En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

07.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 40 min 52 sec
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 1 heure 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 2 heures 5 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 4 heures 15 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 5 heures 10 sec
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 6 heures 29 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 7 heures 1 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 8 heures 8 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 8 heures 32 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 9 heures 1 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 1 heure 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 1 heure 51 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 2 heures 47 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 4 heures 48 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 6 heures 18 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 6 heures 30 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 8 heures 3 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 8 heures 19 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 8 heures 39 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 9 heures 6 min
© Reuters
Les caricatures de Charlie Hebdo ont provoqué une vague de commentaires.
© Reuters
Les caricatures de Charlie Hebdo ont provoqué une vague de commentaires.
Adresse

Islam, démocraties occidentales et liberté d'expression : comment ça se passe ailleurs

Publié le 20 septembre 2012
Suite à la publication des caricatures de Mahomet dans "Charlie Hebdo", Mika Mered explique ce qui sépare la France de l'étranger, entre intégrismes et liberté d'expression.
Mikaa Mered
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mikaa Mered est professeur de géopolitique des pôles Arctique et Antarctique à l’Institut Libre d’Étude des Relations Internationales (ILERI) à Paris. Son ouvrage Les Mondes polaires (PUF, 2019) sortira en librairie le 16 octobre.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite à la publication des caricatures de Mahomet dans "Charlie Hebdo", Mika Mered explique ce qui sépare la France de l'étranger, entre intégrismes et liberté d'expression.

Dire que vous n’aviez pas besoin de jeter de l'huile sur le feu en publiant de nouvelles caricatures du Prophète ? Pourquoi pas. Dire que vous êtes un journal opportuniste et cynique ? Pourquoi pas. Voire même vous condamner pour la mise en danger des Français de l’étranger, cibles potentielles d’actes violents de l’Egypte à l’Indonésie… pourquoi pas.

Cependant, déjà fatigué par cette auto-flagellation bienpensante, je ne peux en réalité, cher Charlie, qu’applaudir votre opération journalistico-marketing de mes deux mains. Voici pourquoi.

Lever nos propres tabous

Je vous applaudis tout d’abord parce que même si votre entreprise n’était point de réaffirmer la valeur jalousée de notre sacro-sainte liberté d’expression, vous avez une nouvelle fois renvoyé l’industrie de l’indignation française à ses tabous les plus surannés.

Vous nous avez aussi montré le fossé culturel qui sépare cette industrie de l’indignation française de la liberté d’expression pleine et entière que l’on retrouve notamment aux Etats-Unis grâce au célèbre "Premier amendement". En effet, lorsqu’une idée choque l’intelligentsia parisienne, les plus belles plumes s’élèvent devant l’irresponsabilité ou l’opportunisme de ses promoteurs, soit. A l’étranger en revanche, notamment dans les pays scandinaves, anglo-saxons ou en Allemagne, on vous répondrait que la liberté d’expression implique également la liberté d’ignorance vis-à-vis des idées folles. Une idée ou un acte n’est finalement choquant que lorsqu’on prive l’individu du choix d’ignorer !

Voir notre évolution

Je vous applaudis ensuite car vous venez, très salutairement, de faire de la France l’épouvantail du monde face à la menace salafiste : vue dans tous les JT de par le monde, la marque "Charlie Hebdo" n’avait jamais été aussi torturée par autant d’accents toniques. Cette évolution de la supposée "réaction du monde" nous donne la preuve que le discours autour de la caricature du Prophète n’est qu’un discours purement politique au pouvoir de nuisance allant crescendo au fur et à mesure que les caméras les relaient.

En Angleterre ou aux Etats-Unis, ces discours sont devenus tellement banals que la presse ne s’y intéresse plus. Or, ne plus s’intéresser et relayer ces discours politiques plus que prosélytes pose deux enjeux de société majeurs : si ces propos ne sont plus relayés, comment en connaître la pénétration dans la société ? Pis, s’ils ne sont plus relayés, comment les réfuter ? Les étrangers les plus francophiles à ce second enjeu que les Français ont une manie de vouloir toujours débattre de ce qui ne l’est pas. Dans une démocratie saine où chacun se voit et se parle, où chacun a accès aux média à part égale, où le renouvellement générationnel en politique est promu, les intégrismes sont automatiquement décrédibilisés par la force de l’indivisibilité de la société. Preuve s’il en est : si en France le blasphème n’existe pas par nature puisque notre République est laïque, la liberté jeffersonnienne dans la culture anglo-saxonne a réduit le lèse-majesté ou les propos blasphématoires à de simples marqueurs sociaux de sous-cultures tolérées. En somme, c’est parce que notre démocratie est malade de sa fracture sociale que nous tombons dans le panneau à pieds joints. 

Prendre conscience des enjeux sociétaux

Je vous applaudis enfin car cette nouvelle provocation dans le contexte actuel peut peut-être enfin déclencher une véritable prise de conscience sur la transition communautariste dans notre pays, pourtant assimilationniste par culture politique. Du gaullisme chiraquien au sarkozysme buissonnien, c’est sans doute là la principale rupture assumée du dernier quinquennat. Rupture sur laquelle il est impératif de revenir en réinventant notre vivre ensemble autour d’une société de la confiance ! 

A l’inverse de certains de nos voisins européens, il n’est pas trop tard pour réinventer notre modèle de vivre ensemble : les deux chefs de gouvernement allemand et anglais Angela Merkel et David Cameron ont tous deux déclaré l’an dernier la mort de l’idéal de multi-culturalisme devant le communautarisme qu’il a engendré chez eux. Prendre conscience de cette question à travers la politisation fâcheuse de ces nouvelles caricatures par les institutions religieuses, sociales et le gouvernement, c’est sans doute là le seul point positif et constructif que nous pourrions retirer de ce coup marketing.

Finalement, merci infiniment Charb ! En effet, si cette Une de Charlie pouvait, au-delà de votre cynisme, de votre opportunisme, voire de votre irresponsabilité patentée, briser définitivement les tabous construits par l’industrie française de l’indignation depuis trente ans, alors peut-être pourrions-nous nous demander enfin, en tout pragmatisme, par quelles nouvelles politiques gommer autant que faire se peut ce récent repli communautaire exacerbé par des média en quête d’instants pour réinventer sur la durée cette notion de vivre ensemble, fondement premier de notre identité culturelle et politique.

Au fond, dans ma propre indignation, je ne sais ce qui m’attriste le plus : est-ce le fait que les média survalorisent la pénétration du salafisme en France pour créer de l’info artificielle ? Ou bien le fait de voir que l’industrie de l’indignation française, maîtresse du bal des focus qui fait et défait la bienpensance, marche encore et toujours à plein ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Le gorille
- 21/09/2012 - 00:24
Nul et incompréhensible
Du charabia en veux-tu, en voilà...
Je ne sais d'ailleurs pas ce qu'il remercie : le désordre déclanché par C-H ?
Je crains que ce ne soit l'unique message.
François78
- 20/09/2012 - 18:55
En fait c'était un test (voir les résulats)
Le film "l’innocence des musulmans" n’avait pour but que de permettre aux musulmans de montrer leur tolérance et leur désir d’amour et de paix.

La démonstration est faite.

La publication des caricatures par Charlie Hebdo n’avait pour but que d’identifier les médias, les journalistes et les personnaliiés prêts à sacrifier NOTRE liberté d’expression et beucoup d’autres valeurs dès la moindre pression.

J’espère que vous avez bien noté les noms.
zenitude
- 20/09/2012 - 18:36
Quel charabia !!!
l’industrie de l’indignation française
vous n’êtes pas francais ?
maîtresse du bal des focus qui fait et défait la bienpensance, marche encore et toujours à plein ?
vous parlez pour ne rien dire !
comment ce fait il qu'atlantico emet de tel torchons