En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 9 heures 35 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 14 heures 13 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 15 heures 2 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 15 heures 39 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 16 heures 17 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 16 heures 54 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 17 heures 23 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 18 heures 3 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 18 heures 24 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 18 heures 50 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 12 heures 33 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 14 heures 26 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 15 heures 23 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 15 heures 55 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 16 heures 31 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 17 heures 12 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 17 heures 26 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 18 heures 21 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 18 heures 30 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 18 heures 52 min
© Reuters
Les caricatures de Charlie Hebdo ont provoqué une vague de commentaires.
© Reuters
Les caricatures de Charlie Hebdo ont provoqué une vague de commentaires.
Adresse

Islam, démocraties occidentales et liberté d'expression : comment ça se passe ailleurs

Publié le 20 septembre 2012
Suite à la publication des caricatures de Mahomet dans "Charlie Hebdo", Mika Mered explique ce qui sépare la France de l'étranger, entre intégrismes et liberté d'expression.
Mikaa Mered
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mikaa Mered est professeur de géopolitique des pôles Arctique et Antarctique à l’Institut Libre d’Étude des Relations Internationales (ILERI) à Paris. Son ouvrage Les Mondes polaires (PUF, 2019) sortira en librairie le 16 octobre.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite à la publication des caricatures de Mahomet dans "Charlie Hebdo", Mika Mered explique ce qui sépare la France de l'étranger, entre intégrismes et liberté d'expression.

Dire que vous n’aviez pas besoin de jeter de l'huile sur le feu en publiant de nouvelles caricatures du Prophète ? Pourquoi pas. Dire que vous êtes un journal opportuniste et cynique ? Pourquoi pas. Voire même vous condamner pour la mise en danger des Français de l’étranger, cibles potentielles d’actes violents de l’Egypte à l’Indonésie… pourquoi pas.

Cependant, déjà fatigué par cette auto-flagellation bienpensante, je ne peux en réalité, cher Charlie, qu’applaudir votre opération journalistico-marketing de mes deux mains. Voici pourquoi.

Lever nos propres tabous

Je vous applaudis tout d’abord parce que même si votre entreprise n’était point de réaffirmer la valeur jalousée de notre sacro-sainte liberté d’expression, vous avez une nouvelle fois renvoyé l’industrie de l’indignation française à ses tabous les plus surannés.

Vous nous avez aussi montré le fossé culturel qui sépare cette industrie de l’indignation française de la liberté d’expression pleine et entière que l’on retrouve notamment aux Etats-Unis grâce au célèbre "Premier amendement". En effet, lorsqu’une idée choque l’intelligentsia parisienne, les plus belles plumes s’élèvent devant l’irresponsabilité ou l’opportunisme de ses promoteurs, soit. A l’étranger en revanche, notamment dans les pays scandinaves, anglo-saxons ou en Allemagne, on vous répondrait que la liberté d’expression implique également la liberté d’ignorance vis-à-vis des idées folles. Une idée ou un acte n’est finalement choquant que lorsqu’on prive l’individu du choix d’ignorer !

Voir notre évolution

Je vous applaudis ensuite car vous venez, très salutairement, de faire de la France l’épouvantail du monde face à la menace salafiste : vue dans tous les JT de par le monde, la marque "Charlie Hebdo" n’avait jamais été aussi torturée par autant d’accents toniques. Cette évolution de la supposée "réaction du monde" nous donne la preuve que le discours autour de la caricature du Prophète n’est qu’un discours purement politique au pouvoir de nuisance allant crescendo au fur et à mesure que les caméras les relaient.

En Angleterre ou aux Etats-Unis, ces discours sont devenus tellement banals que la presse ne s’y intéresse plus. Or, ne plus s’intéresser et relayer ces discours politiques plus que prosélytes pose deux enjeux de société majeurs : si ces propos ne sont plus relayés, comment en connaître la pénétration dans la société ? Pis, s’ils ne sont plus relayés, comment les réfuter ? Les étrangers les plus francophiles à ce second enjeu que les Français ont une manie de vouloir toujours débattre de ce qui ne l’est pas. Dans une démocratie saine où chacun se voit et se parle, où chacun a accès aux média à part égale, où le renouvellement générationnel en politique est promu, les intégrismes sont automatiquement décrédibilisés par la force de l’indivisibilité de la société. Preuve s’il en est : si en France le blasphème n’existe pas par nature puisque notre République est laïque, la liberté jeffersonnienne dans la culture anglo-saxonne a réduit le lèse-majesté ou les propos blasphématoires à de simples marqueurs sociaux de sous-cultures tolérées. En somme, c’est parce que notre démocratie est malade de sa fracture sociale que nous tombons dans le panneau à pieds joints. 

Prendre conscience des enjeux sociétaux

Je vous applaudis enfin car cette nouvelle provocation dans le contexte actuel peut peut-être enfin déclencher une véritable prise de conscience sur la transition communautariste dans notre pays, pourtant assimilationniste par culture politique. Du gaullisme chiraquien au sarkozysme buissonnien, c’est sans doute là la principale rupture assumée du dernier quinquennat. Rupture sur laquelle il est impératif de revenir en réinventant notre vivre ensemble autour d’une société de la confiance ! 

A l’inverse de certains de nos voisins européens, il n’est pas trop tard pour réinventer notre modèle de vivre ensemble : les deux chefs de gouvernement allemand et anglais Angela Merkel et David Cameron ont tous deux déclaré l’an dernier la mort de l’idéal de multi-culturalisme devant le communautarisme qu’il a engendré chez eux. Prendre conscience de cette question à travers la politisation fâcheuse de ces nouvelles caricatures par les institutions religieuses, sociales et le gouvernement, c’est sans doute là le seul point positif et constructif que nous pourrions retirer de ce coup marketing.

Finalement, merci infiniment Charb ! En effet, si cette Une de Charlie pouvait, au-delà de votre cynisme, de votre opportunisme, voire de votre irresponsabilité patentée, briser définitivement les tabous construits par l’industrie française de l’indignation depuis trente ans, alors peut-être pourrions-nous nous demander enfin, en tout pragmatisme, par quelles nouvelles politiques gommer autant que faire se peut ce récent repli communautaire exacerbé par des média en quête d’instants pour réinventer sur la durée cette notion de vivre ensemble, fondement premier de notre identité culturelle et politique.

Au fond, dans ma propre indignation, je ne sais ce qui m’attriste le plus : est-ce le fait que les média survalorisent la pénétration du salafisme en France pour créer de l’info artificielle ? Ou bien le fait de voir que l’industrie de l’indignation française, maîtresse du bal des focus qui fait et défait la bienpensance, marche encore et toujours à plein ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Le gorille
- 21/09/2012 - 00:24
Nul et incompréhensible
Du charabia en veux-tu, en voilà...
Je ne sais d'ailleurs pas ce qu'il remercie : le désordre déclanché par C-H ?
Je crains que ce ne soit l'unique message.
François78
- 20/09/2012 - 18:55
En fait c'était un test (voir les résulats)
Le film "l’innocence des musulmans" n’avait pour but que de permettre aux musulmans de montrer leur tolérance et leur désir d’amour et de paix.

La démonstration est faite.

La publication des caricatures par Charlie Hebdo n’avait pour but que d’identifier les médias, les journalistes et les personnaliiés prêts à sacrifier NOTRE liberté d’expression et beucoup d’autres valeurs dès la moindre pression.

J’espère que vous avez bien noté les noms.
zenitude
- 20/09/2012 - 18:36
Quel charabia !!!
l’industrie de l’indignation française
vous n’êtes pas francais ?
maîtresse du bal des focus qui fait et défait la bienpensance, marche encore et toujours à plein ?
vous parlez pour ne rien dire !
comment ce fait il qu'atlantico emet de tel torchons