En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 6 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 7 heures 13 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 7 heures 39 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 9 heures 8 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 10 heures 19 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 12 heures 10 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 13 heures 34 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 14 heures 48 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 15 heures 45 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 16 heures 46 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 7 heures 27 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 8 heures 37 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 9 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 11 heures 4 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 12 heures 50 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 15 heures 31 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 16 heures 3 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 17 heures 2 min
Abonnés absents

Libye : mais où sont donc les avions arabes ?

Publié le 14 mars 2011
L’aviation de Kadhafi pilonne les insurgés à bout de souffle. Les pays occidentaux hésitent à intervenir : mais est-ce bien à eux de le faire ? Les États arabes tergiversent : mais pourquoi n’interviennent-ils pas ?
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’aviation de Kadhafi pilonne les insurgés à bout de souffle. Les pays occidentaux hésitent à intervenir : mais est-ce bien à eux de le faire ? Les États arabes tergiversent : mais pourquoi n’interviennent-ils pas ?

Dans le ciel de Libye on entend le bruit des avions. Ils bombardent, tuent, et sèment la terreur. Il est vrai que les avions, tous les avions, sont faits pour ça, pour bombarder et pour tuer. Mais au dessus du sol libyen, le seul bruit qu’on entend est celui des avions de Kadhafi. Ils font leur métier et la mort est leur métier.

Pas d’autres avions pour les abattre ou les clouer au sol. Le conseil de sécurité de l’Onu se perd en palabres. La communauté européenne discute, l’Otan réflechit et Sarkozy menace. Et puis ? Et puis rien, ou si peu de choses. Certains s’en indignent, amoureusement séduits par le souffle chaud des révolutions arabes. Que fait la France ? Que fait Obama ? Que fait l’Otan ?

"Le fardeau de l'homme blanc"

Pourtant les hésitations occidentales sont parfaitement compréhensibles, légitimes et en tout cas excusables. En effet, pourquoi les avions supposés mater Kadhafi devraient-ils prioritairement porter les couleurs américaines, anglaises, ou françaises ? Sauf, bien sûr, à considérer comme Rudyard Kipling, chantre inspiré du colonialisme européen, que c’est « le fardeau de l’homme blanc », son devoir impérial donc, que de porter la bonne parole et le feu des armes dans de lointaines contrées à civiliser…

Partirions nous seuls pour la Libye, sans un petit panachage d’avions égyptiens, saoudiens, politiquement corrects, qu’aussitôt une partie et agitée et agissante des peuples arables s’insurgerait contre la croisade de l’Occident.

D’autres, moins nombreux, fous d’Allah et du Jihad, promettraient de terribles vengeances pour laver l’affront fait à la terre musulmane par des avions « chrétiens », car comme chacun sait, Benoit XVI dispose d’une redoutable flotte aérienne qu’il peut faire décoller à tout moment de la place Saint Pierre de Rome…

Que fait l'Arabie Saoudite ?

Il y a pourtant d’autres avions que les nôtres. Des centaines, des milliers. A quelques minutes de vol de la tragédie libyenne. Les avions des pays de la Ligue Arabe. A elle seule, l'Égypte, pays frontalier de la Libye aligne 567 appareils de combat et des centaines d’hélicoptères. La Tunisie voisine dispose d’une armée de l’air efficace. Quant à l’Arabie Saoudite, elle est tout simplement dotée de la plus puissante armée du monde arabe. Pour ne citer que ces trois là…

Pourquoi ces avions n’ont-ils pas décollé ? Pourquoi ne décollent-ils pas ? Pourquoi n’y a t-il pas dans les rues du Caire, de Damas, d’Aman ou de Tunis des centaines de milliers de manifestants criant leur solidarité avec le peuple frère de Libye.

Élargissons le débat. Pourquoi est-ce la Communauté Européenne qui est le principal contributeur financier de l’enclave souffrante de Gaza, et non pas l’Arabie Saoudite, suintante de pétrodollars, ou Bahrein, qui à coup de milliards s’est acheté Zidane et l’organisation de la Coupe du monde de football ?

Où se cache l'unité arabe ?

Pourquoi les musulmans de Bosnie et du Kosovo, sauvés les uns par des livraisons d’armes, les autres par des raids des avions occidentaux vivent-ils sous perfusion européenne et non pas arabe ? Oui, pourquoi les avions arabes ne se sont-ils pas rendus maîtres du ciel libyen, alors que contrairement aux appareils occidentaux, ils n’avaient, eux, nul besoin d’un cache-sexe diplomatique ou d’une bénédiction onusienne ? Oui, pourquoi n’agissent-ils pas ?

Manifestement, il leur est plus facile d’organiser la colère des foules contre les caricatures de Mahomet. Ça ne mange pas de pain et c’est bon pour l’unité nationale et l’unité arabe. Ça n’a pas été tellement bon pour les milliers de cadavres qui pourrissent sur le sable libyen. Dans les westerns classiques et anciens, il y avait toujours une scène indispensable dans un saloon.  Ça dégainait, ça tirait de toutes parts… Mais le pianiste, les doigts rivés sur ses touches, continuait à jouer. Sur un mur au dessus de lui, l’écriteau bien connu « ne tirez pas sur le pianiste, il fait ce qu’il peut ! ».

Les gouvernements arabes sont des virtuoses du piano.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
yunus
- 16/03/2011 - 09:53
Et l'homme dans tout ça?
Lybie, Barhein, Côte d'Ivoire, Japon...(Yemen..) mettent en lumière un peu plus en évidence que le risque de perdre ou sacrifier des vies est acceptable. La priorité se reporte sur les intérêts divers, se résumant ou se ramenant à l'intérêt financier.
Le "débat" sur le nucléaire est inutile, les intérêts liés au nucléaire ont indiqué la direction à suivre.
Faiilite d'un monde politique inféodé.
Le Gendre Parfait
- 15/03/2011 - 16:54
Qu'est ce que c'est que ce torchon?
Je n'ai jamais lu un article de politique internationale aussi nul.
La position occidentale excusable? Comme pour la Tunisie et l'Egypte.
L'Arabie intervenir? POur donner un signal aux contestations locales et les encourager? La Tunisie a une armee de l'air efficace? Bien sur
Les peuple arabes ont manifeste du Maroc a la Jordanie, ne mentez pas svp
Une derniere: Bahrain n'est pas le Qatar
FIGAROCB
- 15/03/2011 - 10:33
excellent article
Voilà un article comme je les aime : il dit la vérité et soulève des questions que personne ne pose dans les pays occidentaux.
Comme vous le dîtes, il est plus facile de s'en prendre aux occidentaux sous le prétexte fallacieux de l'Islam, plutôt que d'aller aider "les peuples" frères, même si cela doit détrôner un dictateur.
Quel courage ces dirigeants du Magrheb !