En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

03.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

07.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
SéculierEmmanuel Macron est régulièrement alerté par plusieurs de ses ministres - Marlène Schiappa, Jean-Michel Blanquer et Gérald Darmanin, en tête .
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 1 min 35 sec
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 40 min 12 sec
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 1 heure 21 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 1 heure 46 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 2 heures 20 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Economie
Diversions budgétaires

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

il y a 2 heures 56 min
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 16 heures 55 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 17 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 18 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 39 min 8 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 55 min 34 sec
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 1 heure 59 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 2 heures 22 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

il y a 3 heures 12 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 17 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 18 heures 34 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 19 heures 59 min
© Reuters
Après le viol d'une pensionnaire d'une maison de retraite du Haut-Rhin par un aide-soignant, beaucoup d'interrogations se lèvent sur cet acte.
© Reuters
Après le viol d'une pensionnaire d'une maison de retraite du Haut-Rhin par un aide-soignant, beaucoup d'interrogations se lèvent sur cet acte.
Troisième sexe

Viols de pensionnaires en maison de retraite : le tabou de la gérontophilie nous empêche-t-il de prendre conscience de l'ampleur du phénomène ?

Publié le 14 septembre 2012
Un aide-soignant d'une maison de retraite du Haut-Rhin a été mis en examen pour le viol d'une pensionnaire nonagénaire de l'établissement. Alors que les faits divers de ce type se multiplient, la gérontophilie reste un tabou en France.
Jean-Roger Dintrans
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Roger Dintrans est psychiatre, chargé de cours à Paris V et à Paris VII.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un aide-soignant d'une maison de retraite du Haut-Rhin a été mis en examen pour le viol d'une pensionnaire nonagénaire de l'établissement. Alors que les faits divers de ce type se multiplient, la gérontophilie reste un tabou en France.

Atlantico : Alors qu'un aide-soignant d'une maison de retraite du Haut-Rhin a été mis en examen pour le viol d'une pensionnaire nonagénaire de l'établissement, beaucoup s'interrogent sur les raisons de son acte. La gérontophilie est-elle l'un des derniers tabous de notre société?

Jean-Roger Dintrans: On en parle peu car en premier lieu, ce n'est pas très répandu et puis, effectivement, la société la condamne. C'est presque interdit d'aimer faire l'amour avec des gens plus vieux. Cette gérontophilie dérange car l'érotisme dans nos sociétés est lié à la beauté physique, à une perfection plastique, loin, très loin de la peau "fripée" des personnes âgées. Il y a un antagonisme très fort entre vieillesse et érotisme. La mort se profile derrière les personnes âgées, elles réveillent de réelles angoisses de mort. Leur faire l'amour apparaît donc presque surnaturel. La proximité d'une fin de vie met mal à l'aise. Comment associer dans la tête des gens le sexe et la mort ? C'est impossible, ça ne peut exister. A cela s'ajoute l'image de parents que véhicule les anciens. On sait à quel point la sexualité parentale dérange la génération d'en dessous. Il y a une vraie condamnation morale. Le tabou donc est clairement double.

Des viols ont été perpétrés sur des personnes âgées. Cette gérontophilie agressive a t-elle lieu essentiellement dans des hôpitaux ou des maisons de retraites ?

Il faut arrêter avec ces idées préconçues. Les maisons de retraites ont des défauts, mais ce ne sont pas non plus des maisons closes. Cette gérontophilie sous forme d'agression existe mais reste un épiphénomène. Le problème des maisons de retraites, c'est surtout la façon dont elles brident la sexualité. La plupart des relations sexuelles avec des personnes âgées ont lieu en dehors de ces institutions. A l'époque, on disait "allez au Fouquet's voir la femme âgée attendre le minot".  Il y a trente ans, on parlait de gérontophilie là où aujourd'hui, on parle de cougars. Comme quoi, le curseur a bien évolué et c'est pareil aujourd'hui. Il y a beaucoup de femmes et d'homme de 70, 80 ans qui aiment les personnes plus jeunes et inversement. Ce sont la plupart du temps des relations consenties.

Comment expliquer ces goûts pour les gens plus âgés?

Il y a clairement une image paternelle ou maternelle. Cela concerne surtout les personnes aimant faire l'amour avec des gens de cinquante ans environ. Quand les signes physiques accusent l'âge, on peut toujours parler de ce côté œdipien mais on parle parfois d'un défi à la mort. On peut y voir un déni de la mortalité, une façon de réparer en donnant du plaisir aux gens qui en sont démunis. Certains se délectent aussi de flirter avec la mort, mais là on vire un peu dans le glauque. Quoiqu'il en soit, je ne pense qu'on soit dans l'excitation érotique au sens propre, c'est plus subtil voire de l'ordre de l'expérience.

Pourquoi la société parle le plus souvent de perversion ?

Par méconnaissance du mot perversion. Déjà, il faut savoir qu'un fantasme n'en est pas une. On peut donc être sado-maso, aimer les bas en résille ou se masturber dans une chaussette et ne pas être pervers. Faire l'amour de façon bizarre et inhabituelle n'est pas synonyme de déviance.  La nuance est de taille. Une perversion sexuelle résulte en ne pouvoir faire l'amour que d'une seule façon. C'est quand le plaisir ne s’atteint que d'une façon unique. Effectivement, si le sujet n'est excité que par l'acte sexuel avec des personnes âgées, ça devient problématique. On parle de trouble de la sexualité, mais le plus souvent même de la personnalité.

Comment se soigne ce genre de pathologie?

En général, c'est la dépression qui se cache derrière des addictions sexuelles. On ne parle pas de perversion mais plutôt de paraphilie, à savoir de sexualité autre qui peut être jugée anormale suivant sa fréquence. Dans ces cas là , on est souvent face à des personnes en proie à des difficultés psychologiques. Les personnes ont souvent du mal à donner sa place à l'autre et la prise en charge se situe d'abord au niveau moral, puis ensuite sexuel, avec une réorientation de la sexualité.

Comment aider les personnes âgées ayant subi des actes sexuels non-consentis, victimes justement des addicts de la gérontophilie?

On les aide comme toute personne ayant subi une agression sexuelle, avec peut-être la difficulté supplémentaire que sexe et personne âgée sont antinomiques dans la tête de la société et ce, même en cas de délit. Pour autant, il ne faut pas généraliser ce genre de faits-divers car ils restent rares. Le vrai problème, c'est l'interdiction de la sexualité dans les maisons de retraites. Les personnes âgées subissent de plein fouet ce tabou. Le personnel soignant est très perturbé par l'idée, donc préfère l'interdire. Du coup, elles sont dépossédées de leur intimité, de leur sexualité. La plupart du temps, on les empêche de se rejoindre. La masturbation - qui est la pratique la plus courantes dans ces institutions- n'est pas tolérée. Quand on les surprend, on leur dit qu'ils sont sales. Ils sont souvent humiliés et rudoyés par la faute de ce tabou.

Propos recueillis par Valérie Meret

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
kettle
- 15/09/2012 - 02:52
Cougars
" Il y a trente ans, on parlait de gérontophilie là où aujourd'hui, on parle de cougars"
-
"Cougar" => 30-45 ans. Donc rien à voir.
HdT
- 14/09/2012 - 21:49
@ Carredas
Et c'est malheureusement le même constat à propos d'autres articles trouvant leurs origines sur des faits d'importance. Vous vivez dans un pays où les merah sont des victimes... et les leurs des fauteurs de troubles.
kettle
- 14/09/2012 - 18:22
C'est toujours la premiere fois
"Avec ALZHEIMER tous les soir un nouvel amant!"
--

Ahahah !