En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
ça vient d'être publié
light > Insolite
L'habit ne fait pas le moine
Elle simule un voyage à Bali depuis Ikea
il y a 5 heures 39 min
pépites > International
La gestion politique du Coronavirus
Un avocat chinois arrêté pour avoir critiqué la gestion de l'épidémie par les autorités
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Le fantôme d'Aziyade" de Pierre Loti : Quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 8 heures 50 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 26 min
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 13 heures 3 min
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 13 heures 27 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 15 heures 48 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 1 jour 7 heures
pépites > International
Le Camp des saints
La population grecque redoute l'invasion migratoire
il y a 6 heures 2 min
pépites > Politique
Nouveau rebondissement
La compagne de Piotr Pavlenski mise en examen
il y a 6 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline : Un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

il y a 9 heures 19 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

il y a 11 heures 47 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

il y a 13 heures 3 min
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 13 heures 42 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 15 heures 21 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 1 jour 6 heures
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 jour 7 heures
Hostile République

Retrait des portraits de l'Abbé Pierre pour une visite de François Hollande : il est temps que la gauche arrête de délirer avec la laïcité

Publié le 25 décembre 2012
Pour le président de la République, s’afficher auprès d’une organisation religieuse serait politiquement dangereux. Cet épisode fait poser la question de ce qu'est la laïcité en France.
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour le président de la République, s’afficher auprès d’une organisation religieuse serait politiquement dangereux. Cet épisode fait poser la question de ce qu'est la laïcité en France.

Monseigneur Vingt-Trois s’est indigné ce week-end de ce que les équipes de presse de l’Elysée ont fait retirer le portrait de l’abbé Pierre alors que le François Hollande visitait un local de l’association Emmaüs. Visiblement, l’image du fondateur était trop dérangeante… Cet épisode révèle une fois de plus, au-delà de l’hostilité de la Gauche vis-à-vis des catholiques, une incompréhension totale de ce qu’est la laïcité en France.

Peut-être s’agit-il seulement d’un pur souci d’image : la photo du vieil abbé ne passait pas bien à l’écran. Mais l’aurait-on fait pour une autre personnalité ? Peut-être que l’Elysée ne voulait pas que le président s’affiche avec un personnage catholique symbolique à l’heure des débats de société virulents. Mais, à l’approche de Noël, ce n’est pas très adroit. En réalité, on voit bien que ce qui pose problème, c’est que l’abbé Pierre est un personnage religieux.

Il semble que la Gauche n’aime pas les Catholiques. Il y a eu Cécile Duflot qui s’en prenait à l’Eglise et menaçait de la réquisitionner, oubliant que l’Eglise en fait énormément pour aider les plus fragiles dans la société et certainement plus que les Verts. Il y a aussi évidemment le débat sur le mariage homosexuel, dans lequel le droit de l’Eglise à s’exprimer est dénié. Il y a enfin cette nouvelle anecdote.

Ces comportements sont regrettables, car ils poussent les fidèles loin d’une Gauche qui, à une époque, avait su les accueillir. Aujourd’hui, ces "cathos de Gauche" sont en décalage avec la ligne de la majorité : au PS, ils font part de leurs extrêmes réserves (pour ne pas dire leur opposition) sur le mariage homosexuel (voir la contribution des Poissons Roses, signée notamment par Michel Rocard ou Jean-Pierre Mignard, leur tribune avec Frigide Barjot, et leur appel à des états généraux). La Gauche semble les abandonner, ne leur proposant plus aucun discours, au profit des minorités qu’elle semble leur préférer. Dans le même temps, les catholiques votent plus à droite, faisant du vote religieux un vote identitaire.

L’épisode n’est pas anodin ni propre à la Gauche : il est révélateur d’une laïcité toujours plus fermée. La laïcité repose sur un double principe : liberté de culte d’une part, neutralité des collectivités publiques et de leurs représentants d’autre part.

  • Le premier pilier semble trop souvent oublié et conduit à ce que l’Etat ne cesse de vouloir contrôler ce qui se dit chez les "intégristes" catholiques ou dans les mosquées, de décider quand et comment les cultes doivent se faire. En France, l’Etat ne cesse de se mêler de religion.
    • Quant au second pilier, il fait l’objet d’une extension continue depuis la fin des années 1990, au détriment de la liberté de culte : certains usagers du service public sont désormais tenus d’être neutres eux aussi (les élèves des écoles) ; la droite a même commencé à étendre l’obligation de neutralité à l’espace public (la loi sur la burqa), reprise en cœur par le Sénat de gauche qui a voulu interdire même à certaines personnes de pratiquer dans l’espace privé, au prétexte qu’elles recevraient un agrément public.


La Gauche avait promis qu’une fois au pouvoir, elle rétablirait la sérénité en matière de laïcité. Les épisodes récents montrent que si la cible a plus ou moins bougé de l’islam vers le catholicisme, la laïcité reste toute aussi incomprise et les religions tenues en hostilité…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (82)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
shoom
- 27/12/2012 - 09:38
ou va la france
tous droit dans le mur,retirer le portrait de l'abbé pierre NON TROP C EST TROP,je me tue a le dire se son des hitlerien ses socialiste,et demain c est quoi on nous obligera a jeter la croix de jesus detruire les eglise pour faire les saloperie de mosqué bruler la bible,bruler les ecoles catholique,il serai temps de prevoir une grande manifestation pour dire notre mecontentement MARRE PLUS QUE MARRE.ET VIVE LA FRANCE AUX VRAI FRANCAIS
Morlez
- 27/12/2012 - 03:04
Rdv le 13 janvier
ma manif pour tous, le 13 janvier
chorizo
- 26/12/2012 - 17:16
soeur royale
Pourquoi les intellos (toujours de gauche) n'ont pas remplacé le portrait de l'Abbé Pierre par celui de soeur Ségolène de la Royalitude?