En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
Certes, nos aînés nous ont donné la vie. Mais ils nous livrent la facture épouvantable de leur modèle social et un avenir bien sombre.
Faut pas pousser mémé
La gauche osera-t-elle aller au bout de son offensive fiscale sur les retraités ?
Publié le 19 septembre 2012
Le total des exonérations dont bénéficient les retraités représente 12 milliards d'euros par an...
Aurélien Véron est président du Parti Libéral Démocrate et auteur du livre Le grand contournement. Il plaide pour passer de l'Etat providence, qu'il juge ruineux et infantilisant, à une société de confiance bâtie sur l'autonomie des citoyens...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Véron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Véron est président du Parti Libéral Démocrate et auteur du livre Le grand contournement. Il plaide pour passer de l'Etat providence, qu'il juge ruineux et infantilisant, à une société de confiance bâtie sur l'autonomie des citoyens...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le total des exonérations dont bénéficient les retraités représente 12 milliards d'euros par an...

S’il y avait des Jeux Olympiques de la fiscalité, la France décrocherait une belle série de médailles d’or, et finirait championne des pays les plus taxés. Cette hyperfiscalité n’a pourtant pas empêché la dette publique d’atteindre des niveaux dangereux, sans compter des engagements de retraite intenables. Un esprit provocateur conclurait à la responsabilité de nos aînés, notamment les retraités actuels et dans un proche avenir. Après tout, ce sont eux qui ont voté ces choix irresponsables pour les générations futures plusieurs décennies de suite.

Plus sérieusement et sans mauvais esprit, qui peut contester la légitimité d’aligner la fiscalité des revenus des retraités sur celle des revenus des actifs ? Certes, nos aînés nous ont donné la vie. Mais ils nous livrent la facture épouvantable de leur modèle social et un avenir bien sombre. Pour la première fois dans l’histoire du pays, le niveau de vie des nouvelles générations promet de décliner relativement à celui des générations précédentes.

Nous connaissons les ravages de l’hyperfiscalité : croissance anémique, chômage dévastateur, absence d’ascenseur social. François Hollande a malgré tout annoncé 20 milliards d’impôts nouveaux qui viendront s’ajouter aux 25 milliards des plans de rigueur Fillon I et II. Ce choix punitif étant supposé compenser l’absence de baisse drastique de la dépense publique, il en découle un débat qui porte essentiellement sur la répartition du fardeau supplémentaire. Dans cette ligne nocive, il est plutôt juste d’aligner les régimes spéciaux sur les régimes généraux : les fonctionnaires sur le secteur privé, les retraités sur les salariés. Des impôts plus simples sur des bases plus larges. Il sera plus simple, le jour venu, de baisser ces taux simplifiés appliqués à tous.

Quant à ceux qui désapprouvent cette logique de justice fiscale, j’attends qu’ils m’expliquent pourquoi un revenu du travail subit une CSG de 7.5% contre 6.6% pour une retraite ? D’autant que le premier président de la Cour des Comptes, le socialiste Didier Migaud, est explicite: "Contrairement à une idée reçue, les retraités sont dans une situation financière plus favorable que les actifs, notamment les jeunes". Qu’il s’agisse de revenu ou de patrimoine. Un retraité devrait-il être moins solidaire qu’un actif dans ces conditions ? La misère du minimum vieillesse concerne 940.000 personnes. C’est beaucoup mais cela ne justifie pas l’exonération de tous ceux qui ont une retraite convenable. Et puis après tout, un certain nombre d’actifs perçoivent aussi un petit revenu (temps partiel, contrats aidés…) sans être traités différemment dans l’ensemble.

Les retraités sont également consommateurs d’offres de soin ; de grands consommateurs à l’origine de 60 % des dépenses de santé. Pourquoi ne contribueraient-ils pas eux aussi au financement de l’assurance maladie ? En reposant exclusivement sur les épaules des actifs, le mécanisme de la couverture santé revient à doubler celui de la répartition (que nous savons financièrement condamné lui aussi). La logique assurantielle voudrait au contraire que chaque foyer cotise pour financer sa couverture. Si les retraités prenaient leur part, le coût du travail pourrait diminuer par une plus juste répartition des cotisations maladie.

La Cour des comptes nous apprend que le total des exonérations dont bénéficient les retraités représente 12 milliards d’euros par an. Ce privilège n’a aucune raison de perdurer. Ma préférence va à un alignement vers le bas pour diminuer l’insupportable pression fiscale. Mais le choix socialiste allant dans le sens contraire, l’équité fiscale plaide pour un alignement vers le haut. Compte tenu du risque politique d’une mesure visant exclusivement les retraités (13 millions d’électeurs davantage mobilisés que les plus jeunes), je propose d’étendre ce principe d’équité fiscale aux fonctionnaires… et aux élus. Chiche ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
03.
Loi Alimentation : sans surprise, les effets pervers s'accumulent
04.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
05.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
06.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
07.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
Déjà 10 ans de croissance record aux Etats-Unis : voilà les erreurs françaises et européennes qui nous en ont privé
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
SOS partis disparus : quand la démocratie française s’abîme dans une crise d’immaturité collective
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Emmanuelle Mignon, proche de Nicolas Sarkozy, qualifie Emmanuel Macron de "meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps"
06.
La droite après Les Républicains
Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ghislfa
- 20/09/2012 - 00:06
Il était 8h50
Voir la mise au point de 11h29
incassable
- 19/09/2012 - 19:01
correction importante messieurs
Les retraités actuels n'ont pas cotisé pour LEUR retraite mais pour la retraite de leurs parents. S'il n'y a plus d'argent dans les caisses maintenant, c'est tant pis pour vous, il fallait réformer le système à votre époque !

Maintenant la jeune génération paye pour vous et non pour elle-même.

A part la santé, les charges diminuent lors du passage à la retraite:
- votre appartement/maison vous coûte cher ? Vous n’êtes plus que 2 voire 1, déménagez dans une habitation plus petite.
- plus de déplacements pro, votre voiture n'est donc pas indispensable ou alors le kilométrage est sévèrement réduit. GROSSE économie d'essence/assurance/entretien.
- plus de vacances à prendre en haute saison, économies aussi
- plus de temps pour bricoler/jardiner/etc soi-même ... (valable pour les jeunes retraités uniquement, mais c'est apparemment les plus râleurs...)

On demande aux chômeurs de réduire leur train de vie mais pour les retraités c'est inconcevable ! Bizarre, alors que les 2 sont payés pour rester à la maison (et les 2 ont cotisé pendant des années et y ont droit !)
diouck
- 19/09/2012 - 18:25
remettre les pendules a l'heure
Les retraités du privé ne touchent que 50 % du derneir salaire dans le meilleur des cas.Ils ont cotisés pour beaucoup 46 ans travaillés 45h puis 42h puis 39h par semaine.Le loyer les charges ,l'énergie,les assurances obligatoires ne sont pas diminués de 50 %.Pas de tarif vieux.Ce jeune homme travaille 35 h par semaine.Les vieux paient des cotisations sociales mais de retraites heureusement.Les hommes qui n'aimaient pas les riches n'aiment aussi pas les vieux.Des gens touchent des retraites sans avoir jamais cotisés.Les politiques cumulent les retraites comme les mandats.Les journalistes ont des niches fiscales qui ne sont jamais détaillés.Svp laisser les vieux se reposer.