En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

07.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 13 min 23 sec
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 1 heure 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 1 heure 37 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 3 heures 47 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 4 heures 32 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 6 heures 1 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 6 heures 33 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 7 heures 40 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 8 heures 4 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 8 heures 33 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 37 min 19 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 1 heure 23 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 2 heures 19 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 4 heures 20 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 5 heures 51 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 6 heures 3 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 7 heures 36 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 7 heures 51 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 8 heures 11 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 8 heures 38 min
Finger in the nose !

ElectionScope : le logiciel qui donne Obama réélu à 51,6%

Publié le 01 octobre 2012
Malgré un bilan en demi-teinte, Barack Obama est bien parti pour remporter son duel avec Mitt Romney. Selon ElectionScope, le modèle qui a correctement prédit le résultat des scrutins présidentiels de 2004 et 2008 aux Etats-Unis, le candidat sortant devrait être réélu avec 51,6% des voix.
Bruno Jérôme
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Jérôme est économiste, maître de conférences à Paris II Panthéon-Assas.Il est le co-fondateur du site de prévisions et d'analyses politico-économiques Electionscope.Son dernier ouvrage, La victoire électorale ne se décrète pas!, est paru en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré un bilan en demi-teinte, Barack Obama est bien parti pour remporter son duel avec Mitt Romney. Selon ElectionScope, le modèle qui a correctement prédit le résultat des scrutins présidentiels de 2004 et 2008 aux Etats-Unis, le candidat sortant devrait être réélu avec 51,6% des voix.

Que les Américains se rassurent, le scrutin aura bien lieu le 6 novembre et ils peuvent encore aller voter. Ils peuvent même y aller de suite si ce résultat annoncé leur déplaît, car dans de nombreux Etats, on peut voter en avance et les bureaux sont ouverts.

Ce résultat n’est qu’une "prévision", issue d’un "modèle politico-économique". Expérimenté en 1996, ce modèle a correctement prédit le résultat des scrutins présidentiels de 2004 et 2008, aux Etats-Unis. En 2000 ElectionScope avait annoncé une victoire d’Al Gore, contre George W. Bush. Si le premier emporta effectivement le vote populaire, il fut battu au sein du Collège électoral, du fait de son étroite défaite en Floride.

Néanmoins Bruno Jérôme et Véronique Jérôme Speziari, maîtres de conférence respectivement à Paris II et Paris Sud, et membres de l’American Political Science Association, défendent la validité de leur modèle sachant que celui peut être affiné pour tenir compte des variations au sein de chaque Etat, de la dynamique politique au sein de ces Etats en remontant jusqu’à 1952, de la crédibilité de l’exécutif sortant, ainsi que du vote des indépendants. La marge d’erreur correspond à la part que tient "l’irrationnel" dans le choix des votants, soit 4%.

Car pour l’essentiel le choix des électeurs est déterminé par des facteurs tangibles, en tête desquels vient aujourd’hui le chômage. Cette statistique est devenue "la"  statistique déterminante, pour l’électorat américain. Et si le niveau du chômage reste élevé aux Etats-Unis, plus de 8%, son évolution, notamment ces derniers mois, s’est infléchie et cela suffirait à garantir la réélection de Barack Obama.

Le pronostic d'ElectionScope n’a rien de surprenant. Il est en phase avec la rumeur publique concernant l’issue de cette élection. Obama est en tête de tous les sondages depuis plusieurs mois et si Mitt Romney est parvenu se rapprocher au bénéfice de la Convention Républicaine de Tampa, il a reperdu du terrain depuis. Par ailleurs la côte de "popularité" du président ("approval rating") qui se situait autour de 45% depuis janvier est remontée récemment et dépasse désormais 50%.

De quoi décourager les électeurs républicains. Ou au contraire les mobiliser ! Mitt Romney fait désormais figure d’outsider et même de ce que les Américains appellent d’underdog, "une grosse côte" dirait-on en vocabulaire turfiste, tant ses chances de victoire sont dites minces. Alors qu’au début de la campagne les observateurs s’interrogeaient pour savoir comment un président sortant avec un bilan économique aussi défavorable allait pouvoir se faire réélire, ces mêmes observateurs claironnent aujourd’hui qu’il ne peut plus être battu.

Il reste six semaines aux Américains et à Mitt Romney pour déjouer les pronostics. L’Amérique aime aussi les "underdogs".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mike710
- 01/10/2012 - 21:17
51,6% ?
Mais c'est le résultat de mollande !
veryliberalguy
- 01/10/2012 - 16:20
Je souhaite quand même la
Je souhaite quand même la victoire à Obama. Mais la Chambre des Représentants reste républicaine et le Sénat, où les démocrates ont une courte majorité, ne manquera pas de basculer dans l'autre camp, déjà qu'il a les mains menottées face à des racistes.
veryliberalguy
- 01/10/2012 - 15:56
a jena paul
C'est vrai mais dans cette étude le marge d'erreur est bien plus limité de l'ordre de +/-2%, si je me rappelle bien et en tenant compte d'autres paramètres que l'echantillonnage classique, tel que le vote des centristes et la courbe du chômage. Quand on sait que les multiples sondages d'epoque commandés par Libé et le NouvelObs donnaient un ecart de 10 à 20 points pour Hollande, leur favori...
Ces journaux étaient complètement à côté de la plaque. Mais quand bien même cet institut avait prédit un avantage à sarko, il était tellement serré qu'il n'écartait de toute manière pas la victoire de hollande. Si on prévoyait 50.2% de voix pour l'ancien président, un tel avantage était bien trop maigre pour affirmer quoique ce soit; supposer était ce que leurs experts pouvaient faire de mieu.