En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 27 min
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 6 heures 40 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 8 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 11 heures 51 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 12 heures 34 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 13 heures 8 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 14 heures 18 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 16 heures 41 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 17 heures 16 min
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 3 heures 45 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 7 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 11 heures 27 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 12 heures 11 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 12 heures 48 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 13 heures 52 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 14 heures 38 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 15 heures 57 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 16 heures 55 min
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 10 heures
Fauché comme les blés

Les aléas climatiques sur le continent américain peuvent-ils être une chance pour les céréaliers français et européens ?

Publié le 12 novembre 2012
Cette semaine la tonne de blé a atteint 276 euros à Paris, se rapprochant ainsi de son cours le plus haut de l'histoire qui avait été atteint en 2007 (286 euros).
Philippe Chalmin est professeur d’histoire économique à l’Université Paris-Dauphine où il dirige le Master Affaires Internationales. Membre du Conseil d’Analyse Economique auprès du Premier Ministre, il est le président fondateur de CyclOpe, le ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Chalmin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Chalmin est professeur d’histoire économique à l’Université Paris-Dauphine où il dirige le Master Affaires Internationales. Membre du Conseil d’Analyse Economique auprès du Premier Ministre, il est le président fondateur de CyclOpe, le ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette semaine la tonne de blé a atteint 276 euros à Paris, se rapprochant ainsi de son cours le plus haut de l'histoire qui avait été atteint en 2007 (286 euros).

Atlantico : Le cours de la tonne de blé mercredi à atteint 276 euros à Paris. En cause : une récolte désastreuse en Europe de l'Est, notamment en Russie, mais surtout en Ukraine (un des plus gros exportateurs). Aujourd'hui, les phénomènes climatiques, peuvent-ils être une chance pour les céréaliers français et plus largement européens ?

Philippe Chalmin : Lorsque l’on parle de changements climatiques, on fait référence à des phénomènes de longues périodes. En réalité, ce que nous avons vécu ces cinq dernières années, ce sont des accidents climatiques majeurs qui ont affecté la production de blé. En 2007/2008, un phénomène climatique a affecté les productions du Sud ; en 2010, la canicule a touché la Russie et cette année, c’est indirectement la sécheresse aux Etats-Unis qui a affecté avant tout le maïs et le soja (ce qui a eu une incidence sur le blé). La sécheresse dans la zone de la Mer Noire a également contribué à la situation que nous connaissons actuellement. Nous sommes dans une logique d’accident climatique. Chaque année nous avons des risques d’accidents climatiques, qu’il s’agisse de mousson ou de gel par exemple. Quand on parle de changement climatique, on parle de phénomènes de longue durée et on fait essentiellement référence au réchauffement des températures.

Dans le cas d’un réchauffement des températures, la question est difficile à trancher. Si effectivement nous avons des augmentations régulières de températures, ceci pourrait avoir des conséquences négatives pour un certain nombre de producteurs, notamment sur les pays marginaux en termes de climat, je pense à l’Australie en particulier, ou aux pays du Maghreb. Néanmoins, cela peut aussi avoir des conséquences positives. Certains producteurs peuvent voir la production de blé remonter plus au nord, en Russie, au Canada.

Avec le réchauffement climatique, vaudrait-il envisager de produire d'autres céréales qui pourraient être cultivées dans des conditions plus chaudes, comme l’orge par exemple ?

Le problème c’est qu’on n’en fera pas le même usage. Le blé est utilisé à la fois pour l’alimentation humaine (le pain, les gâteaux, les pâtes, le blé dur, la semoule, etc…) et l’alimentation animale.  Dans le cas de l’alimentation animale, nous pourrions passer à l’orge sans trop de problème. En réalité, je pense qu’il est un peu excessif de dire aujourd’hui que la situation sur le marché du blé, avec les prix que nous connaissons, est liée aux changements climatiques. Elle est probablement davantage liée au fait que ces 20 dernières années nous avons considérablement délaissé les politiques agricoles. Les faibles prix du blé et des produits agricoles en général ont provoqué une forme de désinvestissement agricole et c’est cela que nous payons. Et le moindre accident climatique a des conséquences très graves.

Selon le coordonnateur du rapport de groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR) "Certains aliments ne pourront plus être cultivés là où ils l'ont été pendant des générations". Selon la géographie agricole va-t-elle considérablement modifiée ? 

Il est clair que le réchauffement climatique modifiera la géographique agricole mondiale. Mais il faut dire que la géographie agricole mondiale se modifie en permanence. A priori, ceci ne devrait pas modifier de manière drastique le potentiel de production européen en général, et français en particulier. Je pense qu’il n’y aura pas de modifications radicales en France et que le pays restera sur le long terme un exportateur net important sur le marché mondial. La position européenne se trouverait même renforcée par rapport aux besoins du sud de la Méditerranée. Ce réchauffement profiterait plutôt aux zones nord de l’Europe plutôt qu’au Sud. Mais ces prévisions sont faites en tenant comptes des technologies végétales d’aujourd’hui et non pas de demain.

Nous connaissons actuellement la troisième flambée des prix sur les marchés céréaliers mondiaux en cinq ans. Ce n’est plus uniquement un hasard, c’est parce dans les années 1990 et au début des années 2000, nous avons trop délaissé l’agriculture et nous n’avons pas suffisamment investi dans ce secteur, notamment dans les politiques agricoles des pays en développement. Et il s’agit moins d’un investissement que de la mise en place des politiques de soutien à l’agriculture.

En revanche, d’autres cultures pourraient profiter de ces changements climatiques comme par exemple la banane, le mil, l'igname, les lentilles ou certaines variétés de pois et de haricots. Finalement le changement climatique pourrait-il davantage bénéficier aux pays du Sud ?

Éventuellement oui, mais il ne faut pas se faire d’illusions en la matière parce que certes on peut toujours produire mais il faut aussi consommer, donc il faut analyser la manière dont les modèles de consommation vont évoluer. Je ne sais pas si nous mangerons du manioc à déjeuner ! 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
walküre
- 12/11/2012 - 12:12
Quand on en sera au manioc
on s'inquiétera. Quoique si l'on regarde les premiers effets du néo-bolchevisme actuel, on n'en est peut-être pas loin.