En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

07.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

01.

« Politico Scanner »

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 20 min 55 sec
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 4 heures 24 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 5 heures 21 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 5 heures 45 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 6 heures 24 min
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 21 heures 41 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 4 heures 28 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 5 heures 7 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 6 heures 3 min
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 20 heures 19 min
pépite vidéo > Faits divers
Catastrophe climatique
L'est de l'Espagne sous le choc de la tempête Gloria
il y a 1 jour 40 min
© Reuters
Que révèle le slut-shaming qui consiste à donner des leçons de comportement sexuel aux femmes ?
© Reuters
Que révèle le slut-shaming qui consiste à donner des leçons de comportement sexuel aux femmes ?
Chasse aux s......

Pouffes à l'index : une police de la morale règne-t-elle chez les adolescentes ?

Publié le 14 janvier 2013
C'est une tendance qui nous vient de Grande-Bretagne et des Etats-Unis communément appelée le "slut-shaming" (stigmatisation des salopes) et qui pousse les adolescentes à dénoncer sur la Toile des comportements de filles qu'elles jugent incorrects.
Jocelyn Lachance est un socio-anthopologue de l'adolescence et de la jeunesse et chercher à l'université de Pau. Il est également auteur de plusieurs ouvrages dont "Codes, corps et rituels dans la culture jeune" (Editions Pul). On retrouve également son...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jocelyn Lachance
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jocelyn Lachance est un socio-anthopologue de l'adolescence et de la jeunesse et chercher à l'université de Pau. Il est également auteur de plusieurs ouvrages dont "Codes, corps et rituels dans la culture jeune" (Editions Pul). On retrouve également son...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est une tendance qui nous vient de Grande-Bretagne et des Etats-Unis communément appelée le "slut-shaming" (stigmatisation des salopes) et qui pousse les adolescentes à dénoncer sur la Toile des comportements de filles qu'elles jugent incorrects.

Atlantico : Une police morale règne-t-elle chez les adolescentes aujourd'hui ? 

Jocelyn Lachance : La question de la moralité, au sens premier du terme, c'est-à-dire la recherche de ce qui est bien et de ce qui est mal, s'est toujours imposée à l'adolescence à la différence que le contexte contemporain n'offre plus toujours et à tous les adolescents et adolescentes des réponses claires. Ainsi, si pendant longtemps, on se tournait à tout coup vers les adultes (les aînés) pour trouver de telles réponses, de plus en plus souvent, c'est à travers l'interaction, voire la confrontation avec les pairs, que le "débat" s'impose. C'est donc sans surprise que des débordements peuvent apparaître. Notons que la question de la moralité s'articule généralement autour de ce que certains anthropologues nomment les trois grands tabous de l'humanité : la violence, la mort et, bien entendu, la sexualité.

N'est-ce pas paradoxal à l'heure de la banalisation du sexe et d'une libération de plus en plus poussée des mœurs ?

Non parce que l'idée de la banalisation du sexe et d'une libération des moeurs ne va pas de soi ou, du moins, elle va de pair avec son lot de questionnements. Comme le soulignent des anthropologues comme Thierry Goguel d'Allondans en France, la sexualité se lit partout mais se dit nulle part. C'est-à-dire que, oui, la sexualité est omniprésente autour de nous, mais cela ne veut pas dire que nos contemporains arrivent toujours à lui accorder du sens. Au contraire, les questions concernant la sexualité se multiplient, notamment autour de l'identité sexuée : qu'est-ce qu'un homme ? qu'est-ce qu'une femme ? Ou encore des modalités de rencontres : comment et où rencontrer l'autre ? À l'adolescence, ces questions sont omniprésentes : les questions posées par les jeunes dans les numéro verts comme "Fil santé jeune" le rappellent chaque jour... Dans l'absence de réponse, l'adoption de position radicale est malheureusement parfois rassurante...

Assiste-t-on à un phénomène comparable en France ? Depuis quand ? 

Ce type de régulation existe chez les adolescentes partout en Occident, et elle ne s'exprime pas seulement sur Internet. Par contre, il est toujours difficile de donner une date précise à de tels phénomènes car, bien souvent, ces derniers n'attiraient pas notre attention par le passé. Mais prenez le temps de questionner vos aînés autour de vous, et rapidement vous verrez que ce type de régulation des codes vestimentaires, mais aussi des attitudes, entre les filles, n'est pas nouveau et connaissait déjà avant internet des expressions parfois violentes. Les études sur l'imposition de normes à l'adolescence, comme celles de Pasquier en France, rappellent que le regard des uns sur les autres et des unes sur les autres ne s'impose pas toujours sans violence. Concernant ce qui est visible sur Internet, il existe effectivement une crainte explicite chez les adolescentes lorsqu'elles mettent en ligne certaines photos d'elles-mêmes et qu'elles cherchent précisément la limite "acceptable" : rester sexy sans devenir vulgaire...

Que révèle le slut-shaming qui consiste à donner des leçons de comportement sexuel aux femmes ? Est-ce un phénomène sexiste ou les hommes peuvent également en être victimes sous d'autres formes ?  

Je ne sais pas si le slut-shaming consiste davantage à donner des leçons de comportements sexuels aux femmes qu'à révéler le questionnement de jeunes filles qui cherchent à travers l'affirmation d'une position ferme des retours et donc des réponses à un questionnement qui les taraude. Le caractère "public" de ce type d'échange montre bien qu'il s'agit de la revendication d'un point de vue que l'on veut faire exister, car ces jeunes n'évitent pas la confrontation, au contraire. Chez les garçons, des échanges du même type peuvent avoir lieu, mais elles toucheront généralement la question de la virilité et de l'identité sexuée, que nous pouvons lire comme la version masculine du slut-shaming.

Quelles peuvent être les conséquences psychologiques du "slut-shaming " sur les adolescents ? 

Mes collègues psychologues seraient sans doute mieux placé que moi pour répondre, mais une chose est certaine : ce phénomène du slut-shaming est représentatif de ce que change Internet depuis quelques années, et Internet ne fait pas apparaître de nouveaux comportements, mais plutôt leur donne une nouvelle visibilité. De tels échanges dans la cour d'école ne retiennent pas notre attention, soit parce que les adultes ne les ont pas entendus, soit parce qu'ils les ont ignorés... Les traces rendues visibles sur le net nous forcent à nous interroger et à prendre position. Mais je crois que cela nous dit que les espaces de débat sur de tels sujets ne sont peut-être plus assez nombreux pour ces adolescentes qui se posent des questions importantes. Ce phénomène peut être pris bêtement comme un problème majeur, un scandale, le symbole d'une décadence (comme nous le faisons malheureusement trop souvent). Je proposerais plutôt de le voir comme un message que nos adolescentes nous envoient et auxquels il importe de répondre.

Ce phénomène pose-t-il la question du contrôle du web, en particulier pour protéger la vie privée des enfants et les adolescents  ? 

Non car ce serait nous priver d'une vitrine sur la réalité de nos jeunes. Si nous voulons fermer les yeux, ou encore accuser Internet (comme nous avons accusé jadis le téléphone et la télé) alors prenons le chemin du contrôle et de l'interdiction, mais il s'agit, à mon avis, d'une grave erreur. Les questions que posent fondamentalement des phénomènes comme le slut shaming tournent autour du relationnel, des modalités d'échanges et de communication entre jeunes, et ici, le phénomène pose en plus la question de l'identité sexuée chez les jeunes filles. C'est à partir de ces questions que nous devrions intervenir. La stigmatisation des outils nous fait oublier les êtres humaines qui les utilisent. Soucions-nous d'abord de ce qu'ils nous disent. Il est préférable de former de futurs citoyens qui sauront mieux utiliser les possibilités qu'offre Internet que de les censurer sans chercher à comprendre davantage ce qui les motive...

Propos recueillis par Ann-Laure Bourgeois et Alexandre Devecchio

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

07.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

01.

« Politico Scanner »

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
sluco
- 12/01/2013 - 11:05
Allez un petit effort...
Il reste les scories suivantes:

1)
Je ne sais pas si le slut-shaming consiste davantage à donner des leçons de comportement_s_ sexuel_s_

La matière enseignée reste au singulier.

Des leçons de peinture, de musique, de conduite. Ce n'est pas parce qu'il existe plusieurs musiques, peintures, qu'elles doivent être au pluriel.

2)
"La stigmatisation des outils nous fait oublier les êtres humain_e_s qui les utilisent."

Etre est un nom qui reste singulier. Une femme est un être humain, de sexe féminin, certes, mais ne vous déplaise, pas "une être humaine".

A moins que vous vouliez ré-inventer l'orthographe. C'est vrai que votre article n'en était pas loin. :-))

Titan75
- 11/01/2013 - 17:11
Tout cela vient
De l'islam qui impose sa "morale" dans les banlieues, y compris chez les non-musulmans.
ISABLEUE
- 11/01/2013 - 14:55
Cette "moralisation" entre jeunes a toujours existé
et c'est une vieille qui vous le dit, l'ayant vécu il y a bien longtemps, en internat. La différence aujourd'hui est qu'il y a plus de cruauté et de violence car certains pensent qu'ils ont tous les droits : le problème est l'éducation.
Voir par ex les parents complètement dépassés....