En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 4 heures 32 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 7 heures 2 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 9 heures 5 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 11 heures 31 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 11 heures 36 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 4 heures 59 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 8 heures 50 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 10 heures 24 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 10 heures 45 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 10 heures 56 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 11 heures 29 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 11 heures 36 min
© Reuters
La ministre des Droits des femmes veut réduire le congé parental.
© Reuters
La ministre des Droits des femmes veut réduire le congé parental.
Fausse bonne idée

Réduire le congé parental pour faciliter le retour à l'emploi : les artifices de com' de Najat Vallaud-Belkacem pour maquiller la rigueur appliquée aux femmes

Publié le 21 septembre 2012
Najat Vallaud-Belkacem a évoqué la possibilité d'une réduction du congé parental, utilisé par 650 000 femmes chaque année. L'objectif affiché du gouvernement est de faciliter le retour des mères sur le marché du travail. Vraiment ?
Lydia Guirous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lydia Guirous est porte-parole des Républicains. Essayiste, elle est l'auteur de "Ça n'a rien à voir avec l'islam?" ( Plon - 2017), de #Je suis Marianne (Grasset) et de Allah est grand la République aussi (JC Lattès).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Najat Vallaud-Belkacem a évoqué la possibilité d'une réduction du congé parental, utilisé par 650 000 femmes chaque année. L'objectif affiché du gouvernement est de faciliter le retour des mères sur le marché du travail. Vraiment ?

La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, et le ministre du Travail, Michel Sapin, en déplacement à Rennes mardi, ont annoncé deux mesures phares pour lutter contre les inégalités homme-femme au travail : un décret permettant de sanctionner les entreprises de plus de 50 salariés qui n'auraient pas mis en place un plan d'égalité salariale, mais surtout la possibilité d'une réduction du congé parental.

Entre le droit des femmes et les économies budgétaires de la sécurité sociale, Najat Vallaud-Belkacem a tranché : ce sera la rigueur pour les femmes.

La ministre des Droits des femmes veut réduire le congé parental. Selon elle, 650 000 femmes en prennent un chaque année… ce qui est trop pour elle en cette période de disette budgétaire…

Comment faire avaler cette pilule honteuse tout en gardant une image sociale et humaniste ? Najat Vallaud-Belkacem, aidée certainement dans sa réflexion par la technocratie de Michel Sapin, a trouvé la solution. L’argument est simple : le congé parentalité est discriminant dans les faits entre les hommes et les femmes et pénalise ces dernières lors du retour à l’emploi. Il faut donc le réduire pour améliorer la vie des mamans actives. Atout séduction : « on va mieux le rémunérer ».

Tout est beau dans le monde parfait des socialistes, qui sont passés maître en matière de communication mais également en matière de mensonge.

En effet, cette mesure arrive comme un cheveu sur la soupe, en période de vote du PLFSS (Projet de loi de financement de la sécurité sociale). Y aurait-il un rapport ? Pas facile à voir en première lecture, tant la mesure semble humaine, égalitariste et sociale. Pourtant, il ne s’agit que d’une belle duperie politique et d’un jeu astucieux d’écritures comptables.

Actuellement le congé de parentalité ouvre le droit à deux types de rémunération :

  • Le complément de libre choix d'activité (CLCA) si votre enfant a moins de 3 ans, ou moins de 20 si vous l'adoptez. Le montant que vous percevrez sera de 383,59 euros par mois ou de 566,01 euros par mois si vous ne percevez pas l'allocation de base. Cette dernière est versée dans le cadre de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) et soumise à des plafonds de ressources.

 

  • Le complément optionnel de libre choix d'activité (Colca). Son montant est plus élevé. En revanche, il est versé sur une période plus courte, et une fois choisi, vous ne pouvez pas revenir sur votre décision. Les conditions que vous devez remplir sont de justifier une activité professionnelle antérieure de 2 ans au minimum dans les 5 ans précédant la naissance ou l'adoption de votre enfant ; Ne pas percevoir d'indemnités journalières (maternité, paternité, maladie...). Le montant que vous percevrez sera de 809,42 euros ; 626,99 euros si vous percevez l'allocation de base pendant un an, de la naissance jusqu'au mois précédent le premier anniversaire de votre bambin, ou pendant une période maximale de 12 mois décomptée à partir de l'arrivée de votre enfant si vous adoptez.

 

Ce que veut faire Najat Vallaud-Belkacem, c’est augmenter la rémunération du congé parental en raccourcissant sa durée. Mais en fait, ce qu’elle va faire c’est tout simplement supprimer la Paje en commençant par supprimer le complément de libre choix d’activité. Il ne restera plus pour les femmes actives que le Complément optionnel de libre choix d’activité (Colca), qui existe déjà, qui est certes mieux rémunéré mais ne dure qu’une année. Autrement dit, cette opération sur le plan comptable pour la sécurité sociale est purement cosmétique puisque le dispositif d’un congé parental d’un an mieux rémunéré existe déjà et est déjà versé à certaines femmes par la Caf.

Non seulement Najat Vallaud-Belkacem n’invente rien mais en plus elle diminue le choix des prestations offertes aux femmes actives sous couvert de l’argument bidon du retour facilité au marché de l’emploi…tout cela sans avoir une seule fois concerté les femmes concernées.

Avant on avait le CLCA et le Colca, maintenant grâce à Madame Vallaud-Belkacem les femmes n’auront plus que le Colca ! Quelle belle avancée pour les femmes ! Bravo Madame La Ministre !

Décidément, la gauche n’a vraiment pas le monopole du cœur.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
kettle
- 21/09/2012 - 22:06
Elle est bonne !
"Réduire le congé parental pour faciliter le retour à l'emploi"
-
ahahahaha !
marie
- 21/09/2012 - 20:27
la gauche est discreminante!!non elle veut que la femme soit un
homme qui a un uterus et qui allaite(c est ecolo) mais faut pas que cela coute
donc
mepris des femmes
saturne
- 21/09/2012 - 19:47
Légiférer sur ce sujet
C'est une pure foutaise car les femmes qui veulent reprendre leur travail avant la fin du congé peuvent le faire donc faire une loi là-dessus cela veut dire que c'est pour toutes les femmes