En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

05.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

06.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

07.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

06.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

ça vient d'être publié
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 5 heures 46 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 7 heures 18 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 9 heures 12 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 10 heures 55 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 13 heures 15 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 14 heures 4 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 14 heures 30 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 1 jour 7 heures
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 1 jour 8 heures
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 6 heures 49 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 8 heures 47 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 9 heures 36 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage aux personnel soignant
il y a 11 heures 31 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 13 heures 45 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 14 heures 16 min
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 14 heures 43 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 1 jour 8 heures
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 1 jour 8 heures
© Reuters
Les motivations des parents à envoyer leurs enfants sont variées : acquisition de la langue arabe, apprentissage du Coran et des règles morales ou tout simplement garderie les mercredi après-midi et samedi.
© Reuters
Les motivations des parents à envoyer leurs enfants sont variées : acquisition de la langue arabe, apprentissage du Coran et des règles morales ou tout simplement garderie les mercredi après-midi et samedi.
Derrière les murs

Education religieuse : chez les musulmans comment ça se passe ?

Publié le 24 septembre 2012
Les enseignements sont très centrés sur ce que l’on appelle la Tarbiyya Islamiyya, la « morale islamique » qui recouvre l'ensemble des règles morales auxquelles doivent obéir l'enfant et pas seulement les devoirs religieux.
Bernard Godard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Godard a été fonctionnaire jusqu'en 2008 au ministère de l'intérieur : d'abord officier de police aux RGX jusqu'en 1997, puis chargé de mission en cabinet ministériel (1997-2002) puis au Bureau central des cultes en charge des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les enseignements sont très centrés sur ce que l’on appelle la Tarbiyya Islamiyya, la « morale islamique » qui recouvre l'ensemble des règles morales auxquelles doivent obéir l'enfant et pas seulement les devoirs religieux.

A (re)lire, notre série consacrée à l'enseignement des religions : 

La rentrée du caté : qui y va, qui le fait ?

Entre écoles privées et cours du soir, l'enseignement de la religion juive attire toujours les jeunes

 

Atlantico : Qui envoie aujourd’hui son enfant dans une école coranique ?

Bernard Godard : Le nombre grandissant d’enfants inscrits dans les écoles dites « coraniques » correspond à l’ouverture de mosquées. Les motivations des parents à envoyer leurs enfants sont variées : acquisition de la langue arabe, apprentissage du Coran et des règles morales ou tout simplement garderie les mercredi après-midi et samedi.

Toutes les catégories sociales sont concernées. Les parents peuvent être de milieux très simples comme des cadres. Il est difficile d’établir un ratio précis, mais on peut dire que la présence d’une école « coranique » au sein d’une mosquée attire beaucoup de monde.

Les écoles coraniques sont-elle également réparties en France ?

La configuration des écoles coraniques est exactement la même que celle des mosquées. Toutefois, il faut une taille minimum, la présence d’une salle de classe correcte pour que le maître puisse assurer son cours. Aussi, la présence d’un lieu de culte ne signifie pas nécessairement la présence d’une école coranique qui lui est attaché. Le dynamisme des cadres religieux, l’organisation pédagogique jouent un rôle considérable. Dans les écoles coraniques des plus grandes mosquées d’Argenteuil, on peut avoir plus de 500 élèves (cela englobe les cours pour les enfants mais aussi des cours pour des adultes, les femmes, les convertis). A ce titre, on ne peut pas dire que ces écoles sont plus fréquentées dans telle ou telle région. Le dynamisme de ces enseignements se rencontre dans toute la France.

Qui dispense les cours et quel type d'enseignement y retrouve-t-on ?

Les enseignants sont d’origine variée et pas forcément des religieux, c’est à dire des imams qui auraient été formés pour assurer l’éducation religieuse. Il ne semble pas y avoir de problèmes pour trouver des enseignants volontaires. Ce peut être des étudiants qui donnent un coup de main à la mosquée le week-end, des mères de famille (on les trouve plus souvent dans l’apprentissage de la  langue arabe, un certain nombre étant diplômées des pays d’origine et ne trouvant pas d’emploi en France) ou des imams ou faisant fonction d’imams qui possèdent les connaissances de base en matière coranique. Mais il faut insister sur le fait que l’école coranique est le lieu où on s’initie à la langue arabe dans les pays musulmans. Ces écoles y sont des sortes de « maternelle ». Il est aussi important de savoir que les enseignements sont très centrés sur ce que l’on appelle la Tarbiyya Islamiyya, la « morale islamique » qui recouvre l’ensemble des règles morales auxquelles doivent obéir l’enfant et pas seulement les devoirs religieux. En cela, ça ne varie pas de la « morale » tout court telle que nous la concevons.

Des supports pédagogiques en langue française existent depuis quelques années. Une maison d’édition s’y consacre depuis plus de vingt ans. Etant donné le manque de postes d’enseignants en langue arabe dans les structures scolaires de l’école publique et le maintien de ceux qu’on désigne comme Enseignants en langue et culture d’origine (ELCO) dans la même structure scolaire (des enseignants détachés par le Maroc, l’Algérie et  le  Turquie), les parents n’ont parfois pas d’autre choix que d’inscrire leurs enfants à l’école de la mosquée. Cela n’incite pas à une « laïcisation » de la langue arabe mais bien au contraire oriente vers une sorte de « sacralisation » de cette langue.

Il est évident que le type d’enseignement variera beaucoup en fonction de l’orientation de la mosquée. Pour l’heure beaucoup de dirigeants de mosquée se réfèrent à leur propre pays d’origine. Toutefois, des innovations sont apparues, en particulier dans l’approfondissement de l’enseignement en direction des adultes. Les cours pour femmes ou pour convertis ont beaucoup de succès. Certains imams dispensateurs de conférences le dimanche dans leur mosquée sont devenus de véritables « vedettes » du petit écran grâce à Youtube.

Existe-t-il des dérives ?

A côté de l’apprentissage plus ou bien contrôlé par les dirigeants de la mosquée et l’imam (quelquefois envoyé par les pays d’origine), il y a des lieux plus « sauvages ». Ainsi, les salafistes, même si certains arrivent à s’imposer au sein d’écoles coraniques face à des cadres de mosquées dépassés ou peu au fait de l’importance du rôle qui est dévolu à ces enseignants, cherchent à développer leurs propres lieux de vie où l’école revêt une importance déterminante. Ils peuvent avoir un dynamisme impressionnant servis par la connaissance qu’eux et leurs épouses ont de la société française (ils sont pour la plupart issus de l’immigration ou convertis). Il s’agit pour eux de créer une école bien distincte, l’école de la république étant à rejeter, une sorte de phalanstère où les enfants seraient protégés des bruits « impurs » de la société corruptrice.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
laurent379
- 19/09/2012 - 10:11
@Equilibre
encore heureux qu'elle aime le djihad !!!
tous les musulmans sont des djihadistes, tous les jours .. ils font le djihad .. partout .. c'est la base pour trouver la paix en Islam .. !!
lorsque je m'instruis je fais le djihad .. lorsque je refoule mes pulsions je fais le djihad ....

savez-vous ce qu'est le djihad en Islam ??!!(pas la vision des médias ou autre mais la réalité !!)
pfff .. votre pensée est dictée par votre ignorance .. !!
laurent379
- 19/09/2012 - 10:07
et chez les cathos ??
ca se passe comment ? à part les carresses intimes, actes de pédophilie, viols etc etc .. ??!!
Equilibre
- 18/09/2012 - 22:00
Sinon, en Australie, ça donna çà
http://www.ndf.fr/identite/18-09-2012/video-elle-a-8-ans-et-deja-elle-dit-son-amour-pour-le-djihad#.UFjRQobsJ-w
En france,...