En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

ça vient d'être publié
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 13 heures 37 min
pépites > Politique
Luanda Leaks
La femme "la plus riche d'Afrique" rattrapée par la justice
il y a 14 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

"L’Abominable", de Dan Simmons: Sur les flancs glacés de l’Everest, une aventure à donner le vertige !

il y a 18 heures 30 min
décryptage > Société
Intrusions à tous les étages

Bestiaire révolutionnaire et autodafés de pacotille

il y a 19 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Voeux
Nicolas Sarkozy dénonce le climat de "violence" qui règne en France
il y a 19 heures 58 min
décryptage > Politique
Interview

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 20 heures 45 min
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 21 heures 57 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 22 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 1 jour 12 heures
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 1 jour 13 heures
pépites > Politique
Présidentielle 2020
Marine Le Pen opposée d'accord pour travailler avec Nicolas Dupont-Aignan mais sans primaire
il y a 14 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Politique
Coup de froid

Cette très chère Ségolène Royal

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Politique
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 20 heures 22 min
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 22 heures 10 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 23 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 1 jour 13 heures
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 1 jour 14 heures
Anti-France ?

Racisme anti-blanc ? Non, de la haine vis-à-vis de tout ce qui s'apparente de près ou de loin à la France ou à l'autorité

Publié le 28 septembre 2012
Le débat entre Gilles William Goldnadel et Tarik Yildiz sur le racisme anti-blanc a laissé Benoît Rayski sur sa faim. Il confie ici quelques unes de ses colères.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le débat entre Gilles William Goldnadel et Tarik Yildiz sur le racisme anti-blanc a laissé Benoît Rayski sur sa faim. Il confie ici quelques unes de ses colères.

A (re)lire sur ce sujet : La question du racisme anti-blanc est-elle vraiment d'extrême droite ?

Les formules ont un avantage. Elles font de l’effet, sont reprises et toujours amplifiées. Elles ont un inconvénient. Forcément courtes et simplificatrices, elles ne rendent jamais compte de la complexité des choses et font courir quelques risques à leurs auteurs.

Ainsi Jean-Francois Copé s’est vu reprocher avec virulence d’emprunter à l’idéologie du FN pour avoir parlé de racisme « anti-blanc ». Les heures les plus sombres de notre histoire étaient de retour etc, etc. Bof ! c’est l’affaire du candidat à la présidence de l’UMP et gageons qu’il s’en remettra aisément.

Reste que sa formule est un peu courte. « Racisme anti-blanc » ? On devrait dire plutôt « xénophobie anti-française », émanant, hélas, de personnes habitant sur le territoire français et pour nombre d’entre elles de citoyenneté française. Le mot « racisme » ayant été mis à toutes les sauces les plus pitoyables (racisme anti jeune, racisme anti vieux, racisme anti flic) la formule demeure donc vouée aux nimbes de l’abstraction. Ce à quoi nous assistons en réalité, c’est à une terrifiante, certes marginale, montée d'une haine qui se décline dans un bréviaire récité dans certaines banlieues de l’hexagone.

L’étranger haïssable est désigné par un nom : « gaulois », « céfran », « babtou ». L’étranger détesté porte un uniforme ou une tenue : policiers, pompiers, postiers, infirmières. L’étranger qui doit être soumis ou bouté hors de la cité occupe une fonction : enseignant, fonctionnaire, chauffeur de bus, ambulancier. Tout ce qui est supposé représenter la France telle qu’elle est administrée et essaye de fonctionner. Et le racisme dans tout cela ? Et bien il n’y en a pas. C’est bien alors ? Non, c’est pire.

Car tout le monde sans exception peut devenir un « céfran », un « gaulois », un « babtou ». Croyez-vous que les chauffeurs de bus qui se font caillasser et tabasser dans la région parisienne soit tous, comme on dit, des « Français de souche » ? Regardez les noms de leur porte-parole syndicaux, ils sont tout bonnement devenus des « céfrans ». Pensez-vous que toutes les assistantes sociales qui se font insulter et agresser dans certaines banlieues s’appellent Valérie, Corinne ou Madeleine ? Elles sont justes devenues des « gauloises ». Et de quelle origine sont les filles de « Ni putes Ni soumises », d’où viennent Jeannette Bougrab, Rachida Dati, toutes des collabos et des salopes, n'est-ce pas ? Et quelle est la couleur de la peau de Rama Yade, une « bounty » (noire à l’extérieur, blanche à l’intérieur selon l’expression en vogue chez un certain nombre de crétins de la même origine qu’elle).

Cette haine-là est un cancer de l’âme. Dans ses cellules, elle fixe le mal et le désir de faire du mal. Le racisme peut se combattre par l’éducation, la persuasion, le raisonnement, l’évolution. Pas la haine qui requiert absolument une seule et qu’une seule réponse : non, non et non. Ce phénomène ne doit certes pas être exagéré : ce serait démagogique. Il ne doit pas être non plus nié : ce serait criminel. Car il faut bien que dans certains quartiers la peur change de camps. Ce sont les canailles – pas les autres – qui doivent raser les murs.

On a beaucoup parlé ces derniers temps de Mohamed Merah. Parlons en encore une fois. Retenez les noms de trois de ses victimes. Les parachutistes Imad Ben Zinfen, Abdel Chennouff, Mohamed Legouad. Eux aussi devenus pour leur malheur des « céfrans ». Quant aux victimes juives de Merah, trois enfants et un adulte, tués à bout portant, elles étaient juste haïssables parce qu’elles étaient juives … Retenez aussi le nombre de « jeunes » de son quartier qui ont accompagné au cimetière la dépouille d’un des assassins les plus abjectes qu’ait jamais connu la France. Une centaine ! Tant qu’il y aura des comme ça…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

Commentaires (31)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Force Bleue
- 29/09/2012 - 14:39
Manque de professionnalisme
en orthographiant le nom d'une des victimes de Mérah.

Le problème est que ça change une partie de son identité : Il s'agit d'ABEL et non d'Abdel

( également un seul f au nom de famille)
laïcité
- 29/09/2012 - 11:06
Je suggère une chose !
c'est d'obliger tous nos bobos pseudo bien pensants de la politique du journalisme et du show-biz, qui nient ou au moins minimisent le racisme anti blanc le liant uniquement au problème du chômage, d'aller obligatoirement habiter dans ces quartiers sensibles, de façon anonyme et sans garde du corps !...Je pense qu'ils changeraient très rapidement leur fusil d'épaule!...C'est facile de lier ce phénomène quand on habite des quartiers tranquilles !...Tous ces bobos qui se croient les bien pensants ne sont que des irresponsables qui, je l'espère bien, auront un jour des comptes à rendre !
Skagerrak
- 29/09/2012 - 09:42
à l'école
Toutes les agressions de professeurs ressemblent elles-aussi à du racisme anti-blanc , les agresseurs étant immigrés , maintenant on ne revèle surtout pas ce détails . Il faut aller à la pêche d'infos dans la presse régionale .