En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Crise énergétique
Et maintenant... Le blackout
Publié le 18 mars 2011
Privé de 20 % au moins de sa capacité de production d'électricité, frappé par une vague de froid accompagnée de chutes de neige, le Japon doit apprendre dans l'urgence a économiser l'énergie... Le gouvernement a lancé un appel au civisme demandant aux Japonais de réduire leur consommation d'électricité. Une situation qui devrait perdurer plusieurs mois et peut-être plusieurs années.
Gilles Berhault est Président du Comité 21, Comité français pour le développement durable.Il est également Président d’ACIDD, association communication et innovation pour le développement durableGilles Berhault est aussi l'auteur de Développement...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Berhault
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Berhault est Président du Comité 21, Comité français pour le développement durable.Il est également Président d’ACIDD, association communication et innovation pour le développement durableGilles Berhault est aussi l'auteur de Développement...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Privé de 20 % au moins de sa capacité de production d'électricité, frappé par une vague de froid accompagnée de chutes de neige, le Japon doit apprendre dans l'urgence a économiser l'énergie... Le gouvernement a lancé un appel au civisme demandant aux Japonais de réduire leur consommation d'électricité. Une situation qui devrait perdurer plusieurs mois et peut-être plusieurs années.

Le Japon est confronté à une question très simple à cause de la crise majeure qu'il est en train de traverser : Centrales nucléaires détruites ou à l'arrêt, centrales thermiques endommagées ou privées de carburant, les raffineries étant elles-mêmes détruites.

Peut-il « fonctionner » avec 15 ou 20 % d’énergie en moins, pendant plusieurs mois, voire plusieurs années ? Peut-il en faire un nouveau modèle urbain exemplaire ? Comment aller plus loin dans la modernisation de la ville, en la rendant plus économe en énergie ?

Des solutions existent, apportant chacune une part de la solution globale. Elles sont opérationnelles, et croisent apport de technologies numériques et changements de comportements.

La première dimension de la ville durable et connectée est la mobilité. Le transport pendulaire –domicile – travail - nous prend beaucoup d’heures de vie, souvent en voiture, générant des coûts environnementaux et sanitaires considérables, mais aussi du stress, des problèmes de santé. Ce sont aussi les déplacements pendant la journée, avec tous les modes de transports, difficile à mélanger par incompatibilité ou manque d’information accessible en temps réel. Faisons le pari qu’un million de personnes pourrait gagner une heure de voiture par jour (au moins 1 milliard de litres de carburant par an) grâce au télétravail. De nouveaux concepts de lieux de travail mutualisés restent à créer à proximité du domicile, au Japon comme ailleurs dans le monde.

La deuxième dimension est celle de l’information énergétique pour agir sur les comportements. Elle est maintenant de plus en plus coproduite par les usagers eux-mêmes et géolocalisée. Nous en avons besoin en permanence pour bien vivre et gérer la ville : aspects environnementaux, sociaux, économiques et culturels.  Aujourd’hui chacun veut justement participer, donner son avis en temps réel. Savez vous qu'à Singapour, où il fait actuellement 40° dans la journée, la moitié de la population est habillée avec des vêtements "d'hiver", car les climatiseurs dont tous les bâtiments sont équipés tournent à fond ? Le Japon avait déjà montré l'exemple voici quelques années, en décidant que les climatisations des buildings seraient réglées sur... 28°. A Singapour, les autorités ont fixé le seuil à 24°.

La troisième dimension est celle du pilotage de réseaux intelligents d’énergies et de fluides, les « smart grids ». Pendant longtemps, nous avons cru que les ressources étaient infinies, qu’il suffisait de produire de l’électricité en grandes quantités et de la « pousser » vers les utilisateurs. Cette logique de la ressource abondante s’est totalement transformée. Ce qui fonde aujourd’hui l’économie est exactement le contraire : l’efficacité. Comment économiser et réduire nos consommations ? Nous avons besoin d’outils d’information et de pilotage et de bâtir des réseaux d’information efficaces. Les technologies numériques sont capables de prendre les décisions et d’agir avec précision et anticipation sur la gestion du chauffage, de l’éclairage et de l’eau.

Evidemment, des choix politiques sont à faire dans les villes : la suppression de l’éclairage public sur les autoroutes, la plus grande accessibilité des informations sur les transports, la réduction de l’éclairage public, ainsi que les boucles locales à partir d’énergie comme le photovoltaïque, la biomasse et l’éolien.

La ville reste à réinventer, espérons que les Japonais montreront la voie, le destin leur ayant forcé la main.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
05.
Accusation de plagiat : Kev Adams trouve "inacceptable" le procès fait à Gad Elmaleh
06.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
07.
Game of thrones : six trônes de fer ont été cachés de par le monde
01.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires