En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 20 min 8 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 3 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 3 heures 26 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 5 heures 2 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 5 heures 56 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 58 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 10 heures 31 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 1 heure 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 3 heures 17 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 4 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 5 heures 21 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 5 heures 52 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 10 heures 14 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 10 heures 36 min
© Flickr/Viajar24h.com
A la question « Estimez-vous qu’en France, la loi actuelle sur la fin de vie permet d’éviter toute forme d’acharnement thérapeutique ? » 75 % répondent : non ou ne sait pas !
© Flickr/Viajar24h.com
A la question « Estimez-vous qu’en France, la loi actuelle sur la fin de vie permet d’éviter toute forme d’acharnement thérapeutique ? » 75 % répondent : non ou ne sait pas !
"On vous ment, on vous spolie ..."

86% de Français favorables à l'euthanasie : et si on nous informait vraiment plutôt que de nous faire signer coûte que coûte ?

Publié le 05 octobre 2012
Un sondage récent montre que 86% des Français sont favorables à l'euthanasie. Pourtant, derrière ce résultat choc, ce sont une vraie méconnaissance et une réelle désinformation qui transparaissent.
Béatrice Stella est cofondatrice et initiatrice de l’association Paroles de Catholiques.Elle est également cofondatrice de l’Union des Familles en Europe et ancienne présidente de l’association.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice Stella
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice Stella est cofondatrice et initiatrice de l’association Paroles de Catholiques.Elle est également cofondatrice de l’Union des Familles en Europe et ancienne présidente de l’association.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sondage récent montre que 86% des Français sont favorables à l'euthanasie. Pourtant, derrière ce résultat choc, ce sont une vraie méconnaissance et une réelle désinformation qui transparaissent.

Le dernier sondage d’opinion sur l’euthanasie que vient de présenter l’IFOP et le magazine Pèlerin a été l’occasion de voir titrer la presse : « Euthanasie, 86 % des Français favorables à une légalisation ».

Mais une aussi petite phrase ne suffit pas à donner suffisamment de renseignements au lecteur pour l’informer avec rigueur de toutes les données d’une question qui est tout, sauf simplifiable avec des raccourcis. La vérité est dans les détails ! Si l’on se penche sur les données précises du sondage, forts des informations que nous avons accumulées ces derniers mois au fil des débats, on lit une toute autre histoire.

Nous savons en effet que la connaissance de ce que permet ou non la Loi Leonetti en France est totalement insuffisante dans la population française. Autant dire que les réponses aux questions posées n’ont pas la pertinence qu’on veut bien leur donner.

Les réponses apportées à certaines questions confirment d’ailleurs cette sous-information de la population française, à tel point qu’il faut se demander s’il est tellement intéressant de continuer à jaser sur les résultats de sondages dont les résultats sont faussés et s’il ne serait pas utile d’enfin faire en sorte d’interroger des gens qui sont au courant des données du problème ! Sauf à vouloir absolument forcer les Français à approuver quelque-chose qu’ils ne veulent pas au fond… C’est un peu comme faire signer une personne qui ne sait pas lire ni écrire d’une croix en bas de la page d’un contrat en lui racontant ce qu’on veut sur son contenu. L'important, c’est qu’il signe. L’important, c’est que le Français signe pour l’euthanasie.

L’analyse précise des questions / réponses du sondage permet de constater que si 86 % des sondés déclarent être favorables (35 %) et plutôt favorables – notez l’hésitation - (51 %) à l’euthanasie, 40 % d’entre eux le sont parce qu’ils considèrent que cela permettra d’éviter les souffrances inutiles.

Ce chiffre est à rapprocher d’un autre. En effet, dans la même étude, on a commencé à demander aux sondés s’ils avaient déjà accompagné un proche qui était en fin de vie jusqu’à la mort. Parmi ceux qui avaient répondu oui, plus de la moitié déplorent que les souffrances n’ont pas été suffisamment soulagées ou encore pire, que ce proche ait subi des traitements qui l’ont fait souffrir inutilement !

Plus que la « dignité » ou que la « liberté de décider quand on part », la question de la souffrance est cruciale dans l’opinion des Français.

Nous savons aussi que les soins palliatifs, qui sont des unités de soins particulièrement efficaces pour accompagner la fin de vie des malades en éradiquant ou diminuant considérablement l’impact des douleurs du malade, ces unités sont dramatiquement rares en France : 5 régions concentrent les 2/3 de ces unités et 70 % des lits.

Ainsi, celui qui a répondu à l’enquête a statistiquement eu un proche en fin de vie qui n’a pas pu bénéficier de ces fameux soins palliatifs. Sa réponse en est forcément impactée.

D’autre part, une question est à nouveau révélatrice de l’ignorance des Français : à la question « Estimez-vous qu’en France, la loi actuelle sur la fin de vie permet d’éviter toute forme d’acharnement thérapeutique ? » 75 % répondent : non ou ne sait pas ! Alors que l’acharnement thérapeutique est illégal en France !

Il y a douze ans, Clément, 88 ans, atteint d’un cancer incurable du pancréas est transporté sous les yeux de sa fille hors de sa chambre dans un hôpital parisien : où va-t-il ? demande-t-elle. On lui indique qu’on va faire un examen, qui, oui, est invasif. Elle objecte que ça lui parait inutile de lui infliger cela puisqu’il a été diagnostiqué comme étant en toute fin de vie et on finit par lui dire : ici, vous êtes dans un hôpital universitaire, nous voulons montrer la tumeur pour la formation de nos élèves médecins. Si cela ne vous convient pas, vous pouvez le transporter dans un autre centre de soins. Par chance, ses enfants ont pu réussir à trouver une place dans un centre de soins palliatifs où il a pu finir ses jours paisiblement.

Voilà le genre d’expérience qui fait penser qu’une euthanasie est peut-être encore préférable à ces façons de traiter les patients. En France, le traitement de la souffrance est encore récent. Nombre de médecins actuellement encore en exercice font partie des générations qui ont été insuffisamment sensibilisées sur ce sujet pendant leur formation. Lorsque vous n’êtes pas dans les régions « en pointe », les fameuses cinq régions, vous avez peur que la souffrance soit considérée comme secondaire. Alors que c’est elle qui fait plus peur que tout.

Ceux qui ont déjà souffert dans leur vie ont appris que la souffrance parfois vous prive même de la capacité de penser. Heureusement, la souffrance vécue apprend aussi que la peur de la souffrance est pire encore que la souffrance elle-même. : elle se transforme en peur de la vie. Or supprimer ou diminuer très fortement la souffrance est toujours possible. La mort n’est pas la solution. Les services de soins palliatifs sont là pour ça, il faut juste la volonté politique pour en multiplier le nombre.

On nous annonce que des pistes sont maintenant explorées par la commission d’études sur l’euthanasie lancée par le gouvernement (une de ces nombreuses commissions d’études que notre gouvernement s’applique à lancer) : avec des fichiers de dernières volontés préventives, par exemple en cas de maladie d’Alzheimer, volontés valables 3 ans renouvelables (on se croirait chez Darty !) et tout un arsenal de dispositifs sensés cadrer une loi incontrôlable pourtant. Les dérives observées dans les rares pays d’Europe ayant franchi le pas de la légalisation n’ont pas l’air d’inquiéter beaucoup de monde dans les commissions qui réfléchissent. Il y a pourtant de quoi.

Les Français d’ailleurs sont plutôt moins naïfs : en effet, si parmi ceux qui sont plus ou moins favorables à l’euthanasie, 40 % le font bien logiquement parce que « en voulant maintenir en vie certaines personnes très gravement malades, on leur inflige parfois des souffrances inutiles », on observe que parmi les sondés qui s’opposent à l’euthanasie, 41 % le font « parce qu’ils redoutent « le risque de dérives qui est réel : pression des proches, tentation de faire des économies pour la sécurité sociale » !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Papyo
- 05/10/2012 - 23:01
Ce qui me sidere dans ce pays
C'est que la grande majorité des français( je ne rappelle plus des %) soit contre la peine de mort pour des assassins ,coupables le plus souvent de meurtres atroces et gratuits, par contre elle est pour l'avortement (il y en a qui prône l'avortement Post Natal) et l euthanasie
Qui sommes nous pour décider du jour de la mort d'un être humain
walküre
- 05/10/2012 - 20:42
86%
de suicidaires en France ? Qu'ils n'hésitent pas. Qu'ils ne demandent rien à personne. Qu'ils se suicident pépères. Mais qu'ils ne comptent pas sur nous pour devenir des assassins. Soyez responsables. Disparaissez par vos propres moyens. On s'en tape.
ヒナゲシ
- 05/10/2012 - 19:45
Ce qui est formidable avec certains articles…
d'Atlantico c'est qu'il suffit de lire les deux lignes d'éléments biographiques sur la gauche (☞ « Béatrice Stella est Cofondatrice et initiatrice de l’association Paroles de Catholiques. ») pour connaître à l'avance le développement et les conclusions.
 
Il n'y a que la mise en forme — toujours plus ou moins chantournée — qui tente de faire oublier que l'on a juste affaire au récitatif appliqué du bon petit soldat catho.
 
Résumé : la « Vie » est donnée par Dieu, et il n'appartient pas à l'homme d'y mettre fin.

Circulez !