En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

07.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 38 min 10 sec
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 1 heure 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 2 heures 2 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 4 heures 12 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 4 heures 57 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 6 heures 26 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 6 heures 58 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 8 heures 5 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 8 heures 29 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 8 heures 58 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 1 heure 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 1 heure 48 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 2 heures 44 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 4 heures 45 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 6 heures 15 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 6 heures 27 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 8 heures 1 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 8 heures 16 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 8 heures 36 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 9 heures 3 min
© Reuters
Vendredi, des dizaines de milliers de musulmans ont manifesté, notamment dans le monde arabe, pour dénoncer un film dénigrant l'islam, réalisé aux Etats-Unis.
© Reuters
Vendredi, des dizaines de milliers de musulmans ont manifesté, notamment dans le monde arabe, pour dénoncer un film dénigrant l'islam, réalisé aux Etats-Unis.
Nécessité fait loi

Quand les salafistes ont besoin du grand méchant Satan américain

Publié le 16 septembre 2012
Le Président égyptien Mohamed Morsi a fermement condamné les violences consécutives à la diffusion sur Internet d'un film anti-Islam. L'Egypte a en effet besoin d'investissements occidentaux et ne pourra pas attirer d'entreprises si elle n'arrive déjà pas à protéger les ambassades.
Olivier d'Auzon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier d'Auzon est juriste consultant auprès de la Banque africaine pour le développement, de la banque mondiale et de l'Union européenne.Il est l'auteur de L'Afrique des nouvelles convoitises (Ellipses / septembre 2011).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Président égyptien Mohamed Morsi a fermement condamné les violences consécutives à la diffusion sur Internet d'un film anti-Islam. L'Egypte a en effet besoin d'investissements occidentaux et ne pourra pas attirer d'entreprises si elle n'arrive déjà pas à protéger les ambassades.

La tension est à son comble dans le monde musulman. Deux jours après le début des exactions consécutives à la diffusion sur Internet d’un film jugé blasphématoire contre l’islam, plusieurs manifestations ont eu lieu ce vendredi, jour de la grande prière. Des représentations diplomatiques occidentales ont été la cible d'attaques, notamment au Soudan, en Tunisie, au Yémen, au Nigeria mais aussi en Inde.

Le Président égyptien Mohamed Morsi a fermement condamné l'attaque contre le consulat américain de Benghazi, qui a provoqué la mort de l'ambassadeur américain en Libye, Chris Stevens, avec trois autres fonctionnaires. Et il aussi, dans le même temps dénoncé les atteintes au Prophète Mahomet.

Au Caire, jeudi, plus de 200 personnes ont été blessées lors des manifestations. Les exactions se poursuivaient vendredi matin aux abords de l'ambassade des États-Unis et de la place El Tahir. Les manifestants, des jeunes et des supporters de clubs de football -comme en témoignaient les drapeaux- se déplaçant en petits groupes de quelques dizaines de personnes, jetaient des pierres sur les policiers anti-émeutes chargés de boucler les accès à la mission diplomatique, qui répondaient par des tirs de grenades lacrymogènes.

Dans ce contexte, comment le Président égyptien, issu des Frères musulmans va-t-il faire pour contenir les salafistes sans mettre à mal sa relation avec les États-Unis ?

De fait, le nouveau Président Mohamed Morsi n’est-il pas condamné à effectuer un numéro d’équilibriste ? C’est-à -dire veiller à ne pas se couper de sa base, les salafistes, tout en ménageant les américains dont l’Egypte a grand besoin tant pour sa protection militaire que son développement économique.

Il y a bientôt un mois, Morsi ne s’était-il pas entretenu avec des hommes d'affaires occidentaux, notamment américains ? Et n’avait-il pas tenté de les convaincre que le climat de son pays était propice aux investissements ? Mais voilà un message qui pourrait paraître bien vain s'il se montre incapable de garantir la sécurité des ambassades étrangères sur le sol égyptien ou de poursuivre en justice ceux qui violent leur statut souverain !

Chacun sait que la situation actuelle est potentiellement porteuse d'un conflit entre l'Occident et l'Islam radical. C’est ainsi que le Président Obama a envoyé 200 Marines en renfort pour assurer la sécurité des ambassades de la région. 

Le numéro un égyptien réussira-t-il ce tour de force de satisfaire les frères musulmans qui l’ont élu tout en ne décevant pas l’Oncle Sam ? Mais il y a plus, Morsi devra contenter les libéraux et se porter garant de la sécurité des Coptes.

Par ailleurs, les Etats-Unis ont d’ores et déjà reçu l’assurance de l’Egypte que le traité de paix avec Israël ne saurait pas dénoncé. Pour autant, la tâche pourrait s’avérer délicate et requerra à coup sûr des pressions que Morsi distillera avec parcimonie : l’Egypte a assurément besoin d’un prêt du Fonds Monétaire International (FMI) ou d'investissements commerciaux. Or, si l’Egypte ne maîtrise pas la violence – l’obtention d’un prêt ou l’un quelconque des investissements internationaux pourraient être compromis…

En direction des frères musulmans, Morsi n’a-t-il pas demandé aux États-Unis de traduire en justice ceux qui sont à l'origine de ce film ?

Cela est peine perdu, quand on sait qu’il est très compliqué de faire comprendre aux régimes issus des printemps arabes que l'Amérique n'est pas une société monolithique et que la censure de la sortie d’un film n’existe pas. Dès lors, les Etats-Unis peuvent enfanter le meilleur comme le pire des films ! Mais combien de temps faudra-t-il à ces régimes autoritaires pour qu’ils l’acceptent sans qu’ils ne se vengent?

Par ailleurs, on comprendra que démêler l’écheveau de la crise en Syrie prendra du temps. La Syrie n’est pas la Libye. Les révolutions, pour qu’elles soient durables et qu’elles contribuent à faire naître un climat propice à la paix et au développement économique, doivent être très largement accompagnées. Dans cette perspective, on ne saurait trop insister sur une sorte de « service après-révolution » qui a cruellement manqué pour la Libye…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
laurent379
- 18/09/2012 - 10:54
salafistes
attention de ne pas mettre tous les salafistes ds le mm panier !! la majorité des salafistes sont non violents !! .. salafiste = vivre la religion comme au tps du prophète .. en imitant le prophète .. il se doivent de respecter les enseignements de l'ISlam ds ses fondements .. et Islam = paix .. donc selon le prophète il est interdit de faire des manifestations qui ne peuvent qu'aboutir à un exces de haine et de violence .. !!
là il ne s'agit que d'une poignée de gens qui trahissent la communauté musulmane et pronent la violence envers l'empire colonialiste de l'occident .. ils se servent de la religion qui est un moyen pour eux d'assoir leurs pouvoirs politiques ..
Leon d'Ys
- 17/09/2012 - 12:09
LE COURAGE DES DIRIGEANTS
les règles et les théories d'un vieux cheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la Constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu'il apprend à l'école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu'à ses pensées les plus intimes. L'Islam, cette théologie absurde d'un Bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies.
considération de Kemal ATTATURK.qui n'aurait probablement pas supporté les débordements islamistes de notre époque .
peut on être aujourd'hui : animiste , sataniste , catholique , incroyant , orthodoxe , agnostique ou quelqu'autre religion, sans avoir la liberté de parole d'écriture ou de pensée .Doit on systématiquement devoir rendre compte à une religion secte et doit on systématiquement en passer par leurs "Fourches Caudines " et admettre enfin que notre civilisation n'est plus en mesure de nous garantir nos libertés fondamentales ?
CN13
- 17/09/2012 - 11:20
Je constate...
tous les jours ces violences gratuites que les chaînes de télé diffusent à longueur de journée. Il va sans dire que ces chaînes de télé parlent de Al-qaïda comme d'une gouvernance nauséabonde d'assassins, me fait vomir !
Ce groupe n'apporte rien à la société, ne construisent pas, n'améliorent pas la vie de ses supporters et détruisent tout sur leurs passages.
Le fait qu'un film ou un navet de cinéma, qu'importe, suffit à déclencher une avalanche de violences chez ces gens qui crient à la liberté (quelle liberté ?) et à la démocratie (quelle démocratie ?) nous montrent bien qu'ils sont illettrés, ignorants en tout, plus arriérés que leurs ancêtres qui, eux, ont essayé de construire et de s'instruire.