En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

06.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

07.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Entretien

David Lisnard : "A Cannes, nous nous sommes très vite inspirés des exemples étrangers pour pallier les défaillances de la bureaucratie d’Etat"

il y a 9 min 22 sec
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 9 heures 59 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 10 heures 57 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 12 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 13 heures 39 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 15 heures 4 min
pépites > Santé
Déplacement surprise
Emmanuel Macron rencontre le professeur Didier Raoult à Marseille en ce jeudi 9 avril
il y a 16 heures 58 min
pépites > France
Polémique
Christophe Castaner demande un contrôle sur le dossier de la morgue provisoire au marché de Rungis
il y a 18 heures 14 min
pépite vidéo > International
Nouveau bras de fer
Vives tensions entre Donald Trump et l’OMS sur la gestion de crise du coronavirus
il y a 19 heures 11 min
décryptage > France
Solidarité

Opération #connexion d’urgence : 10.000 ordinateurs pour les élèves défavorisés

il y a 20 heures 59 min
décryptage > France
Solidité

Résilience : oui, la crise est profonde, non l’apocalypse occidentale n’est pas en cours

il y a 32 min 3 sec
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 10 heures 35 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 11 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 13 heures 16 min
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 14 heures 7 min
pépites > Economie
Mesures exceptionnelles
Etats-Unis : la Fed active un dispositif de 2.300 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine face au coronavirus
il y a 16 heures 14 min
pépites > Santé
Projections
Près d'1,6 million de Français pourraient avoir contracté le virus, selon des estimations du syndicat de médecins généralistes MG France
il y a 17 heures 23 min
pépites > Santé
Espoir d’un traitement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron apporte son soutien aux chercheurs lors d’une visite à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre
il y a 18 heures 46 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Coronavirus : on pourrait être infecté plusieurs fois; La Chine noyaute les institutions internationales; Les médecins cubains au secours des Antilles françaises; L’éducation nationale moins bonne en informatique que les sites porno
il y a 19 heures 53 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Stop-COVID : voilà toutes les données qu’une application peut collecter sur vous

il y a 21 heures 41 min
Un ptit verre pour fêter ça ?

Pernod-Ricard, entreprise plus innovante qu'Apple et Google : quelle est la recette du fleuron français des spiritueux ?

Publié le 10 septembre 2012
Le magazine Forbes a publié son classement des 100 entreprises les plus innovantes du monde. Surprise, Pernod-Ricard y détient la 15e place, devant Monsanto, Starbucks ou Google. Une réussite qui s'explique notamment par le portefeuille de marques du groupe.
Noël Forgeard est un homme d'affaires français. Ancien dirigeant d'EADS, il est aujourd'hui associé senior à l'Arjil, un groupe d'investissement bancaire indépendant.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Noël Forgeard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Noël Forgeard est un homme d'affaires français. Ancien dirigeant d'EADS, il est aujourd'hui associé senior à l'Arjil, un groupe d'investissement bancaire indépendant.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le magazine Forbes a publié son classement des 100 entreprises les plus innovantes du monde. Surprise, Pernod-Ricard y détient la 15e place, devant Monsanto, Starbucks ou Google. Une réussite qui s'explique notamment par le portefeuille de marques du groupe.

Atlantico : Dans le top 100 des entreprises les plus innovantes du monde établit par le magazine  Forbes, Pernod-Ricard est 15e. Elle dépasse Google mais aussi Apple ou Starbucks. Comment s'explique cette bonne place de l'entreprise de spiritueux ?

Noël Forgeard : Elle s'explique d'abord par une rentabilité exceptionnelle. Pernod-Ricard dégage 25% de résultat d'exploitation et 14% de résultat net par rapport à son chiffre d'affaires. Ils ont une forte croissance, car ils ont réussi à bâtir dans le temps un portefeuille de marques haut-de-gamme qui est le premier au monde dans le domaine des vins et spiritueux. Ils sont numéro 1 en Chine, en Inde, au Japon, en France, au Mexique, et chacune de leur marque est bichonnée dans chacun de ses attributs : l'originalité et la qualité du produit, le packaging, une communication très spécifique avec les acheteurs de la marque, et les produits sont distribués par un réseau très efficace de sociétés de distribution.

C'est un dispositif global d'une efficacité exceptionnelle, qui dégage de très forts résultats, ce qui explique leur place dans le classement.

Ce dispositif va donc au-delà du simple lancement de nouveaux produits ?

C'est une efficacité globale : il y a les produits, mais aussi la politique de marque et la distribution efficace.

Quelques autres entreprises françaises se positionnent bien, en particulier Danone (25e) et dans une moindre mesure Dior ou Vuitton. La France n'est-elle douée que dans les industries de bouche et le luxe ?

Il ne faut tout de même pas faire de ce classement un instrument d'une objectivité absolue. Outre les entreprises que vous citez, il y en a d'autres, comme Essilor ou Air Liquide. Mais on a aussi beaucoup d'entreprises extraordinaires en France qui ne sont pas dans le classement : Michelin, Sanofi, Hermes, Schneider, Airbus, Zodiac...

Pourquoi ? Il faut d'abord expliquer comment le classement est fait. Si j'ai bien compris, on y est d'autant mieux placé que le cours de l'action est supérieur à la valeur qui résulterait mathématiquement des performances passées. Le classement reflète donc dans une certaine mesure la cote d'amour pour les investisseurs, amour qu'ils sont prêts à donner car ils ont des attentes dans les performances futures de l'entreprise. C'est cela que l'auteur du classement appelle « innovation ». Dans les faits, ce nom d'innovation regroupe beaucoup de choses : les nouveaux produits et services que permet la R&D, la longueur d'avance que peut prendre l'entreprise, l'originalité du marketing, la création de valeur des marques...

Ce que le classement montre, c'est que dans le monde d'aujourd'hui, les marques sont, pour les producteurs de produits, un vecteur extraordinaire de création de valeur. Quand, en plus, une entreprise qui a des marques fortes est dans un pays, comme la France, à qui tout le monde est prêt à donner un « good will » en matière de luxe ou de gastronomie, cela amène, en termes de rentabilité immédiate et d'améliorations attendues dans le futur, des effets très sûrs. D'où cette situation où plusieurs des cent sociétés appartiennent au secteur du luxe ou de la gastronomie.

Mais ça ne veut pas dire que les autres sociétés que j'ai cité, qui ne se situent pas dans le classement, sont moins bonnes. Seulement, elles se situent dans des secteurs où le consommateur est moins prêt à accepter de payer des prix de vente élevés et pour lesquels les marchés financiers sont moins enclins à consentir un « good will » de goût important. C'est simplement des mondes différents. D'ailleurs, ce sont les secteurs des sociétés que j'ai citées qui sont absents, pas les entreprises. Il n'y a pas Airbus, mais il n'y a pas Boeing non plus.

 

On peut donc résumer en disant que les investisseurs ont plus confiance dans une industrie de luxe qui serait en France, comme un consommateur lambda aurait plus confiance dans un téléviseur d'une marque japonaise ?

J'ai dit cela, mais c'était un argument secondaire. Ce que j'ai surtout voulu dire, c'est que l'investisseur boursier est prêt à donner une surprime à des valeurs qui ont un portefeuille de marques important. Accessoirement, leur origine peut jouer, mais ce qui compte, c'est la force des marques dans le monde d'aujourd'hui.

Dans le même temps, l'Hexagone a été éjectée du Top 20 des économies les plus compétitives au monde dans le classement du Forum économique de Davos. Un pays peut-il avoir des entreprises innovantes sans être compétitif ?

C'est vrai que nous sommes classés 21e en matière de compétitivité globale. Mais ce classement est bien la preuve qu'on peut quand même avoir des entreprises compétitives, puisque c'est notre cas ! (rires)

L'ennui, c'est que pour tirer notre épingle du jeu en tant que pays, en termes d'exportations et donc en termes d'emplois, il faut que nous performions sur un large spectre d'entreprises. Nous avons 60 millions d'habitants à nourrir : l'exceptionnelle performance de Pernod-Ricard ne suffit pas pour cela. Performer, pour les autres entreprises, ça veut dire innover, avoir un bon système éducatif, mais c'est aussi pouvoir produire en France. Et là, on tombe sur une problématique de coût, de flexibilité du travail et de la fiscalité.

Je crois qu'il y a un avenir pour la filière industrielle en France, et elle est absolument nécessaire. La plupart des entreprises, même petites, seront amenées à produire mondialement, mais même si le pourcentage de leur production diminue en France, si elles sont amenées à produire plus en volume du fait de plus grands débouchés, il n'est pas dit qu'elles auront à supprimer des emplois. Le développement mondial soutient donc la stabilité de l'emploi en France, même s'il y a création à l'étranger. Mais pour garder les emplois en France, il faut un marché du travail et une fiscalité non pénalisantes. Il faut aussi, de la part de l'entreprise, une politique dynamique d'investissements productifs.

Donc oui, on peut avoir des entreprises innovantes sans être compétitifs, mais on ne peut pas, en tant que pays, être macroéconomiquement dans le peloton de tête, si on n'est pas compétitif.

Propos recueillis par Morgan Bourven

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

06.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

07.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
kettle
- 11/09/2012 - 01:40
Question
@ghisifa
T'as 12 ans ou t'es juste con?
golvan
- 10/09/2012 - 18:19
@ghisifa
Je ne sais pas d'où vous êtes originaire monsieur ghisifa mais sans doute que chez vous les types bourrés sont altruistes et sympathiques. Bien sûr ce ne sont pas des cons de Français qui boivent du pastis, des cons forcément xénophobes.
ghislfa
- 10/09/2012 - 16:19
Innovations?
Ce sont toujours les mêmes braillards au verbe haut et au regard vitreux qui nous abreuvent de leur dialectique xénophobe accoudés au comptoir au 15ème pastis.