En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > Culture
"Vol au-dessus d'un nid de coucou"
Bernard Tapie est contraint de reporter ses engagements au théâtre pour suivre un nouveau traitement
il y a 8 min 35 sec
pépites > Economie
Lourdes conséquences ?
Impact du Coronavirus: la Banque de France devrait réviser à la baisse sa prévision de croissance pour 2020
il y a 1 heure 15 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte évoque la responsabilité d'un hôpital dans la propagation du coronavirus en Italie
il y a 2 heures 20 min
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 4 heures 44 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 6 heures 29 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 9 heures 46 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 10 heures 21 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 21 heures 7 min
pépite vidéo > Media
Lanceur d'alerte
WikiLeaks : où en est l'affaire Julian Assange ?
il y a 53 min 30 sec
pépites > Politique
Détermination
Réforme des retraites : Edouard Philippe indique qu'il prendra ses "responsabilités" sur le recours au 49-3
il y a 1 heure 54 min
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 2 heures 40 min
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 5 heures 10 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 8 heures 31 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 10 heures 7 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 10 heures 35 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 22 heures 3 min
Procès

Affaire Merah : les polémiques publiques sur les dysfonctionnements affaiblissent-elles la lutte anti-terroriste ?

Publié le 04 novembre 2012
Alors que des "défaillances" sont pointées dans la façon dont a été menée l'affaire Merah, un procès de l’organisation même de nos services de renseignement se met en place.
Jean-Charles Brisard est spécialiste du terrorisme et ancien enquêteur en chef pour les familles de victimes des attentats du 11 septembre 2001. Il est Président du Centre d'Analyse du Terrorisme (CAT) 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Charles Brisard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Charles Brisard est spécialiste du terrorisme et ancien enquêteur en chef pour les familles de victimes des attentats du 11 septembre 2001. Il est Président du Centre d'Analyse du Terrorisme (CAT) 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que des "défaillances" sont pointées dans la façon dont a été menée l'affaire Merah, un procès de l’organisation même de nos services de renseignement se met en place.

L’affaire Merah a suscité une vive polémique sur de prétendues défaillances de nos services de renseignement. Les rapports déclassifiés de la DCRI apportaient déjà un démenti cinglant aux observateurs qui avaient mis en cause les processus de détection, puisque Mohamed Merah avait été parfaitement identifié comme personne à risque. Ces documents montraient en revanche que les défaillances provenaient du suivi de cet individu et des limites techniques et juridiques de la surveillance des sujets potentiellement à risque.[1]

Dans le même esprit, le ministre de l’intérieur Manuel Valls a décidé de rendre public le mois dernier le rapport de l'inspection générale de la police nationale (IGPN) qui, tout en confirmant l’efficacité de la détection, souligne des défaillances dans le suivi de Mohamed Merah, et apporte des éléments de réflexion visant à renforcer les outils de surveillance et améliorer la coordination entre la DCRI et ses services territoriaux.

Au constat technique dressé par les services du ministère de l’intérieur se substitue progressivement depuis quelques jours un procès de l’organisation même de nos services de renseignement, dont on perçoit parfaitement les objectifs politiques. Celui de remettre en cause la réforme de 2008 instituant la DCRI qui, en rapprochant la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) des Renseignements Généraux (RG), a permis de doter notre pays d’un « FBI à la française », un système de renseignement central disposant d’un fort maillage territorial afin de recentrer le renseignement sur ses missions. Nul ne saurait aujourd’hui sérieusement contester cette avancée qui a permis d’adapter le renseignement français aux évolutions de la menace, notamment terroriste, avec le passage d’un terrorisme importé à un terrorisme implanté, nécessitant à la fois une approche globale des réseaux terroristes et une perception locale des dynamiques de radicalisation.

Cette réforme n’allait pas de soi, et le rapprochement des personnels de la DST et des RG s’est heurté à de nombreuses résistances, culturelles et fonctionnelles, et demeure encore contesté, y compris au sein de la DCRI. La révélation de divergences internes au sujet de l’évaluation de Mohamed Merah entre l’antenne de Toulouse et la direction centrale n’est sans doute pas étrangère à cette situation. Porter sur la place publique des délibérations et débats internes au sujet de l’évaluation d’un sujet à risque n’est pourtant ni sain pour nos institutions, ni conforme au secret qui s’impose aux sources comme aux méthodes du recueil et du traitement du renseignement.

Le glissement d’un débat technique vers une controverse politique sur l’organisation de notre renseignement apporte surtout de l’eau au moulin de ceux qui tentent d’affaiblir voire de déstabiliser une institution qui a déjà largement prouvé son bien-fondé et son efficacité,   et porte en germe un risque majeur pour la crédibilité de nos institutions.

En effet, procéder à l’aggiornamento de la doctrine et de l’organisation de notre renseignement que certains appellent de leurs vœux serait le pire des signaux adressé à nos partenaires et nos ennemis, au moment même où nous sommes et serons confrontés dans les mois à venir à des menaces liées à la montée des phénomènes de radicalisation interne, à l’instabilité politique des régimes issus des printemps arabes, ainsi qu’à l’engagement de la France contre les terroristes d’Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) et de leurs alliés au Sahel.

Il ne s’agit pas d’éluder la nécessaire amélioration juridique, technique et administrative de notre renseignement prônée par les services du ministère de l’intérieur. C’est même une exigence permanente face à l’évolution constante des menaces. Pour autant, il ne faudrait pas tomber dans le piège des agitateurs politiques qui voudraient relancer au pire moment un débat dont les faits, notamment les succès de la DCRI sur le front des menaces intérieures et extérieures, ont déjà amplement démontré la vacuité.



[1] « Le nouveau Mohamed Merah est-il en ce moment même tapi dans l’ombre ? », Jean-Charles Brisard, Atlantico, 13 août 2012

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Titan75
- 04/11/2012 - 19:37
Au delà de l'affaire Merah et de ses possibles défaillances
les services français (secrets, police, gendarmerie) font un excellent boulot. Si il y a eu si peu de passages à l'acte depuis 15 ans, ce n'est pas par hasard. On peut toujour faire mieux, on peut faire des erreurs, mais globalement ils sont très bons.
General3Gaulle
- 04/11/2012 - 17:18
Le nombre de policier augmentent t'il aussi vite que
Le nombre de policier augmentent t'il aussi vite que le nombre de djuhadiste potentiel ?
A l'évidence non.

Il faut donc faire des choix.

Mais une fois de plus on passe a coté du débat.

Et une fois de plus le communautarisme juif fait le proces de la police Française.

Une fois de plus on se pose les mauvaises questions, on se trompe de cible et on peut compter sur la surepresentation des juifs dans la presse pour etre contreproductif.

Je serais juif je crois que la premiere menace pour mon avenir c'est les gens autoproclames representatif qui pretendent parler pour moi. En clair le communautarisme.

Quand je vois l'absence de remise en question des communautarismes qui va de pair avec la tyrannie des minorites...

Moi je suis desole mais quand on connait le role du communautarisme juif dans les officines antiraciste (interpretation travestie du racisme) qui a interdit au peuple français d'avoir une politique d'immigration qui defend les interets du peuple français et aujourd'hui voir la communauté juive jouer les patriotes car ils decouvrent avec horreur que l'immigration massive a fait venir chez nous des musulmans dont l'antisemtisme est bien plus important ...
vigil
- 04/11/2012 - 17:13
poser la question c'est déjà y répondre.
S'il est bien une caractéristique des socialistes, c'est bien l'art de tout politiser, tout salir, dans le but, pensent-ils naivement ou plutôt égoistement, d'en retirer un bénéfice.
Cet épisode n'en est que la énième illustration pour accréditer l'idée que l'héritage sarkoziste", comme ils disent, est décidément indéfendable quelque soit le registre.
L'opinion, cependant, n'est pas dupe même s'il est probable que la guéguerre des polices constitue par ailleurs un vrai problème.
Par contre il en restera l'idée que notre système de défense contre le terrorisme est faillible, ce qui confortera les apprentis Merhad à passer à l'acte un peu plus vite qu'ils ne l'auraient fait sans cette polémique idiote.