En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

ça vient d'être publié
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 1 heure 20 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 10 heures 31 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 11 heures 21 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 12 heures 11 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 13 heures 19 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 14 heures 9 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 23 heures 49 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 1 jour 1 heure
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 9 heures 59 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 10 heures 56 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 12 heures 25 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 13 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 23 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 1 jour 20 sec
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 1 jour 5 heures
Assimil

Parlez-vous Front national ?

Publié le 14 mars 2011
"Système UMPS", "vague bleu marine" : le succès dans les sondages de Marine Le Pen passe aussi par les mots qu'elle emploie...
Christian Delporte est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin et directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines. Il dirige également la revue Le Temps des médias.Son dernier livre est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Delporte
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Delporte est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin et directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines. Il dirige également la revue Le Temps des médias.Son dernier livre est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Système UMPS", "vague bleu marine" : le succès dans les sondages de Marine Le Pen passe aussi par les mots qu'elle emploie...

« Contre le système UMPS, la vague bleu marine ». Le slogan n'est pas nouveau. On pouvait le voir le 12 février dernier, bien avant le fameux sondage qui affolerait le monde politique. Une éternité… Marine Le Pen clôturait le Conseil national du Front national et, du même coup, lançait la campagne de son parti pour les élections cantonales. Bien en vue derrière elle, tandis qu’elle parlait, trônait une affiche où figurait ce fameux slogan. La formule était donc déjà là, mais personne ne l’avait remarquée.

Comment répandre un slogan...

A peine l’enquête d’Harris Interactive rendue publique, Jean-Marie Le Pen, pas tombé de la dernière pluie, la lance aux journalistes, comme un appât sur lequel ils se précipitent. Le jour même, l’AFP la reprend à son compte, titrant l’une de ses dépêches : « La vague « bleue Marine » (sic) du FN continue à alarmer les politiques ». Les médias suivent. Même Jean-François Copé tombe dans le piège des mots, affirmant, le 10 mars : « il faut (…) faire dégonfler la vague « bleu Marine » ».Bref, un slogan du FN s’est imposé dans l’imaginaire collectif en un temps record.

On pourrait juger purement anecdotique cet épisode sémantique mais, dans la stratégie frontiste, l’emprise des mots a toujours accompagné la conquête des esprits. En son temps, Bruno Mégret l’avait bien compris. A la fin des années 1980, il avait supervisé la rédaction d’un fascicule de formation. Les futurs cadres du FN y apprenaient à distinguer le vocabulaire à bannir ou, au contraire, à promouvoir.

Plus de « travailleurs », mais des « Français actifs » ; plus de « conquêtes sociales », mais des « avantages sociaux » ; plus de « patrons » mais des « employeurs ». Il fallait rompre avec les stigmates marxistes et le « droit de l’hommisme » (« exclu », « exclusion », « humanité »…), imposer des mots orientant le débat public (« identité »), s’approprier les références nationales (dire « notre pays » plutôt que « ce pays »), instiller des signaux à destination des initiés (« cosmopolisme », lobby »), etc.

Quand la forme du discours influe sur le fond

Le vocabulaire du FN a toujours été un indicateur sensible de sa stratégie, et il l’est encore. Dans le discours du 12 février, déjà évoqué, Marine Le Pen a employé des slogans destinés à nourrir l’imaginaire de l’opinion (le « système UMPS ») ou des marqueurs significatifs pour ses troupes (« hypercaste », « hyperclasse »). Mais, contrairement à son père, elle a nettement allégé le registre initiatique ou clivant au profit des mots ordinaires de la proximité et de la vertu : une seule fois « clandestin » ou « immigré », mais 13 fois « morale » ou « morale publique », 10 fois « service » (« public », « d’aide sociale »…), 8 fois « justice » (sociale) ou « injustice », mais aussi « transparence », « corruption » ou « bonne gestion de l’argent public ».

Certes, le contexte joue dans le choix des mots qui portent les thèmes. Toutefois, ici, ils le dépassent. Le discours social de proximité développé par Marine Le Pen vise à installer une image rassurante, celle d’une femme pure, empathique et protectrice du peuple.

Les « mots » que tente de s’approprier subrepticement le nouveau leader du FN indiquent un repositionnement stratégique qui s’articule sur le fort besoin de protection des Français. C’est en y répondant que ses adversaires réduiront l’influence de Marine Le Pen. Pas en jouant sur les peurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
slavkov
- 14/03/2011 - 11:37
ras-le-bol
... voilà où nous ont menés 30 ans de compromissions de concessions, d'accommodements à gauche et à droite pour acheter la "paix sociale" et favoriser le "vivre ensemble" - la est france au bout du rouleau, alors virons les coupables - pour commencer ...
Jiv.
- 14/03/2011 - 11:24
Le front national dit surtout
Le front national dit surtout clairement ce que les think tank de l'UMP distillent depuis trois ans.
La gauche étant un poids mort dans la vie politique de ce pays, la droite ayant préparé un terrain fertile, le FN va logiquement faire la récolte peinard dans un an.
Les idées extrêmes profitent aux partis extrêmes, pas à ceux qui les édulcorent.
Chamaco
- 14/03/2011 - 11:11
on pourrait étendre
Toute la classe politique s'est adonnée à ce jeu :éléments de langage fournis à chaque événement et parti politique. Et les porte-parole anonnent péniblement les mêmes mots...
La bien pensance a aussi fait le tri des mots et ravagé la langue... plus de "chômeurs" mais des "sans emploi", plus de "gitans" mais "des gens du voyage"... etc.
Atténuer, édulcorer, "euphémiser" pour faire accepter...