En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

07.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 1 heure 2 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 1 heure 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 2 heures 26 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 4 heures 36 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 5 heures 21 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 6 heures 50 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 7 heures 22 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 8 heures 29 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 8 heures 53 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 9 heures 22 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 1 heure 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 2 heures 12 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 3 heures 8 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 5 heures 9 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 6 heures 39 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 6 heures 52 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 8 heures 25 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 8 heures 40 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 9 heures 55 sec
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 9 heures 27 min
EDITORIAL

Quand les centristes font planer un parfum de Jasmin sur l’Assemblée…

Publié le 09 mars 2011
L’épisode du retrait de l’article sur la déchéance de la nationalité de la Loi sur l’immigration est plus qu’une simple péripétie parlementaire. Il est surtout le révélateur des pulsions de rébellion des centristes de l’UMP. Et peut-être même l’acte fondateur d’une confédération centriste.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’épisode du retrait de l’article sur la déchéance de la nationalité de la Loi sur l’immigration est plus qu’une simple péripétie parlementaire. Il est surtout le révélateur des pulsions de rébellion des centristes de l’UMP. Et peut-être même l’acte fondateur d’une confédération centriste.

Epreuve de force avec utilisation de l’article 49.3 ou retrait du texte, le gouvernement a tranché : il a renoncé hier à l’article sur la déchéance de la nationalité de la loi sur l’immigration. A priori, il aurait pu s’agir d’une simple péripétie comme il s’en produit régulièrement dans une démocratie parlementaire, lorsqu’une majorité se cabre contre un projet gouvernemental. Mais l’épisode est plus qu’une habile manœuvre parlementaire ; elle tente de masquer les fissures qui se font jour au sein de la majorité, et dont la manifestation spectaculaire est l’émergence d’une nouvelle force centriste, qui fait désormais face à une aile nettement plus droitière qui a pris pour dénomination la Droite Populaire.

 

C’est l’article de la loi sur l’Immigration, prévoyant la déchéance de la nationalité pour les assassins de policiers naturalisés depuis moins de dix ans, qui a mis le feu aux poudres. Cette mesure avait été réclamée avec fracas l’été dernier par Nicolas Sarkozy, dans un discours devenu fameux à Grenoble, à la suite de la mort d’un policier, abattu par un malfaiteur lors d’un braquage dans la région. Cette disposition, intégrée à la loi sur l’Immigration, avait déjà été rejetée par un certain nombre de députés de la majorité, dès le vote de la loi en première lecture en novembre. Elle avait été retoquée au Sénat, à la fois pour des raisons philosophiques (le refus d’instaurer deux catégories de Français), et constitutionnelles (la remise en cause du principe d’égalité).

 Les centristes trouvent la potion amère

Remaniement de novembre mal digéré, et climat de radicalisation du débat politique avec la montée du FN, les centristes commencent à trouver la potion amère. Ils ne sentent pas assez représentés au gouvernement, et se retrouvent encore moins dans le ton parfois employé par l’UMP sur les questions identitaires ces dernières semaines. De quoi provoquer une crispation certaine autour du texte qui revenait devant l’Assemblée hier -alors que le Ministère de l’Intérieur a changé de titulaire.

 

Les centristes ont besoin d’air et la question de la présence d’un candidat centriste est clairement posée malgré les logiques de vote utile induite par les sondages, qui montrent qu’un 21 avril à l’envers est possible.

La confédération centriste, l'UDF d'autrefois ?

Jean-Louis Borloo, qui a retrouvé sa liberté de parole, se découvre une véritable vocation de chef de file. Hervé Morin dont la notoriété est moindre dans l’opinion, travaille lui aussi à la mise sur pied de ses réseaux à travers le pays. Ils se sont entourés d’experts et de conseillers. Pour l’heure, ils travaillent en ordre dispersé mais ils se parlent, et un comité de liaison se réunit tous les quinze jours. En ligne de mire, la création d’une Confédération Centriste, à l’image de l’UDF d’autrefois. La maison est loin d’être construite mais les fondations viennent d’en être jetées, alors que peu d’observateurs auraient parié sur leur détermination il y a encore quelques semaines.

 

L’exécutif a donc préféré mettre un couvercle sur la cocote bouillonnante que devient sa majorité, avec une UMP de plus en plus fractionnée, entre tenants d’un discours musclé, rangés derrière Jean-François Copé, une aile droite pas très éloignée du FN sur certains points, et une aile gauche qui refuse que l’immigration devienne le prisme dominant des discours de la majorité. D’autres sujets arrivent, avec la réforme de la fiscalité, ou le financement de la dépendanc,e et tout indique que l’UMP devra composer avec ses alliés centristes pour faire adopter les projets du gouvernement.

Mine de rien c’est une petite révolution qui est en train de se produire …

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
centre, centristes
Thématiques :
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 10/03/2011 - 23:59
Les centristes doivent se préparer à l'implosion de la Gauche
Lorsque la gauche aura implosé par manque d'idées et manque de candidat crédible (le seul candidat crédible de la Gauche préfère être un libéral au FMI plutôt que le neo-Marxiste qui doit sauver la gauche du naufrage), alors le champs sera libre pour un centre social-démocrate moderne, pourvu qu'il trouve, lui aussi, un candidat crédible et charismatique (c'est ça qui est le plus dur !).
Le Parisien Liberal
- 10/03/2011 - 17:42
les libéraux démocrates prennent le large
en toute logique, il n'y aura pas de nouveau remaniement, donc rien à négocier avec l'UMP. Les centristes liberaux démocrates (Modem, Alternative Libérale, Nouveau Centre, peut etre les Radicaux Valoisiens) prennent le large !
De l'autre coté, on aura un pole de droite étatiste et jacobine, avec l'UMP, DLR, la Droite Populaire, le MFP et le FN.
SuperCopter
- 10/03/2011 - 10:26
Le bateau chavire trop à droite.
Bonjour,
Il aurait été utile de rappeler que l'UMP est une réunion de différents courants d'économie politique allant des penseurs libéraux aux plus réactionnaires. Le centre aperçoit la disgrâce de l'UMP dans la montée du FN et voit en Borloo ou d'autres de possibles roues de secours. Retrouver une juste mesure dans les programmes semble être leur intuition pour gagner les élections.