En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

05.

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 1 heure 41 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 3 heures 19 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 6 heures 12 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 7 heures 20 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 8 heures 33 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 9 heures 15 sec
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 10 heures 15 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 10 heures 23 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 10 heures 48 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 2 heures 20 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 3 heures 35 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 6 heures 17 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 7 heures 38 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 8 heures 10 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 8 heures 52 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 9 heures 59 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 10 heures 23 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 10 heures 47 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 10 heures 49 min
© Reuters
Entre 340 000 et 800 000 personnes ont défilé dans les rues parisiennes avant de rejoindre le Champ de mars.
© Reuters
Entre 340 000 et 800 000 personnes ont défilé dans les rues parisiennes avant de rejoindre le Champ de mars.
En masse

Manifestation contre le mariage homosexuel : malgré des opposants venus en nombre, l'exécutif reste inflexible

Publié le 14 janvier 2013
Entre 340 000 et 800 000 opposants au mariage et à l'adoption pour les couples homosexuels ont défilé dans les rues de Paris dimanche contre le projet de loi. L'Elysée a fait savoir que l'ampleur de cette manifestation "ne modifiait pas pour autant la volonté du gouvernement d'avoir un débat au Parlement pour permettre le vote de la loi".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Entre 340 000 et 800 000 opposants au mariage et à l'adoption pour les couples homosexuels ont défilé dans les rues de Paris dimanche contre le projet de loi. L'Elysée a fait savoir que l'ampleur de cette manifestation "ne modifiait pas pour autant la volonté du gouvernement d'avoir un débat au Parlement pour permettre le vote de la loi".

Les organisateurs ont revendiqué 800.000 manifestants, la police, elle, en a dénombré 340.000. Ce qui est certain c'est que les opposants au mariage et à l'adoption pour les homosexuels étaient présents en force dans les rues parisiennes dimanche. Les trois cortèges au départ de la Porte Maillot (XVIe), de la place d'Italie (XIIIe) et de Denfert-Rochereau (XIVe) ont rallié en fin d'après-midi le Champ-de-Mars (VIIe). Devant une foule compacte, les porte-parole de "La Manif pour tous" ont lu une lettre à François Hollande lui demandant de "suspendre ce projet de loi qui divise les Français". "François, ta loi on n'en veut pas", scandaient des manifestants. "Vous ne pouvez ignorer cette foule considérable!", a déclaré Frigide Barjot, qui avait revêtu pour l'occasion un voile de mariée.

Mais leur revendication, à savoir l'arrêt du processus parlementaire et la révision du projet de loi, ne semble pas avoir eu d'écho. En effet, l'Elysée reconnait une manifestationmaria "consistante".  "Elle exprime une sensibilité qui doit être respectée" mais "elle ne modifie pas pour autant la volonté du gouvernement d'avoir un débat au Parlement pour permettre le vote de la loi", commentait ainsi dimanche en fin d'après-midi l'Elysée. "Ça n'empêchera pas le débat au Parlement", a précisé une conseillère de la présidence de la République.

Christiane Taubira a quant à elle écarté l'idée d'un référendum sur le sujet, en estimant qu'il serait contraire à la Constitution. "La Constitution encadre, précise les domaines dans lequel un référendum est possible. Ce n'est pas le cas", a affirmé sur TF1 la garde des Sceaux, une des ministres chargées du projet de la loi sur le mariage et l'adoption d'enfants pour les couples homosexuels. Sur i>Télé pourtant, Henri Guaino dément les propos tenus par la ministre de la Justice et estime que la voie du référendum est tout à fait "constitutionnel".

"Un test pour François Hollande", selon Copé

Cette "Manif pour tous" constitue le plus important rassemblement à droite sur un sujet de société depuis celui pour la défense de "l'école libre" qui avait rassemblé au moins 850.000 personnes, de source policière, à Paris en 1984. Et les chefs politiques d'opposition étaient présents dans le cortège. "Ça a valeur de test pour François Hollande", a ainsi affirmé le président de l'UMP Jean-François Copé, qui a défilé avec des élus de son parti dans une marche précédée d'une banderole "Tous gardiens du code civil". Présente également dans la manifestation, une large part des dirigeants et parlementaires UMP. Mais comme prévu plusieurs têtes d'affiche manquaient à l'appel : François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Rachida Dati et Luc Chatel. Même division au Front national, dont le vice-président Louis Alliot a défilé, mais pas sa présidente, Marine Le Pen.

La président du FN a volontairement été absente pour cette manifestation : "Moi j’ai voulu que mon absence soit symbolique […]. C’est le rôle d’un responsable politique que d’avoir le courage et la lucidité d’expliquer aux Français les pièges dans lesquels on cherche à les faire tomber et d’attirer leur attention sur la tentative de diversion que représente aujourd’hui le débat sur le mariage homosexuel".

François Bayrou, président du MoDem appelle le président à écouter la rue. "Ces manifestants-là, il faut aussi que le gouvernement les écoute, il faut aussi que François Hollande les entende parce qu'ils sont des Français et que le rôle du président de la République, c'est d'entendre les Français. Je pense que le président de la République se tromperait à choisir le dialogue de sourds." a-t-il déclaré sur France Inter.

Civitas, l'Institut, proche des catholiques intégristes, et déclaré persona non grata par les organisateurs de la "Manif pour tous", a pour sa part manifesté à part, après le reste du cortège, et sous étroite surveillance policière. Les manifestants, brandissant croix et photos de Benoît XVI, ont défilé en chantant des prières.

Revivez la manifestation comme si vous y étiez.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (103)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Satan
- 17/01/2013 - 11:09
"malgré des opposants venus en nombre"
Surtout une belle brochette de retraités qui vit de la dette et qui a foutus les nouvelles générations dans la merde. Moi j'appelle pas ça des opposants mais plutôt des parasites!
Satan
- 17/01/2013 - 11:08
@Vertigo: je n'aime pas les casseurs manifestants!
Ce genre d'uluberlu comme on n'a pu en voire dimanche matin est la honte de la France et fait de nous la risée à l'internationale!
Hormis les intégristes tout le monde, de droite comme de gauche, en convient: cette manifestation est d'un ridicule à toute épreuve!
Et je pense que c'est à vous de sortir, aujourd'hui en France il y a plein de monde qui travaillent! Sortez de votre bulles de nantis! Vous tenez le discours typiques de ces générations qui ont participé à l'endettement du pays! Triste constat. Mias vous avez le droit de manisfester si cela vous fait plaisir! Manifestez: "Pas content", "Pas content", "Pas content", "Pas content"! Je ne vous félicite pas...
Vertigo
- 16/01/2013 - 19:28
Par Satan - 15/01/2013 - 23:55
Décidément cette obsession délirante sur le fait que les gens ne travaillent pas associée à votre apparente méconnaissance du rythme ordinaire d'un individu qui travaille devient très étrange et suspecte.
Rappelez-vous, cette manifestation a eu lieu un dimanche, jour ordinaire de repos pour les travailleurs, cela vous aurait-il échappé?
J'en viens à me demander ce pourrait bien nourrir un tel délire.