En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Crise énergétique

Et maintenant... Le blackout

Publié le 18 mars 2011
Privé de 20 % au moins de sa capacité de production d'électricité, frappé par une vague de froid accompagnée de chutes de neige, le Japon doit apprendre dans l'urgence a économiser l'énergie... Le gouvernement a lancé un appel au civisme demandant aux Japonais de réduire leur consommation d'électricité. Une situation qui devrait perdurer plusieurs mois et peut-être plusieurs années.
Gilles Berhault est Président du Comité 21, Comité français pour le développement durable.Il est également Président d’ACIDD, association communication et innovation pour le développement durableGilles Berhault est aussi l'auteur de Développement...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Berhault
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Berhault est Président du Comité 21, Comité français pour le développement durable.Il est également Président d’ACIDD, association communication et innovation pour le développement durableGilles Berhault est aussi l'auteur de Développement...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Privé de 20 % au moins de sa capacité de production d'électricité, frappé par une vague de froid accompagnée de chutes de neige, le Japon doit apprendre dans l'urgence a économiser l'énergie... Le gouvernement a lancé un appel au civisme demandant aux Japonais de réduire leur consommation d'électricité. Une situation qui devrait perdurer plusieurs mois et peut-être plusieurs années.

Le Japon est confronté à une question très simple à cause de la crise majeure qu'il est en train de traverser : Centrales nucléaires détruites ou à l'arrêt, centrales thermiques endommagées ou privées de carburant, les raffineries étant elles-mêmes détruites.

Peut-il « fonctionner » avec 15 ou 20 % d’énergie en moins, pendant plusieurs mois, voire plusieurs années ? Peut-il en faire un nouveau modèle urbain exemplaire ? Comment aller plus loin dans la modernisation de la ville, en la rendant plus économe en énergie ?

Des solutions existent, apportant chacune une part de la solution globale. Elles sont opérationnelles, et croisent apport de technologies numériques et changements de comportements.

La première dimension de la ville durable et connectée est la mobilité. Le transport pendulaire –domicile – travail - nous prend beaucoup d’heures de vie, souvent en voiture, générant des coûts environnementaux et sanitaires considérables, mais aussi du stress, des problèmes de santé. Ce sont aussi les déplacements pendant la journée, avec tous les modes de transports, difficile à mélanger par incompatibilité ou manque d’information accessible en temps réel. Faisons le pari qu’un million de personnes pourrait gagner une heure de voiture par jour (au moins 1 milliard de litres de carburant par an) grâce au télétravail. De nouveaux concepts de lieux de travail mutualisés restent à créer à proximité du domicile, au Japon comme ailleurs dans le monde.

La deuxième dimension est celle de l’information énergétique pour agir sur les comportements. Elle est maintenant de plus en plus coproduite par les usagers eux-mêmes et géolocalisée. Nous en avons besoin en permanence pour bien vivre et gérer la ville : aspects environnementaux, sociaux, économiques et culturels.  Aujourd’hui chacun veut justement participer, donner son avis en temps réel. Savez vous qu'à Singapour, où il fait actuellement 40° dans la journée, la moitié de la population est habillée avec des vêtements "d'hiver", car les climatiseurs dont tous les bâtiments sont équipés tournent à fond ? Le Japon avait déjà montré l'exemple voici quelques années, en décidant que les climatisations des buildings seraient réglées sur... 28°. A Singapour, les autorités ont fixé le seuil à 24°.

La troisième dimension est celle du pilotage de réseaux intelligents d’énergies et de fluides, les « smart grids ». Pendant longtemps, nous avons cru que les ressources étaient infinies, qu’il suffisait de produire de l’électricité en grandes quantités et de la « pousser » vers les utilisateurs. Cette logique de la ressource abondante s’est totalement transformée. Ce qui fonde aujourd’hui l’économie est exactement le contraire : l’efficacité. Comment économiser et réduire nos consommations ? Nous avons besoin d’outils d’information et de pilotage et de bâtir des réseaux d’information efficaces. Les technologies numériques sont capables de prendre les décisions et d’agir avec précision et anticipation sur la gestion du chauffage, de l’éclairage et de l’eau.

Evidemment, des choix politiques sont à faire dans les villes : la suppression de l’éclairage public sur les autoroutes, la plus grande accessibilité des informations sur les transports, la réduction de l’éclairage public, ainsi que les boucles locales à partir d’énergie comme le photovoltaïque, la biomasse et l’éolien.

La ville reste à réinventer, espérons que les Japonais montreront la voie, le destin leur ayant forcé la main.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

02.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

06.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

07.

Contamination au tritium des rivières françaises : anatomie d’une opération destinée à générer une peur infondée sur le nucléaire

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires