque antinomique, celle de la sécurité de l’emploi, en forgeant un vocable nouveau, celui de "flexisécurité".

Derrière ce camouflage apparent se dessine pourtant le début d’une véritable révolution, largement saluée par la presse étrangère. Même si elle est entrée par la petite porte et avec un luxe de précautions, la flexibilité risque de faire rapidement des pas de géants. Renault vient d’en fournir une illustration, alors que l’encre du compromis était à peine séchée. Car le groupe se trouve dans une situation intolérable faute d’avoir pu procéder aux ajustements indispensables depuis le début de la crise. Les surcapacités représentent près du double de la production. Dès lors que le gouvernement mène la guerre contre les fermetures d’usines, il ne reste plus qu’à obtenir des salariés des concessions en matière de rémunération et de localisation pour abaisser les coûts. Renault mène ainsi le chantage auprès de ses personnels pour les rapprocher de la situation qui prévaut dans les usines espagnoles où les salaires vont être réduits de 25%. Et Carlos Ghosn n’a pas pris de gants avec l’Etat, pourtant actionnaire à 15%. Les représentants de la puissance publique au conseil d’administration n’ont même pas été consultés, alors qu’il annonçait une réduction des effectifs du groupe de 7 500 personnes. Un test crucial va ainsi se jouer. Pris de court, l’exécutif n’a pas réagi pour l’instant, signifiant une acceptation tacite, à l’inverse de l’attitude franchement hostile qu’il avait manifestée à l’égard de Peugeot. Du côté de PSA, on entend pourtant mettre aussi en œuvre la flexibilité en proposant un gel des salaires, un allongement de la durée du travail en cas d’augmentation de l’activité et une remise en cause des RTT. Et le mouvement devrait faire tâche d’huile.

Pourtant, les choses pourraient se corser au Parlement, où certains députés trouvent que l’on donne la part trop belle à la flexibilité : lorsqu’il faudra écrire la loi issue du compromis des partenaires sociaux, des amendements vont fleurir pour tenter de durcir l’aspect sécuritaire. Ce sera un combat d’arrière-garde, car les faits imposent de faire tomber les rigidités qui ont entrainé la disparition de 600 000 emplois industriels en dix ans. L’accord des partenaires sociaux a été bien perçu à l’étranger, les marchés financiers se sont calmés, ramenant les taux d’intérêt au niveau le plus bas, alors que la France sera avec 200 milliards le plus gros emprunteur de l’année. Il  faut agir vite, car la fenêtre de tir peut se refermer à tout moment en raison de l’instabilité internationale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

04.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Attention chiffre choc : et le nombre réel de policiers pour assurer le confinement et l’ordre public dans Paris n’est plus que de...

07.

Les secrets du modèle coréen : des masques et des tests pour tout le monde, mais pas de confinement ni de vie privée

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

Covid-19 : l'Aide sociale à l’enfance au bord de l'explosion

03.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

04.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
sbgf43
- 19/01/2013 - 15:05
Et dans le secteur public c'est quand?
Curieusement ce sont toujours les salariés du secteur privé qui sont concernés...il est vrai que le secteur public et tellement performant qu'il n'y a pas lieu a le moderniser naturellement...sans rire
Toma H
- 18/01/2013 - 18:25
Ah la flexibilité du travail!
cette expression désormais galvaudée pour dire qu'on va baisser les salaires, augmenter la précarité, réduire les droits des travailleurs pour pouvoir laisser les actionnaires s'en mettre plein les poches et les marchés continuer à nous détruire. Le rêve des néocapitalistes! Le tout accompagné de l'austérité qui permet d'imposer au peuples des mesures qu'ils n'ont pas réussi à mettre en place pendant ces trente dernières années. Enfin! Et c'est la gauche qui va mettre tout cela en place. Quelle ironie!
Lepongiste
- 18/01/2013 - 17:21
La flexibilité ne serait jamais passée avec la droite !!
Les syndicats dociles aujourd'hui seraient montés au créneau et auraient multiplié les grèves et les manifs...