En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

01.

Quand les Anglais nous envient l'administration territoriale française

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 4 min 20 sec
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 50 min 5 sec
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 15 heures 42 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 16 heures 51 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 17 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 20 heures 25 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 21 heures 21 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 22 heures 44 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 54 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 37 min 15 sec
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 1 heure 6 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 16 heures 12 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 17 heures 20 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 19 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 20 heures 31 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 22 heures 6 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 23 heures 49 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 1 jour 29 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
Fin 2011, l'ambassadeur du Qatar à Paris annonçait la création d'un fonds de 50 millions d'euros destiné aux entrepreneurs de la banlieue.
© Reuters
Fin 2011, l'ambassadeur du Qatar à Paris annonçait la création d'un fonds de 50 millions d'euros destiné aux entrepreneurs de la banlieue.
Quitte ou double

Arnaud Montebourg renonce à son hold-up sur les 50 millions d'euros promis par le Qatar aux banlieues et double la mise

Publié le 24 septembre 2012
Suite aux informations publiées par la presse et par Atlantico en particulier, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a confirmé à l'issue d'une rencontre avec l'association des élus issus de la diversité (Aneld), qu'il s'occuperait bien du fonds d'investissement de 50 millions d'euros créé par le Qatar. Mais ses missions et ses financements seront élargis.
Leila Leghmara est professeur de formation et fut maire adjointe de Colombes de 2001 à 2008. Elle a été conseillère régionale Île-de-France de 2004 à 2010.Elle est actuellement conseillère municipale d'opposition Nouveau Centre et vice-présidente de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Leila Leghmara
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Leila Leghmara est professeur de formation et fut maire adjointe de Colombes de 2001 à 2008. Elle a été conseillère régionale Île-de-France de 2004 à 2010.Elle est actuellement conseillère municipale d'opposition Nouveau Centre et vice-présidente de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite aux informations publiées par la presse et par Atlantico en particulier, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a confirmé à l'issue d'une rencontre avec l'association des élus issus de la diversité (Aneld), qu'il s'occuperait bien du fonds d'investissement de 50 millions d'euros créé par le Qatar. Mais ses missions et ses financements seront élargis.

A (re)lire sur ce sujet : Arnaud Montebourg va-t-il réussir son hold-up sur les 50 millions d'euros promis par le Qatar pour financer des projets d'entreprises en banlieue ?

Atlantico : Le 20 décembre 2011, l'ambassadeur du Qatar à Paris annonçait la création d'un fonds de 50 millions d'euros destiné aux entrepreneurs de la banlieue, un projet réalisé en commun avec  l'Association nationale des élus locaux pour la diversité (Aneld), dont vous êtes la vice-présidente. Ce projet a ensuite failli être abandonné, au profit d'un fonds destiné à soutenir les PME et géré directement par le ministre du Redressement productif. Jeudi dernier, à l'issue d'une rencontre avec l'Aneld, Arnaud Montebourg a annoncé qu'il s'occuperait bien du fonds d'investissement de 50 millions d'euros créé par le Qatar, mais que ses missions et ses financements seront élargis. Vous avez rencontré Arnaud Montebourg pour en discuter. Que vous a-t-il promis ?

Leila Leghmara : Le rendez-vous s'est bien passé, on a eu un échange intéressant, et surtout on a été rassuré sur le devenir de ce fonds. Il commencait à susciter par mal d'inquiétudes de notre part et de la part des porteurs de projets, qui sont en attente de financements. En effet, l'annonce de ce fonds a été faite l'année dernière et depuis lors, beaucoup d'entrepreneurs nous ont adressés leurs projets. Certains ont dépensés de l'argent pour cela, puisqu'on leur a demandé un business plan.

Lors de la réunion, il a donc été décidé que ce fonds d'investissement va bien exister, ce dont nous n'avions plus la certitude. Il sera dédié aux banlieues, comme cela avait été initialement prévu. La nouveauté, c'est qu'il ne s'agira plus d'un fonds qatari, ce qui posait problème au gouvernement : il va devenir un fonds franco-qatari. Le gouvernement va mettre de l'argent sur la table, à hauteur de ce que proposera le Qatar. Aujourd'hui, il est question de 50 millions d'euros, donc la France mettra 50 millions d'euros sur la table. Il est possible que le Qatar mette plus, et dans ce cas la France s'alignera.

Vous vous retrouvez donc avec un fonds doublé ?

Un fonds doublé, qui va permettre à une plus grand nombre de porteurs de projets de voir leurs idées financées. L'autre bonne nouvelle, c'est que l'Aneld va être associée à ce projet, même si les modalités ne sont pas encore fixées.

Avez-vous obtenu des détails concrets sur sa mise en oeuvre ?

Non. Nous sommes contents de cette entrevue, mais nous restons vigilants. Aucun échéancier n'a été programmé. J'ai bien précisé au ministre qu'il y a une attente très forte, qu'il y a urgence à mettre en place ce fonds d'investissement, et qu'on ne peut pas ne pas fixer de date.

L'idée est aujourd'hui d'en faire un fonds franco-qatari. Quel était le problème avec le projet originel ?

Le gouvernement considère qu'un fonds 100% qatari en direction des banlieues prêtait le flanc à des amalgames, des raccourcis et d'ailleurs, Marine Le Pen avait fait part de son inquiétude sur la vraie destination de cet argent, qu'elle considérait comme un fonds communautaire.

Il est évident qu'il y avait, même au gouvernement, une crainte de l'influence qatarie, qui aujourd'hui achète tout ce qui peut se monnayer. Il y avait aussi probablement au départ une opposition partisane, car pour beaucoup, nous sommes une association de droite. C'est faux car nous regroupons des élus de gauche et de droite. D'ailleurs, la délégation de dix élus qui s'est rendue au Qatar comprenait 5 élus de gauche et 5 de droite. Nous sommes une associations accueillant des élus de toutes les opinions politiques, et c'est ce qui fait notre force, car cela nous permet d'aborder les problématiques sans clivage politique.

Des craintes concernant une éventuelle influence religieuse du Qatar ont-elles été formulées ?

Non, cette question n'a pas été abordée. La question soulevée était celle de l'échec de la République dans ces quartiers et de l'impression que le Qatar arrivait en sauveur. Or, il faut remettre de la République dans les banlieues, en donnant la chance à ces jeunes entrepreneurs de créer des entreprises, au lieu de les traiter comme des citoyens de seconde zone. C'est surtout ça la question centrale, plutôt qu'une crainte religieuse, qui a peut-être traversé l'esprit de certains hommes politiques. Cette crainte est portée et attisée par Marine Le Pen, qui agite le chiffon rouge et fait des amalgames entre les fondamentalismes et les musulmans modérés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

01.

Quand les Anglais nous envient l'administration territoriale française

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

Commentaires (42)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vivi1492
- 26/09/2012 - 11:47
On a tous des problèmes !
Mais ceux des banlieues pleurnichent plus que les autres...
vivi1492
- 26/09/2012 - 11:33
Nos gouvernants sont incompétents en la matière !
Tous bords confondus, nos dirigeants ne savent pas quoi faire et ne mesurent peut-être pas l'ampleur du phénomène. Ils sont loin du terrain...
vivi1492
- 26/09/2012 - 11:31
à @saturne
Oui ! Bonne analyse. Mais nos dirigeants, tous bords confondus, ne comprennent pas ce qui se passe et, pire, ne savent pas quoi faire contre cette "chose". Ils ont grandi et vivent dans une tour d'ivoire où ils ne semblent entendre que les voix des sirènes (mythologiques). De la maison au travail, ils déloin des réalités terre à terre !