En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 29 min 19 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 1 heure 4 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 2 heures 52 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 5 heures 7 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 5 heures 52 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 6 heures 22 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 6 heures 18 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 1 heure 9 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 1 heure 8 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 3 heures 24 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 4 heures 26 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 4 heures 52 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Religion
Double impasse

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

il y a 6 heures 22 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 23 heures 14 min
© Reuters
Depuis 1790, le taux d'intérêt long terme moyen des bons du Trésor américain est d'environ 5%.
© Reuters
Depuis 1790, le taux d'intérêt long terme moyen des bons du Trésor américain est d'environ 5%.
Les dessous de l'économie

La politique monétaire américaine est-elle autre chose qu’un populisme ?

Publié le 11 janvier 2013
Les politiques de taux bas tant vantées (et largement appliquées) par les banques centrales préparent des lendemains économiques difficiles.
Présent dans 14 pays et sur les 5 continents, les rédacteurs d’Agora éditent chaque jour leurs propres dépêches en langue anglaise pour couvrir  tous les évènements de l’actualité économique et financière intéressants pour les investisseurs particuliers...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Agora
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Présent dans 14 pays et sur les 5 continents, les rédacteurs d’Agora éditent chaque jour leurs propres dépêches en langue anglaise pour couvrir  tous les évènements de l’actualité économique et financière intéressants pour les investisseurs particuliers...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les politiques de taux bas tant vantées (et largement appliquées) par les banques centrales préparent des lendemains économiques difficiles.

Dernièrement, je suis tombé sur un graphique saisissant, établi par Bianco Research LLC, représentant les taux d'intérêt long terme américains sur 222 années, de 1790 à 2012.

Source Publications Agora

Étonnant, n'est-ce pas ? Je pourrais écrire des pages entières sur ce graphique. Mais l'idée principale ici est que, depuis 1790, le taux d'intérêt long terme moyen des bons du Trésor américain est d'environ 5%. Si l'on se penche sur toute l'histoire des Etats-Unis, les taux d'intérêt ne sont pratiquement jamais descendus en dessous de 3%, sauf pendant l'effort national de la Seconde guerre mondiale. Gardez ces 5% à l'esprit !

Les taux historiquement faibles actuels

Quels sont les taux d'intérêt actuels des T-Bonds US ? Selon le Trésor américain, ils se situent bien en dessous de 3%.

Les taux historiques des obligations américaines se situent en moyenne à 5% au cours des 222 dernières années. Pourtant, en ce moment même, selon le Trésor américain, les obligations court terme ne rapportent pratiquement rien. Les obligations à moyen terme (entre un et cinq ans !) rapportent moins de 1%. Et les obligations entre sept et 30 ans rapportent entre 1,05% et 2,80%.

Nous sommes là bien en dessous de la moyenne historique de 5%. Les rendements obligataires sont tout ce qu'il y a de plus bas. Que se passera-t-il si à l'avenir on assiste à un léger retour des taux du Trésor US à la moyenne historique ? Que se passera-t-il si les taux d'intérêt actuels quasi-nuls se mettent à monter ?

On savonne la planche pour le Néant

Que nous apprennent ces taux d'intérêt très bas, cette anomalie historique ? Cela me rappelle les mots du grand économiste autrichien Ludwig von Mises. Il écrivait : "l'opinion publique veut toujours de l'argent facile, c'est-à-dire des taux d'intérêt faibles".

Clairement, nous avons une politique gouvernementale de l'argent facile et de populisme monétaire. Le gouvernement américain -- et on peut en dire autant de l'Europe ou du Japon -- souhaite que les taux d'intérêt faibles masquent le véritable coût des niveaux, effroyables et irresponsables, d'endettement et de dépenses au niveau fédéral. Les taux d'intérêt bas ne servent qu'à savonner une planche de financement qui ne mène nulle part.

Les bons du Trésor US offrant aujourd'hui des taux d'intérêt ultra-faibles, ils induisent un niveau à l'agonie pour les taux d'intérêt dans le reste de la société. Pourquoi s'embêter à épargner ? Se pourrait-il que la monnaie américaine soit "bon marché" en termes d'intérêts parce que sur le long terme elle ne vaut plus autant qu'avant ? Voyez-vous le problème que cela pose ?

Je me souviens de mes cours d'économie à Harvard. Mon professeur, le regretté Otto Eckstein (qui avait travaillé pour les présidents Kennedy et Johnson), nous apprenait que l'argent bon marché détruit le capital. C'est là un point essentiel. Si l'on ne comprenait pas cela, on n'avait rien compris au cours.

Autrement dit, nous vivons dans un monde avec des capitaux ultra-présents. Le capital nécessite de l'épargne et de l'investissement. Toutefois, des taux d'intérêt faibles ébranlent la volonté et la capacité des gens à épargner et à investir. A bien des égards, les taux d'intérêt faibles sont donc -- sur une longue période de temps -- fortement destructeurs de capital.

Ludwig von Mises (à nouveau lui) a déclaré : "certes, les gouvernements peuvent réduire les taux d'intérêt sur le court terme. Ils peuvent émettre encore plus de papier monnaie. Ils peuvent ouvrir le chemin à l'expansion du crédit par les banques. Ils peuvent ainsi créer un boom artificiel et l'apparence de la prospérité. Mais un tel boom ne peut que s'effondrer tôt ou tard et entraîner une crise".

Tôt ou tard ? Je penche plutôt pour tôt.

[NDLR : Pour lire d’autres d'analyses sur l'actualité économique et financière mondiale, continuez votre lecture...]

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
laurentso
- 11/01/2013 - 10:59
Ah bon, des taux d'intérêt faibles
ébranlent la capacité des gens (qu'es aco, "les gens?") à investir. Ah bon. Curieux article qui mélange les politiques monétaires, américaines, européennes et japonaises, dans le même sac.
Au fait, c'est qui ce "je" qui ne dit pas son nom ? Madame Agora ? Celle qui nous explique que tout va s'effondrer, mais qu'heureusement, il existe des opportunités...
Equilibre
- 11/01/2013 - 10:08
Deux questions:
Que va-t-il se passer si ces taux augmentent?
Peuvent-ils faire autre chose?