En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 11 heures 22 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 12 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 14 heures 58 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 15 heures 10 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 16 heures 10 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 17 heures 17 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 18 heures 37 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 18 heures 59 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 19 heures 3 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 19 heures 3 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 11 heures 53 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 12 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 15 heures 2 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 15 heures 39 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 16 heures 52 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 18 heures 7 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 18 heures 44 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 19 heures 19 sec
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 19 heures 3 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 19 heures 3 min
© DR
Le livret A a recueilli presque 44 milliards d'euros de collecte en 11 mois.
© DR
Le livret A a recueilli presque 44 milliards d'euros de collecte en 11 mois.
Epargne compliquée

L'assurance-vie victime de la hausse du livret A : le gouvernement va-t-il sacrifier le financement de l'économie au profit des logements sociaux ?

Publié le 26 décembre 2012
Le livret A - dont le plafond sera relevé de 25% au 1er janvier 2013 - a recueilli presque 44 milliards d'euros de collecte en 11 mois, là où l'assurance-vie en a perdu 3,6 milliards sur la même période.
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le livret A - dont le plafond sera relevé de 25% au 1er janvier 2013 - a recueilli presque 44 milliards d'euros de collecte en 11 mois, là où l'assurance-vie en a perdu 3,6 milliards sur la même période.

Atlantico : Alors que le livret A a recueilli presque 44 milliards d'euros de collecte en onze mois, l'Assurance-vie a perdu 3,6 milliards d'euros de collecte. Les hausses successives du plafond du livret A opérées par le gouvernement - une première hausse de 25% en octobre, puis de nouveau 25% à partir du 1er janvier - sont-elles responsables de cette perte de vitesse de l'assurance-vie ?

Philippe Crevel : Les bons résultats du mois d'octobre et du mois de novembre pour le Livret A et le LDD s'expliquent, en grande partie, par l'effet d'aubaine constitué par le relèvement des plafonds.

Bien évidemment, le contexte économique et financier a également pesé sur les choix des ménages. La stagnation économique et la montée du chômage ont incité les Français à renforcer leur épargne de précaution, au détriment de l'épargne longue. Le rapprochement des taux de rendement des différents produits d'épargne en relation avec la baisse générale des taux d'intérêt sur le marché n'a fait qu'accentuer cette tendance. Enfin, les annonces de relèvements d'impôts se traduisent fréquemment par une augmentation de l'épargne de court terme. Il ne faut pas crier à la perte de vitesse de l'assurance-vie ; qui pèse plus de 1380 milliards d'euros quand l'encours du Livret A et du LDD est de 330 milliards d'euros.

L'assurance-vie est, aujourd'hui, un produit mature avec une montée en puissance des prestations. Il faut noter que le montant des cotisations reste élevé, autour de 10 milliards d'euros par mois.
 

Le livret A finance la construction de logements sociaux tandis que l'assurance-vie constitue une épargne de "longue durée". Quelles sont les conséquences et les risques pour le financement de l'économie ?

La forte collecte du Livret A et du Livret de Développement Durable détourne une partie de l'épargne des entreprises. L'économie française souffre d'un manque d'épargne longue qui contribue à accentuer l'insuffisance en fonds propres de nos entreprises, et en particulier de nos PME. Cette mauvaise allocation de l'épargne coûte cher au pays car nous sommes contraints de transformer de l'épargne court terme en investissements à long terme, qu'ils prennent la forme de logements sociaux ou de participations dans des entreprises.

La liquidité totale du Livret A avec sa garantie de capital a un coût souvent ignoré. Les placements en actions et en obligations d'entreprises devraient être d'autant plus encouragés que les banques réduisent leurs crédits aux entreprises pour des raisons prudentielles, et que les compagnies d'assurances pourraient limiter leur exposition en actions pour les mêmes raisons avec l'application éventuelle de Solvency II. 

La politique fiscale du gouvernement favorise-t-elle certains produits d'épargne plutôt que d'autres ?

Le gouvernement a, avec l'augmentation des plafonds du Livret A et du LDD, favorisé l'épargne réglementée tout en augmentant la fiscalité qui pèse sur les actions et les obligations avec la suppression du prélèvement libératoire pour les intérêts, les dividendes et les plus-values. Avec le passage du forfait social de 8 à 20 %, il a fortement pénalisé l'épargne salariale et certains produits d'épargne retraite comme le PERCO. En  revanche, le Gouvernement n'a pas pour le moment modifié le régime fiscal de l'assurance-vie, ni celui du Plan d’Épargne en Actions ou du Plan d’Épargne Retraite Populaire.
 
Dans un second temps, de manière un peu schizophrène, le gouvernement et le président de la République ont indiqué qu'ils entendaient, dans les prochains mois, favoriser l'épargne en actions dans le prolongement des recommandations du rapport Gallois sur la compétitivité. Il conviendra de suivre dans les prochaines semaines la présentation du rapport sur l'épargne longue de Karine Berger et Dominique Lefebvre.
 
Entre les premières mesures et les déclarations d'intentions, il en résulte, pour le moment, une politique peu lisible, fortement instable qui n'encourage pas les épargnants français à se porter vers des placements long-terme. De plus, les Français ont une aversion naturelle vis-à-vis de tous les placements à risques. Pour modifier réellement les comportements, il faudrait avant de la stabilité et de la simplicité, est-ce des vœux pieux ou des souhaits pour la nouvelle année 2013.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
quesako
- 26/12/2012 - 21:07
Normal, on ne sait pas ce que la gauche réserve à l'As. Vie !
Si ils suppriment le prélèvement forfaitaire, ça peut nous faire basculer dans une tranche d'imposition supérieure. Et comme la rémunération de l'assurance-vie "pépère" n'est pas très élevé, autant financer les logements réservés à la diversité.
laïcité
- 26/12/2012 - 17:18
au profit des logements sociaux !
effectivement c'est la priorité de la gauche-bobo qui veut toujours accueillir toute la misère du monde car les nouveaux arrivants, vite naturalisés, voteront bien sûr socialo, c'est ainsi que les traîtres socialos vont détruire l'identité la culture et les valeurs millénaires de la France tout ça pour avoir plus de chance d'être réélus !
ACL
- 26/12/2012 - 14:11
@sicenetoi
Vous répondez vous même à votre objection : les HLM doivent permettre aux "smicards" d'être décemment logés grâce à la solidarité nationale.
Quant aux autres (et ils sont plus nombreux) les contraindre à demander un HLM, c'est la perversité que je dénonce : créer artificiellement une clientèle pour les politico-cumulards qui ont besoin de se faire réélire alors que leur bilan réel est minable.
Les études (rares et pour cause) réalisées sur la situation des "bailleurs sociaux " permettent d'observer des situations financières que l'on pourrait qualifier de brillante (sauf exception là où la gestion est calamiteuse) et des possibilités d'investissement dans de nouvelles constructions énormes.
Mais , c'est plus simple de gérer une large trésorerie et de se faire des amis dans les banques que de travailler à monter des opérations complexes.